Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

3 - Les accords du participe passé
P.99-101

Exercices


3 - Les accords du participe passé




Le participe passé employé comme adjectif

  • Employé comme adjectif, il s’accorde de la même façon qu’un adjectif, c’est-à-dire avec le nom auquel il se rapporte
> un problème résolu 
> des solutions trouvées

RAPPEL : Pour savoir si un participe passé masculin se termine par une voyelle (-é, -i, -u) ou par une consonne (-s, -t) on le met au féminin. > finie : fini  > prise : pris

Enthousiasmée à l’idée de participer à cette aventure, Mélissa avait accepté sans hésiter. Elle était partie dès le lendemain matin.

Le participe passé employé avec l’auxiliaire être

  • Il s’accorde toujours avec le sujet du verbe.
Victor est parti.
Sonia et Fanny sont parties.
ATTENTION, quand on trouve à la fois être et avoir, il s’agit en fait de l’auxiliaire être conjugué à un temps composé.
Elle a été punie : Elle est punie

(Voir p. 300 pour la formation des temps composés)

A. Zoé a acheté une robe pendant les soldes.
B. Elle l’a achetée pendant les soldes.

Le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir

  • Il ne s’accorde jamais avec le sujet du verbe. 
> Raphaëlle a téléphoné. - Raphaëlle et Lucie ont téléphoné.
  • Il s’accorde avec le COD, s’il y en a un et si celui-ci est placé avant le verbe :
Sarah a réussi ses examens. Elle les a même brillamment réussis. > J’ai téléphoné à Sarah pour la féliciter. Je lui ai téléphoné. : lui n’est pas un COD mais un COI (on téléphone à quelqu’un).
REMARQUE : Le participe passé ne s’accorde pas si le COD est le pronom neutre en.
Des livres, j’en ai lu beaucoup.

(Voir p. 300 pour la formation des temps composés)

Accord des participes passés des verbes de forme pronominale

  • Le participe passé s’accorde avec le sujet du verbe :
    • si c’est un verbe qui n’existe qu’à la forme pronominale
> Charlotte s’est évanouie. (Le verbe *évanouir n’existe pas.)
    • si c’est un verbe pronominal de sens passif. 
> Les tableaux se sont bien vendus. (Ils ne se sont pas vendus eux-mêmes, quelqu’un les a vendus.)

  • Le participe passé s’accorde avec le COD si on peut en voir un et qu’il est placé avant le verbe.
> Elle s’est lavée. (Elle a lavé qui ? : s’ = elle-même.) > Les lettres qu’ils se sont écrites ont été conservées. (Ils ont écrit quoi ? : les lettres.) > Ils se sont téléphoné. (Ils ont téléphoné à qui ? : se est COI.) Elle s’est lavé les mains. (Elle a lavé quoi ? : les mains ; le COD est placé après ; à qui ? : à s’ = elle-même : COI.)
(Voir p. 300 pour la formation des temps composés)

1. Les fleurs que tu m’as (offert) sont splendides.
2. Les cours que tu as (suivi) étaient-ils intéressants ?
3. Elle a (réaménagé) sa chambre de fond en comble !
4. J’ai (cherché) tes clés dans le salon mais je ne les ai pas (trouvé).
5. J’ai croisé la voisine. Je lui ai (parlé) de la fête que nous avons (organisé) et me suis (excusé) pour le bruit.

1. Elle a (passer) la journée à réviser.
2. Mme Dupuy a (rendre) les copies aujourd’hui.
3. La copie qu’elle a (rendre) à Hortense était plutôt réussie.
4. Elle s’est (approcher) d’Hortense et lui a (rendre) sa copie.
5. Volley, badminton, rugby : tous ces sports, il les a (pratiquer) durant l’année.
6. Myriam a longtemps (at-tendre) la venue de sa sœur qu’elle n’a pas (voir) depuis très longtemps.

1. Est-ce que tu as laissé la lumière allumée ?
2. Mon frère a rompu ses fiançailles la semaine dernière.
3. J’ai vendu ma vieille voiture.
4. Elle a découvert des paysages magnifiques lors de son voyage au Brésil.
5. Elles ont lavé toutes les vitres de leur appartement.
6. Il a appris une bien triste nouvelle hier.
7. Julia a réussi ses examens avec brio.

1. Ses chaussures, elles les a (ranger) dans le garage car elles étaient (mouiller).
2. Ils lui ont (donner) cent-trente-cinq euros pour qu’il s’achète une guitare.
3. Le carton rempli de livres ? Émile l’a (descendre) dans la cave du sous-sol.
4. Ma fiancée ? Ma mère l’a (adorer) dès leur première rencontre !
5. Ils lui ont (demander) des explications sur ce qu’il venait d’écrire.

