Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

ACTIVITÉ D'EXPLORATION


3
Énergie interne





Lorsque l’on plonge sa main dans de l’eau chaude, la peau reçoit de l’énergie que l’on ressent sous la forme d’un réchauffement. Pour autant, l’eau reste immobile.

➜ Quelle est la nature de cette énergie ?


Objectif

  • Citer les différentes contributions microscopiques à l’énergie interne d’un système.


Doc. 1
Énergies à l’échelle microscopique

En mécanique, les énergies cinétique et potentielle de pesanteur sont définies au niveau d’un seul point : le centre de masse. Pourtant, à l’échelle microscopique, on peut également définir des énergies cinétique et potentielle.

Dans un solide, un liquide ou un gaz, les différentes particules microscopiques sont en interaction les unes avec les autres. Dans le cas de particules chargées, il existe une force électrostatique qui provoque une attraction ou une répulsion entre celles-ci. On parle alors d’énergie potentielle d’interaction.

Par ailleurs, dès que l’on se trouve à une température distincte du zéro absolu ( K), les particules ne sont pas immobiles et sont animées de mouvements. Même si le corps est immobile dans son ensemble, les particules qui le constituent bougent : on parle d’énergie cinétique microscopique. L’énergie cinétique microscopique totale des particules est proportionnelle à la température exprimée en kelvin (K).

L’énergie interne, notée , est ainsi la somme des énergies potentielle et cinétique microscopiques :

= +

Doc. 2
États de la matière


états de la matière

La fusion, la vaporisation et la sublimation nécessitent un apport extérieur d’énergie. Dans le cas de la vaporisation, de l’énergie est nécessaire pour éloigner les particules les unes des autres.

Supplément numérique

Retrouvez une vidéo explicative sur les états de la matière ci dessous :


Doc. 3
Fumerolle islandaise du Hverir

Fumerolle

Une fumerolle est une émission de gaz très chaud (entre 100 °C et 500 °C) sortant du sol, souvent à proximité d’un volcan. Elle est constituée d’espèces chimiques présentes plus ou moins profondément dans le sol et qui, du fait de l’activité volcanique, se vaporisent et remontent vers la surface. La brume blanche atteste de la liquéfaction des gaz émis.

Compétence

RAI/ANA  : Lier modèles microscopiques et grandeurs macroscopiques

Questions

1. Pour un corps donné, classer les trois états de la matière selon la valeur de leur énergie cinétique microscopique.


2. Préciser ce que devient l’énergie interne de la matière présente dans une chambre magmatique lorsqu’une fumerolle se forme.


3. Prédire l’évolution de l’énergie interne des gaz une fois sortie du sol.
Voir les réponses

Synthèse de l'activité

Justifier le terme de « brume » employé dans le doc. 3 (⇧).
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.