Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Fiche de révision - Culture : Le Royaume-Uni et Irlande
Page numérique

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer


Culture - Le Royaume-Uni et l'Irlande

Présentation générale


Le Royaume-Uni : une nation plurielle

Plusieurs noms pour plusieurs réalités géographiques et politiques

  • La Grande-Bretagne est la combinaison de l’Angleterre, de l’Écosse et du Pays de Galles. À l’origine géographiquement rattachée à la Bretagne, elle s’en sépare suite à la dérive des continents, d’où son nom aujourd’hui de Grande-Bretagne.
  • La Grande-Bretagne et l’Irlande du Nord forment le Royaume-Uni. La République d’Irlande, au sud, ne fait pas partie du Royaume-Uni car elle n’est pas sous l’autorité de la Reine et comprend à sa tête un président.
  • La dénomination « Îles Britanniques » comprend le Royaume-Uni et l’Irlande ainsi que toutes les îles avoisinantes telles que les Orcades (Orkney Islands), I’île de Man (Isle of Man), l’île de Wight (Isle of Wight), etc.

Une démocratie parlementaire

  • La Reine est le chef d’État et le chef de l’Église mais son pouvoir est seulement de cérémonie et de représentation.
  • Le chef du gouvernement (le Premier ministre) est le leader du parti élu; le pouvoir oscillant principalement entre deux partis majoritaires : Le Parti conservateur (Conservative and Unionist Party) et le Parti travailliste (Labour Party).
  • Les propositions de lois et de réformes sont débattues au palais de Westminster par la Chambre des communes (the House of Commons) et la Chambre des lords (the House of Lords), entre les différents partis représentés et élus aux élections nationales.

La dévolution

  • Depuis 1997, les différents pays du Royaume-Uni ont leur propre « Parlement » ou « Assemblée » où sont prises les décisions de nature locale (l’éducation, la santé, etc.).
  • Le Pays de Galles a quant à lui the National Assembly for Wales, situé à Cardiff; l’Écosse a the Scottish Parliament, basé à Edimbourg et l’Irlande du Nord a the Northern Ireland Assembly, qui siège à Belfast.

Des unions et désunions

Une union en plusieurs temps

  • Le Pays de Galles est annexé par l’Angleterre au XIIIe siècle.
  • L’acte d’Union entre l’Angleterre et l’Écosse est signé en 1707, après des siècles de rivalités et conflits.
  • En 1801, l’Irlande est rattachée à la Grande-Bretagne.
  • L’actuel drapeau du Royaume-Uni (the Union Jack) correspond à l’assemblage des différents drapeaux de ces pays (Angleterre, Écosse, Irlande) qui symbolise leur union.

L’Irlande divisée en deux

  • En 1922, après la rébellion républicaine, 6 comtés d’Ulster en Irlande du Nord sont rattachés à la Grande-Bretagne pour former le Royaume-Uni.
  • En 1937, le reste de l’Irlande devient la République d’Irlande, état souverain et autonome.
  • Une guérilla entre protestants et catholiques, nationalistes et unionistes, en Irlande du Nord fait rage jusqu’à l’accord du Vendredi saint (Good Friday Agreement) en 1998.

Désunions ?

  • En Septembre 2014, le SNP (Scottish National Party), majoritaire en Écosse, fait campagne pour un référendum visant à quitter le Royaume-Uni. Le « Non » l’emporte.
  • En Juin 2016, le Royaume-Uni vote « Oui » au référendum visant à quitter l’Union Européenne, évènement connu sous le nom de Brexit (contraction de « Britain » et « exit »).
  • L’Écosse, ayant voté pour rester dans l’Union Européenne, s’interroge de nouveau sur son appartenance au Royaume-Uni.

Cartes


Carte administrative du Royaume-Uni et de La République d’Irlande

Carte administrative du Royaume-Uni et de La République d’Irlande

La Grande-Bretagne est formée de l’Angleterre, de l’Écosse et du Pays de Galles. À ceux-ci s’ajoute l’Irlande du Nord pour former le Royaume-Uni. Les îles de Man, Guernesey et Jersey ne font pas partie du Royaume-Uni d’un point de vue administratif.

Carte des différentes provinces d’Irlande et leurs chefs-lieux

Ireland regions

L’Irlande du Nord qui apparaît en gris fait géographiquement partie de la province de l’Ulster mais, politiquement, elle ne fait pas partie de la République d’Irlande.

Lieux et monuments


Palace of Westminster (Houses of Parliament), Angleterre

Westminster

Au cœur de Londres, sur les rives de la Tamise, les maisons du Parlement abritent the House of Commons et the House of Lords où sont débattues les futures lois et décisions politiques du pays. Se trouve là-bas Big Ben, nom de la célèbre cloche à l’intérieur de la tour emblématique.