1. Sa voiture, il ne l’a pas (prendre).
2. Ma sœur, cela fait des semaines que je ne lui ai pas (téléphoner).
3. Ma sœur, cela fait des semaines que je ne l’ai pas (appeler).
4. Je ne leur en ai pas (vouloir) longtemps.
5. Ces épisodes, je les ai (regarder) au moins dix fois.
6. Mes parents, je leur ai (réserver) une table dans un restaurant pour leur anniversaire de mariage.
7. Les clés, est-ce que je vous les ai (rendre) ?

1. Des pays, j’en ai vu beaucoup.
2. Ce bal auquel elles ont participé était superbe.
3. J’ai apporté des pommes du jardin.
4. Les pommes, je vous en ai apporté trois caisses.
5. Ces derniers jours, il a beaucoup plu.
6. Ils ont nagé toute la journée.

1. Méline s’est (lavé) le visage, puis s’est (regardé) attentivement dans la glace.
2. Les voleurs se sont (rendu) à la police.
3. Les passants se sont (dépêché) de rentrer avant la pluie.
4. Ces abricots se sont (vendu) dans la matinée.
5. La tour Eiffel ne s’est pas (construit) en un jour.

1. Ce que j’aime chez toi, c’est que tu es prêt à tout pour faire plaisir.
2. Tu as bien ri avec lui aujourd’hui !
3. Il est persuadé de bien faire.
4. Elle est dépitée parce que son voyage a été annulé.
5. Je me suis posé cette ques-tion plusieurs fois.
6. La viande que tu as mangée était mauvaise, c’est pour ça que tu es malade.
7. Il a risqué sa vie pour me sauver, je ne l’oublierai jamais.
8. Malgré la pluie, elle est enchantée de son voyage au Pérou : elle en a gardé un excellent souvenir.
9. Ce cheval s’est senti en danger, il pointe les oreilles en arrière.
10. Le ballon a rebondi, a roulé dans une flaque d’eau et s’est arrêté.

Voici le repas de fiançailles de Dantès tel qu’il s’est dé-roulées. Le temps était ensoleillé, les fleurs épanouie, les amis enjoués. Seuls Danglars et Fernands avaient le teint altérés : et pour cause, ils avaient trahis Dantès, qui ne le savait pas encore. Avant la fin du déjeuner, des policiers armé vinrent et il fut arrêté et jetée en prison sur une ile pendant dix-huit années, esseulées, sans re-voir ni son père, ni sa fiancée, ni ses amis. Là-bas, pen-dant des années, il a préparées sa vengeance. C’est ainsi qu’Edmond Dantès est devenue le Comte Monte Cristo et qu’il s’est vengés de ses anciens amis. Cependant il n’a obtenue la vengeance qu’au prix de bien des peines.

M. du Châtelet, qui dès 1806 avait eu le bon esprit d’être anobli, avait commencé sa carrière par la place de secrétaire des commandements d’une princesse impé-riale. M. du Châtelet était doté de toutes les incapacités exigées par sa place. Bien fait, joli homme, reconnu pour ses talents de danseur, admiré comme joueur de billard, adroit à tous les exercices, médiocre acteur de société, adulé par les femmes, applaudisseur de bons mots, prêt à tout, souple, envieux, il savait et igno-rait tout. Apprenti musicien, il accompagnait au piano tant bien que mal une femme qui voulait chanter par complaisance une romance apprise avec mille peines pendant un mois. M. du Châtelet était encore doué du talent de remplir la tapisserie dont les fleurs avaient été
commencées par la princesse. Non-instruit en peinture, il savait copier un paysage, crayonner un profil, croquer un costume et le colorier.


D’après H. de Balzac, Illusions perdues, 1837-1843.

1. Elle a (acheter) une poire et l’a (mordre) à pleines dents.
2. Hortense et Charlotte ont (découvrir) un nou-veau parc à côté du collège.
3. Elle s’est (mordre) la lèvre en courant attraper le bus.
4. Julia a (écrire) à sa chan-teuse préférée : elle l’a (voir) en concert.
5. Si elle avait (être) un garçon, elle les aurait (battre) à la course.
6. Elles se sont (rencontrer) en bas de l’immeuble.
7. Cette inscription s’est (effacer) avec le temps.
8. Roméo et Juliette se sont (aimer) jusqu’à la mort.

J’ai (vouloir) ce matin te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant (prendre) dans mes ceintures closes
Que les nœuds trop serrés n’ont (pouvoir) les contenir.

Les nœuds ont (éclater). Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes (aller).
Elles ont (suivre) l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a (paraitre) rouge et comme enflammée.
Ce soir, ma robe encore en est tout (embaumer)...
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.


