Un autre regard sur le chapitre 2




PERSPECTIVE

Quand les réseaux sociaux financent la recherche génétique




Un jeune homme relevant le ice bucket challenge

2 Un jeune homme relevant le ice bucket challenge.

Numérique


Un article pour mieux comprendre la maladie de Charcot.

Lancé en août 2014, ce défi, devenu un phénomène mondial sur les réseaux sociaux, consiste à renverser sur soi un seau d’eau glacée, puis à poster la vidéo sur Facebook en désignant des amis pour prendre le relais. Si la personne nommée ne relève pas le ice bucket challenge, elle devra alors faire un don à une association finançant la recherche sur la maladie de Charcot. C’est une maladie dégénérative qui touche les neurones contrôlant les muscles des membres et des voies respiratoires, sans espoir de guérison. Outre la sensibilisation du grand public à cette maladie, ce défi relayé par des dizaines de milliers de personnes a permis de récolter près de 280 millions d’euros pour l’association. Cette importante somme d’argent a financé l’analyse du génome de près de 15 000 patients. Ce qui a permis d’identifier un gène à l’origine de la maladie de Charcot, nek1. Ce gène, impliqué dans la formation des neurones, est muté chez 3 % des patients. Cette découverte devrait permettre de mieux comprendre et donc de mieux traiter la maladie de Charcot.

Stephen Hawking

1 Stephen Hawking.

Cet illustre physicien britannique, connu pour ses travaux sur les trous noirs, est décédé en 2018 de la maladie de Charcot.
PORTRAIT

Rosalind Franklin et la découverte de la structure de l’ADN




Photographie B51 de l’ADN obtenue par cristallographie aux rayons X

Photographie B51 de l’ADN obtenue par cristallographie aux rayons X.


1952

Obtention des célèbres clichés de l’ADN par diffraction aux rayons X.

1998

La National Portrait Gallery de Londres ajoute le portrait de Rosalind Franklin à côté de ceux de Francis Crick et James Watson.

Rosalind Franklin

Numérique


Un article et un épisode de la websérie Les Scienceuses pour mieux connaître Rosalind Franklin.


Rosalind Franklin Rosalind Franklin est née en 1920 à Londres. Dès son plus jeune âge, Rosalind est douée pour les sciences et souhaite en faire son métier. Cependant, les études supérieures scientifiques sont à cette époque peu accessibles aux femmes. Malgré tout, Rosalind entre au collège Newnham de Cambridge où elle obtient avec honneur une licence de chimie puis un doctorat. C’est en France, au Laboratoire central des services chimiques de l’État que Rosalind apprend les techniques de cristallographie et notamment la diffractométrie de rayons X qui fera par la suite sa renommée. En effet, de retour à Londres comme chercheuse au King’s College, Rosalind Franklin applique la diffraction des rayons X à l’étude de la molécule d’ADN. Elle est ainsi la première à prendre une photographie de la structure de l’ADN cristallisé. Ce cliché permet à Watson et Crick de confirmer leur hypothèse sur la structure en double hélice de l’ADN en 1953.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?