DOSSIER
DIFFÉRENCIATION


La privatisation de l’espace public dans les métropoles




B
De la ville pour tous à la métropole privée

Numérique

Plongez dans les paysages d’une gated community californienne grâce au générique de Weeds.


3
L'augmentation de résidences fermées à Marseille

fond de carte
fond de carte
espace à dominante bâtie
espace à dominante non bâtie
emprise spaciale 1990
emprise spaciale 2000
emprise spaciale 2013

4
Marseille : une métropole qui se privatise

Beauvallon, au pied du parc national des Calanques et à deux pas de la prison des Baumettes… Ce quartier du 9e arrondissement de Marseille est l'un des rares ensembles à ne pas avoir encore dressé de murs entre ses 700 logements et le reste du monde. Grilles, clôtures, portails automatiques... Dans les quinze dernières années, les « communautés emmurées » sont devenues un élément constitutif de l'habitat marseillais. Selon une étude de l'université Aix‑Marseille, 29 % des logements se situent désormais dans des résidences clôturées. Ce qui lamine l'image de ville « capitale du vivre‑ensemble » régulièrement servie par les politiques locaux. Si le phénomène touche toute la France, « à Marseille, la tendance au cloisonnement en enclaves résidentielles fermées est massive », estime Élisabeth Dorier, géographe et pilote de la recherche menée depuis sept ans par une équipe du Laboratoire population environnement développement (LPED). « Elle touche tous les types de logement – ancien, récent, individuel, collectif, luxueux ou très modeste – et tous les arrondissements de la ville. » 75 % des 1 550 résidences recensées se sont ainsi fermées depuis l'an 2000. Et aucun promoteur immobilier ne s̕aventure, désormais, à proposer aux acheteurs un projet neuf sans l'étiquette « sécurisée ». Euphémisme pour accès contrôlés et frontières étanches.

D'ailleurs, Beauvallon va s̕y mettre sans tarder. « Ce n'est qu'une question de temps », assure Michèle Potier, membre du conseil syndical et du comité d'intérêt de quartier. […] « Et pourquoi croyez‑vous qu'on demande la fermeture ? s̕étonne Michèle Potier. Mais pour la sécurité, bien sûr ! Avec des portails automatiques, c'est plus difficile de voler une voiture ou de cambrioler une maison. »

[…] Centaines d̕études de cas à l'appui, Élisabeth Dorier livre une analyse plus complexe : « Les causes de fermeture conjuguent plusieurs facteurs. La volonté d'entre‑soi, bien sûr, le malaise à proximité de grandes cités HLM, notamment dans des zones au Nord et à l'Est qui se sont ouvertes récemment à l'urbanisation… Mais c̕est le besoin de sanctuariser des places de stationnement qui ressort en priorité, dans une ville où l'offre de transports publics est insuffisante. »


Gilles Rof, « Pourquoi Marseille se barricade », Le Monde, 9 octobre 2014

Dans toutes les métropoles du monde, on observe une tendance à la privatisation des espaces publics, au profit des habitants les plus privilégiés.

A
L’entre-soi et ses formes urbaines : fermer, murer, privatiser


1
Publicité pour un quartier fermé du Caire

Publicité pour un quartier fermé du Caire
Site internet d’une agence immobilière du Caire, 2019.
Le site fait la promotion du quartier résidentiel fermé de Katameya Heights, situé dans la périphérie Est de la ville

2
Une tour sécurisée pour les classes moyennes au Brésil

Les quartiers résidentiels fermés font partie du paysage urbain brésilien, au point que ce type de logement, au départ l̕apanage des classes aisées, séduit les classes populaires. Cette photographie montre la Privilege Tower, un logement social construit dans le cadre du programme du ministère des villes « Ma maison, ma vie » […].

La résidence Privilege Tower est un immeuble en copropriété, équipé de dispositifs de fermeture et de sécurité : murs de 2,50 m de haut devant, piques en fer au-dessus, murs surmontés d’une clôture électrifiée sur les côtés, vidéo-surveillance, guérite intérieure occupée par un gardien […]. Les habitants, qui sont copropriétaires, peuvent y jouir d’espaces communs (une piscine, une ludothèque, un barbecue) et de quelques services (comme une crèche). Cette tour […] a donc toutes les caractéristiques d’un condominio fechado, version brésilienne de la gated community. […]

L’utilisation du verre est significative, car ce matériau est l’apanage des résidences fermées et des centres commerciaux destinés aux clientèles les plus riches et des bureaux des grandes compagnies. […] La peur et le désir de distinction sociale se trouvent, comme pour les classes sociales les plus aisées, à l’origine du choix du modèle résidentiel fermé et sécurisé.


Une “gated community low cost” au Brésil


Alice Moret, « Une “gated community low cost” au Brésil : le logement social, du droit à la ville à la distinction sociale ? », Géoconfluences, 2018

Questions


Parcours A

1. Décrivez cette publicité pour le quartier de Katameya Heights au Caire. Que met-elle en avant pour décider les futurs acheteurs ? (Doc. 1)
2. Quels sont les points communs entre ces quartiers résidentiels ? Qu’est-ce qui les distingue ? (Doc. 1 et 2)

Parcours B

4. Présentez les enjeux des gated communities sous la forme de votre choix : à l’oral, à l’aide d’une carte mentale ou d’une réponse organisée. (Tous les documents)

Comment la privatisation des espaces publics limite‑t‑elle l'accès aux services et aux activités pour tous ?

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?