M. Desbordes-Valmore, « Les roses de Saadi », Poésies inédites, 1860.

Les Thénardier [...] lui écrivirent que sa petite Cosette était toute nue par le froid qu’il faisait, qu’elle avait besoin d’une jupe de laine, et qu’il fallait au moins que la mère envoyât dix francs pour cela. Elle reçut la lettre, et la froissa dans ses mains tout le jour. Le soir elle entra chez un barbier qui habitait le coin de la rue, et défit son peigne. Ses admirables cheveux blonds lui tombèrent jusqu’aux reins. [...]Elle acheta une jupe de tricot et l’envoya aux Thénardier.
Cette jupe fit les Thénardier furieux. C’était de l’argent qu’ils voulaient. Ils donnèrent la jupe à Éponine. La pauvre Alouette continua de frissonner.


V. Hugo, Les Misérables, 1862.
Voir les réponses

Exercice 1

1
1. Relevez les trois participes passés.



2
2. a) Dans quels cas le participe passé s’accorde-t-il ? b) Dans quel cas ne s’accorde-t-il pas ?



Voir les réponses

Exercice 2

1
1. Quelle est la fonction grammaticale des mots soulignés ?



2
2. Pourquoi le participe passé n’est-il pas accordé dans la phrase A, alors qu’il est accordé dans la phrase B ?



Voir les réponses

Exercice 3

Ai-je bien compris la leçon ?

1
1. Employé comme adjectif, le participe passé s’accorde toujours avec le sujet du verbe.







2
2. Employé avec l’auxiliaire être, le participe passé s’accorde toujours avec le sujet du verbe.







3
3. Employé avec l’auxiliaire avoir, le participe passé ne s’accorde jamais avec le sujet du verbe.







4
4. Employé avec l’auxiliaire avoir, le participe passé s’accorde avec le COD placé avant le verbe.







5
5. Le participe passé d’un verbe pronominal peut s’accorder avec le COI s’il est placé avant le verbe.







6
6. Le participe passé d’un verbe qui n’existe qu’à la forme pronominale (comme s’enfuir) s’accorde avec le sujet du verbe.







Voir les réponses

Exercice 4

Je reformule la leçon.

1
1. Réduisez la page et, par deux, résumez la leçon selon la forme qui vous convient (carte mentale, tableaux, phrases, etc.).



2
2. À partir de vos notes, expliquez la leçon à l’oral.



Voir les réponses

Exercice 5

1
Accordez si nécessaire les participes passés entre parenthèses.



Voir les réponses

Exercice 6

1
Mettez les infinitifs au mode participe et accordez-les si nécessaire.



Voir les réponses

Exercice 7

1
Repérez les COD et transformez-les en pronoms. Puis, faites les modifications nécessaires du participe passé.



Voir les réponses

Exercice 8

1
a) Repérez si le pronom en gras est COD ou COI. b) Mettez le verbe entre parenthèses au participe passé et accordez-le si nécessaire.



Voir les réponses

Exercice 9

1
Conjuguez le verbe entre parenthèses au participe passé et accordez-le si nécessaire.



Voir les réponses

Exercice 10

1
Pour chacune des phrases suivantes, expliquez pourquoi le participe passé ne s’accorde pas.



Voir les réponses

Exercice 11

1
Accordez si nécessaire les participes passés de ces verbes pronominaux.

1. Méline s’est lavé le visage, puis s’est regardé attentivement dans la glace.
2. Les voleurs se sont rendu à la police.
3. Les passants se sont dépêché de rentrer avant la pluie.
4. Ces abricots se sont vendu dans la matinée.
5. La tour Eiffel ne s’est pas construit en un jour.

Voir les réponses

Exercice 12

1
Dans les phrases suivantes, transposez les sujets en gras du singulier au pluriel, et faites les modifications nécessaires.



Voir les réponses

Exercice 13

1
Dans le texte suivant inspiré de l’histoire du Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas, repérez les erreurs d’accord du participe passé et corrigez-les.



Voir les réponses

Exercice 14

1
Dans le texte suivant, remplacez « M. du Châtelet » par « Les jumeaux du Châtelet » et faites toutes les modifications nécessaires.



Voir les réponses

Exercice 15

1
a) Repérez les COD et indiquez si le verbe est pronominal ou non. b) Mettez les verbes entre parenthèses au participe passé et accordez-les si nécessaire.



Voir les réponses

Exercice 16

1
Mettez les infinitifs entre parenthèses au mode participe et accordez-les si nécessaire.



Voir les réponses

Exercice 17

1
Réécrivez ce texte en transposant les verbes en gras au passé composé, en faisant bien attention à l’accord des participes passés.



Voir les réponses

Exercice 18

Racontez un souvenir d’amitié. Pourquoi vous souvenez-vous de ce moment ? Qu’avait-il de particulier ?

1
Votre récit sera écrit au passé composé. Vous soulignerez tous les COD. Vous utiliserez au moins cinq verbes pronominaux.



Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.