Outils d'analyse
ARGUMENTATION


FICHE 5

S'impliquer et impliquer




VÉRIFIER

Voir les réponses

1
★☆☆
Choisissez la bonne réponse.

1. Les modalisateurs permettent d’impliquer le destinataire :
Vrai Faux

2. L’apostrophe est une attaque directe contre un adversaire :
Vrai Faux

3. On peut donner son avis sans utiliser des marques de la première personne :
Vrai Faux

4. On ne doit jamais faire preuve d’humour dans un texte argumentatif :
Vrai Faux

S'EXERCER

Voir les réponses

2
★☆☆
a. Quelle image la locutrice donne-t-elle d’elle-même ? Par quels moyens ?

b. Qui dénonce-t-elle implicitement ?

c. À votre avis, à qui s’adresse-t-elle ?

  Bonjour. Je m’appelle Severn Cullis-Suzuki. Je représente l’ECO, l’Organisation des Enfants pour l’Environnement. Nous sommes un groupe d’enfants âgés de 12 à 13 ans. Nous essayons de faire avancer les choses, Vanessa Suttie, Morgan Geisler, Michelle Quigg et moi-même. Nous avons réuni l’argent nécessaire pour faire 5 000 miles et venir jusqu’ici afin de vous dire que vous devez changer les choses. En venant ici aujourd’hui, je n’ai pas d’intention cachée, je me bats pour mon avenir. Perdre son futur n’est pas comme perdre aux élections ou perdre à la Bourse. Je suis ici pour parler aux noms des générations futures. Je suis ici pour parler au nom des enfants affamés partout dans le monde et dont les cris ne sont plus entendus.

Severn Cullis-Suzuki, discours au sommet de Rio, conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement, 1992.

Voir les réponses

 ► Vers le bac 


7
★★★
Relisez le texte de Victor Hugo (Ex. 4) et montrez comment il argumente contre la misère.
Vous analyserez comment Hugo s’implique dans son discours, comment il implique le destinataire et quelle image il donne de lui-même. Justifiez par des exemples précis.


Voir les réponses

3
★★☆
a. Que réfute Germaine de Staël dans cet extrait ?

b. Quelle image donne-t-elle d’elle-même ?

c. Réécrivez ce texte en donnant l’image d’une locutrice excédée.

  Les journaux chargés, en 1797, d’insulter tous les amis de la liberté, ont prétendu que, voulant la république, j’approuvais la journée du 18 fructidor1. Je n’aurais sûrement pas conseillé, si j’y avais été appelée, d’établir une république en France ; mais, une fois qu’elle existait, je n’étais pas d’avis qu’on dût la renverser.

Germaine de Staël, Considérations sur les principaux éléments de la Révolution française, 1818.

1. Coup d’État contre les royalistes, qui menaçaient de revenir à l’Ancien Régime.

Voir les réponses

6
★★★
a. Quelle image Marie d’Agoult donne-t-elle d’elle-même dans cet extrait ?

b. La première question est-elle une question rhétorique ? Justifiez votre réponse.

Marie d’Agoult s’adresse ici à des ouvriers.
Pourquoi ne vous le dirais-je pas librement, fraternellement, sans réticence ni périphrase ? Le succès électoral dont vous vous applaudissez à cette heure n’est pas, selon moi, de nature à vous donner une force véritable, et la tactique que vous avez suivie en cette occasion, malgré sa réussite apparente, loin de vous rapprocher du but, ne fait, à mon avis, que vous en écarter.

Marie d’Agoult, Lettres républicaines, 1848.
Voir les réponses

5
★★☆
Regardez la campagne de sensibilisation « Most shocking second a day » ci-dessous, ou en la recherchant directement sur Internet.
a. S’agit-il d’une argumentation directe ou indirecte ?

b. À qui cette campagne s’adresse-t-elle ?

c. Comment implique-t-elle le destinataire ? Quel type de raisonnement est utilisé ?

Campagne de Save the Children, « Save Syria’s children », 2014
Voir les réponses

4
★★☆
a. Qui sont les destinataires de ce discours et par quels procédés sont-ils impliqués ?

b. À plusieurs reprises, Victor Hugo oppose des verbes, conjugués ou à l’infinitif. Lesquels ? Quelle image cela donne-t-il de lui par rapport aux autres ?

  Je ne suis pas, messieurs, de ceux qui croient qu’on peut supprimer la souffrance en ce monde ; la souffrance est une loi divine ; mais je suis de ceux qui pensent et qui affirment qu’on peut détruire la misère.
  Remarquez-le bien, messieurs, je ne dis pas diminuer, amoindrir, limiter, circonscrire, je dis détruire. La misère est une maladie du corps social comme la lèpre était une maladie du corps humain ; la misère peut disparaître comme la lèpre a disparu. Détruire la misère ! Oui, cela est possible !