Couverture

Histoire-Géographie 2de

Feuilleter la version papier




























Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


DOSSIER
DIFFÉRENCIATION


L’inégal accès à l’éducation dans le monde





65 millions d’enfants en âge d’être scolarisés ne vont pas à l’école primaire dans le monde ; plus de la moitié vit en Afrique subsaharienne et dans des zones de conflits. Dans les pays en développement, une fille sur quatre n’est pas scolarisée


❯ Pourquoi l’accès à l’éducation, surtout pour les filles, est-il si inégal dans le monde ?

A
Les disparités de l’accès à l’éducation dans les Suds


1
L'accès des filles à l'éducation dans les PMA


9 des 10 pays où l’accès des filles à l’éducation est le plus difficile sont en Afrique, et tous sont des États fragiles (ou faillis)1 en situation de crise ou de conflit. Au Soudan du Sud, 1er pays du classement, seulement une fille sur 4 va à l’école primaire. Au Burkina Faso, en 8e position, seul 1 % des filles ont terminé leurs études secondaires. Pourtant, l’éducation donne aux filles davantage de possibilités de faire valoir leurs droits, de contribuer au bien-être de leur famille et de leurs communautés et de participer au développement de l’économie locale et mondiale.


ONG ONE, Info Afrique, 10 octobre 2017

1.
États qui n'arrivent plus à assurer le contrôle de leur territoire. Des trafics illégaux s'y développent.



L'accès des filles à l'éducation dans les PMA
En 2018, 132 millions de filles âgées de 6 à 17 ans sont encore privées d’école ; 12 millions de filles sont mariées de force chaque année avant l’âge de 18 ans : elles subissent des grossesses précoces et ne sont pas scolarisées.

2
Le retour à l’école dans un pays en conflit

Le retour à l’école dans un pays en conflit

Ubari, dans le Sud de la Libye, les écoles ont enfin rouvert leurs portes après avoir été fermées pendant près de trois ans. Le pays est déstabilisé depuis la guerre civile en 2011 ayant entraîné la chute du dictateur Kadhafi.

B
L’éducation des filles, un facteur de développement


3
L’accès à une éducation de qualité pour toutes et tous

Depuis 2000, [...] le taux de scolarisation global dans les régions en développement a atteint 91 % en 2015, et le nombre d’enfants non scolarisés au niveau mondial a chuté de presque moitié. [...] Le taux de scolarisation des filles n’a jamais été aussi élevé. Mais ces succès se heurtent [...] au niveau élevé de pauvreté, à des conflits armés et d’autres urgences (sous-alimentation, manque d’accès aux soins, etc.). Alors que l’Afrique subsaharienne a réalisé les progrès les plus importants parmi toutes les régions en développement sur le plan du taux de scolarisation dans l’enseignement primaire – passé de 52 % en 1990 à 78 % en 2012 – de grandes disparités subsistent. Les enfants des foyers les plus défavorisés sont quatre fois moins scolarisés que ceux des foyers les plus riches. De même, les disparités entre les zones rurales et urbaines demeurent. Une éducation de qualité pour tous est l’un des principaux piliers du développement durable. Cet objectif fait en sorte que toutes les filles et tous les garçons suivent un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit d’ici 2030.


4e Objectif de développement durable, PNUD, 2018

4
Les obstacles à l’éducation des filles

Entretien avec Friederike Röder, directrice France de ONE, une ONG membre de la coalition pour l’éducation.
Quelles sont les résistances à cet accès des filles à l’éducation ?
F. R. : Les résistances peuvent être la conséquence d’un problème sociétal. Des parents ne donnent pas la même valeur à l’éducation d’une fille ou d’un garçon. La fille est destinée à être mariée et ensuite on ne s’en occupera plus. Le garçon doit assurer la survie de la famille par son travail. Son éducation est un investissement pour l’avenir. Il y a aussi des obstacles très concrets. Les parents, en envoyant leurs filles à l’école, ont besoin d’être certains qu’elles seront en sécurité sur le chemin de l’école et à l’école. Les filles sont plus exposées à la violence sexuelle que les garçons. Il faut aussi prévoir des infrastructures pour les accueillir, comme, par exemple, des toilettes spécifiques. Pour qu’elles puissent plus facilement accéder à l’enseignement secondaire, généralement situé dans les villes, il est important de développer le transport scolaire, mais aussi des foyers où les filles seront pensionnaires


« En Afrique, développer l’éducation des filles », La Croix, 2018

5
L'impact de la scolarisation des filles sur le développement

L'impact de la scolarisation des filles sur le développement

Questions


Parcours A

1. Dans quelle région du monde l’accès à l’éducation pour les filles est‑il le plus difficile ? Quel est le niveau de développement de cette région du monde ? (Doc. 1 et 2)

2. Quels progrès ont été réalisés dans l’accès à l’éducation depuis 2000 ? (Doc. 3)

3. Relevez les obstacles à la scolarisation des filles. (Doc. 4)

4. Pourquoi la scolarisation des filles est un facteur de développement ?

Parcours B

5. Expliquez pourquoi la scolarisation est inégale dans le monde, en particulier pour les filles, et présentez l’impact de cette situation sur le développement. (Doc. 5)
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?