Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Langue
P.null--1

Littérature Langue


Langue




Voir les réponses

Exercice 1 : Grammaire

Je revois la fonction COD

Les fleurs les plus merveilleuses le regardaient, elles déployaient de grandes variétés de couleurs et de lumières, une diversité infinie de visages et d’yeux. Les unes agitaient la tête en souriant. Quelques-unes n’agitaient pas la tête, ni ne souriaient ; elles se taisaient, enivrées, absorbées en elles-mêmes, comme si elles se noyaient dans leur propre arôme. Une fleur chantait le lied des lilas, une autre la berceuse bleu de nuit.


H. Hesse, « Les métamorphoses de Pictor », traduction de J.-M. Gaillard-Paquet, 1992.


1
Identifiez les COD dans le texte.

Voir les réponses

Exercice 2 : Grammaire

J’étudie les types et formes de phrase

Tous s’écriaient : « Ne trouvez-vous pas que le costume est superbe ? Comme la queue en est gracieuse ! Comme la coupe en est parfaite ! » Nul ne voulait laisser voir qu’il ne voyait rien [...].
« Mais le roi est nu ! s’exclama un petit enfant. [...] Et bientôt on chuchota dans la foule en répétant
les paroles de l’enfant.
[...] Le grand-duc en fut extrêmement humilié, car il lui semblait qu’ils avaient raison. Cependant il se raisonna et prit sa résolution :
« Quoi qu’il en soit, il en sera ainsi jusqu’à la fin ! »
Puis, il se redressa plus fièrement encore.


D’après H. C. Andersen, « Les habits neufs du grand-duc », 1837.


1
Relevez une phrase interrogative et une phrase exclamative.

Phrase interogative
Phrase exclamative


2
Transformez les deux premières phrases exclamatives en phrases nominales.

Voir les réponses

Exercice 3 : Grammaire

Je révise l’attribut du sujet

1
Faites le portrait de Barbe bleue, en vous appuyant sur l’image suivante.



La Barbe bleue

Gustave Doré, La Barbe bleue, 1862, illustration.
Voir les réponses

Exercice 4 : Conjugaison

Je conjugue les verbes au passé simple et à l’imparfait de l’indicatif

1
Conjuguez les verbes entre parenthèses à l'imparfait ou au passé simple de l'indicatif.

Un soir, il (faire)  un temps horrible, les éclairs se (croiser) , le tonnerre (gronder) , la pluie (tomber)  à torrents, c’(être)  épouvantable ! Quelqu’un (frapper)  à la porte du château, et le vieux roi s’(empresser)  d’ouvrir.

H. C. Andersen, « La princesse sur un pois », 1876.


2
Quelle est la valeur de l’imparfait de l’indicatif ?

Voir les réponses

Exercice 5 : Conjugaison

Je révise le passé composé

Le prince passe devant le palais du roi voisin. [...] Quand il aperçoit [la princesse], le prince est foudroyé par sa beauté. Il tire sur les rênes de son cheval, l’immobilise et mange la jeune fille des yeux, sans bouger. La princesse le voit, comme pétrifié, en train de la regarder. Elle ramasse précipitamment ses affaires et disparaît aussitôt. Le prince reste là, ébloui.


P. Gay-Para, « Le prince timide », Actes Sud, 2014.


1
Réécrivez ce texte en commençant par « Le conteur leur raconta que… ». Vous conjuguerez les verbes au passé composé.

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.