Tower Bridge, Angleterre

Tower Bridge

Pont londonien qui traverse le fleuve de la Tamise, c’est un pont de style gothique victorien conçu par l’architecte Horace Jones et l’ingénieur John Wolfe-Barry, de 1886 à 1894. C’est un pont mobile qui permet de laisser passer le trafic fluvial.

Tower of London, Angleterre

Tower of London

Située sur la rive nord de la Tamise, la tour de Londres a été fondée par Guillaume le Conquérant en 1066. Il s’agit d’un point stratégique qui permettait à l’époque de surveiller toute la capitale afin de mieux la protéger. C’est ici que se trouvent les joyaux de la Couronne.

Buckingham Palace, Angleterre

Buckingham Palace

À Londres, c’est là que résident officiellement les souverains britanniques depuis 1837. C’est un lieu emblématique qui accueille tous les évènements en lien avec la famille royale ainsi que des rencontres d’ordre diplomatique.

Saint Paul, Angleterre

Saint Paul, Angleterre

Complètement détruite pendant le grand incendie de Londres de 1666, la cathédrale emblématique de Londres fut reconstruite par l’architecte Christopher Wren. Elle abrite notamment la « Galerie des chuchotements » : sous sa coupole, un chuchotement émis d'un côté peut être entendu 34 mètres plus loin.

Le château d’Édimbourg, Écosse

Le château d’Édimbourg

Dominant le centre de la ville écossaise depuis son promontoire, le château d’Édimbourg fut au centre des conflits opposant l’Angleterre à l’Écosse. Sa position stratégique en fait un bastion militaire. Aujourd’hui, c’est le site touristique le plus visité d’Écosse.

Le palais de Stormont, Irlande du Nord

Le palais de Stormont, Irlande du Nord

Le palais de Stormont à Belfast abrite l’Assemblée politique de cette région du Royaume-Uni. Ses activités furent suspendues plusieurs fois à cause des tensions entre les unionistes pro-Royaume-Uni et les nationalistes pro-irlandais/républicains.

Le Globe Theatre, Angleterre

Le Globe Theatre, Angleterre

Cette réplique du théâtre de Shakespeare fut construite en 1996 près de l’emplacement de l’original, sur la rive sud de la Tamise. Les spectateurs peuvent assister à des pièces dans des conditions quasi identiques au XVIème siècle. Les places debout coutent £5, équivalent de leur prix à l’époque !

La Chaussée des Géants, Irlande du Nord

La Chaussée des Géants, Irlande du Nord

Située sur la côte nord de l’Irlande du Nord, il s’agit d’une formation géologique particulière constitué de colonnes hexagonales en basalte. Depuis 1986, ce lieu est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Gastronomie


Full English Breakfast

English Breakfast

Origine : Angleterre

Le petit déjeuner emblématique anglais est très copieux dans sa version complète : des oeufs au plat, des saucisses, du bacon, des toasts, des haricots, des tomates, champignons et des hash browns (préparation de pommes de terre fries en galettes). On le consomme plus souvent le weekend.

Fish and Chips

Fish and Chips

Origine : Angleterre

Du poisson pané frit accompagné de frites et parfois de petits pois écrasés (mushy peas) servi dans du papier journal et arrosé de vinaigre. C’est le plat préféré des anglais, il y a 8 fois plus de fish and chips shops en Angleterre que de McDonald’s.

Christmas Pudding

Christmas Pudding

Origine : Angleterre (époque victorienne)

Le traditionnel gâteau britannique de Noël est principalement fait de raisins secs, de noix et de graisse de rognons. On le cuit à la vapeur jusqu’à 5 semaines avant Noël. Aujourd’hui, la plupart des familles achètent leur pudding déjà prêt en magasin et lui ajoutent du cognac avant de le servir.

Irish Stew (stobhach Gaelach en irlandais)

Irish stew

Origine : Irlande

C’est un ragoût de mouton accompagné de pommes de terres et de carottes. La sauce qui l’accompagne est faite à partir de bière irlandaise. Il est considéré comme le plat national irlandais. On le sert dans les gastropubs accompagné de la même bière que celle composant la sauce.

Colcannon

Colcannon

Origine : Irlande

Un plat économique et nourrissant à base de pommes de terre, de choux et d’oignons. On le mange traditionnellement en hiver mais aussi à Halloween. La tradition veut qu’on y cache une pièce propre qui portera bonheur à celui qui la trouve dans son assiette. C’est un équivalent de notre galette des rois.

Hot Cross Buns

Hot Cross Buns

Origine : Irlande

Une viennoiserie aux raisins secs marquée d’une croix. On les mange traditionnellement pendant la période menant à Pâques. Selon la légende ils restent comestibles pendant un an et chassent les mauvais esprits. Si on le partage avec un ami, on s’assure une solide amitié pour l’année à venir.

Haggis

Haggis

Origine : Écosse

De la panse de brebis farcie aux céréales ou aux abats. Il s’agit d’un plat plutôt épicé et très nourrissant que l’on mange accompagné de purée de pommes de terre et de navets, dits « neeps and tatties ». Les écossais tenteront de vous faire croire qu’il est fait à partir d’un animal appelé Haggis.

Welsh rarebit

Welsh rarebit

Origine : Pays de Galles

Un des plats gallois les plus traditionnels, peut-être aussi le plus facile à réaliser. Il s’agit de toasts au fromage avec de la moutarde, de la Worcestershire sauce et parfois de la bière. Le tout grillé au four. On retrouve ce plat dans le Nord de la France, appelé tout simplement « le welsh ».

Fêtes


Halloween

D’origine irlandaise, la fête d’Halloween est célébrée dans le Royaume-Uni et la majorité des pays anglo-saxons le 31 octobre. Le festival celtique du Samhain qui célébrait le retour des morts sur terre à cette date semble être à l’origine de cette fête séculaire. Les enfants se déguisent en monstres et fantômes et vont sonner aux portes en demandant « des sucreries ou un mauvais tour » (trick or treat). Les maisons prêtes à accueillir les visiteurs allument des citrouilles devant leurs maisons.

Guy Fawkes Night ou Bonfire Night

Le 5 novembre, l’Angleterre célèbre Guy Fawkes Night ou Bonfire Night en brûlant l’effigie de Guy Fawkes et en allumant des feux d’artifice. En 1605, Guy Fawkes et ses complices tentèrent de faire exploser les maisons du parlement pour y tuer le roi James I. Le complot fut découvert à temps et les coupables furent torturés et condamnés à mort pour trahison.

Christmas et Boxing Day

Le 25 décembre, les britanniques célèbrent Noël en se réunissant en famille autour d’un sapin de Noël décoré et d’un grand repas. Certains vont à la messe pour célébrer la naissance de Jésus Christ s'ils sont croyants. Le repas traditionnel qu’ils mangent se compose de dinde et pommes de terre rôties, de pudding de Noël et de mince pies. Santa Claus apporte des cadeaux sous le sapin et dans les chaussettes placées sur la cheminée. Le 26 décembre est également un jour férié appelé Boxing Day.

La Saint Patrick

Le 17 mars, les irlandais du monde entier fêtent la Saint Patrick, le saint patron de l’Irlande. Saint Patrick a assuré la conversion de l’Irlande au Christianisme et est censé avoir chassé tous les serpents hors d’Irlande (un mythe). Les irlandais s’habillent de vert, en leprechaun ou portent des shamrocks (trèfles), tous symboles de l’Irlande. Les célébrations sont accompagnées de Guinness, la bière typique irlandaise. À Chicago, la rivière de la ville, Chicago River, est même teinte en vert !

The Highland Games

Les Highland games se déroulent tout au long de l’année en Écosse, les Highlands désignant une région montagneuse dans le Nord-Ouest de l’Écosse. Ces jeux sont principalement constitués d’épreuves physiques (lancer de tronc d’arbre, de poids, tir à la corde…) que les participant effectuent en kilt, tenue traditionnelle écossaise. Mais c’est également une démonstration de la culture écossaise par des compétitions de cornemuses et de danse.

Art


Courant artistique : Le théâtre élizabéthain

Le théâtre élizabéthain

La période du règne de la reine Élisabeth Ire marque l’apogée du théâtre en Angleterre avec des auteurs tels que William Shakespeare, Christopher Marlowe ou Ben Johnson. Le théâtre se joue dehors, dans les auberges, dans des bâtiments dédiés à ciel ouvert ou directement à la cour. Les troupes sont sous la protection de nobles mécènes. Les femmes peuvent y assister mais non y jouer la comédie. De jeunes garçons se chargent de jouer leurs rôles.

Courant littéraire et artistique : The Irish Literary Renaissance (The Celtic Twilight)

The Irish Literary Renaissance

Ce courant artistique et littéraire correspond à un moment de regain de nationalisme en Irlande. Ce mouvement de la fin du XIXe et du début de XXe siècle s’attache à redécouvrir et à explorer son héritage gaélique à travers sa langue, sa musique, sa poésie, ses légendes et sa tradition orale. Un de ses principaux auteurs est William Butler Yeats.

Courant littéraire : Bloomsbury Group

Bloomsbury Group

Un cercle d’écrivains, artistes, philosophes et poètes qui se réunissaient au début du XXe siècle dans le district de Bloomsbury, à Londres, pour parler d’esthétique, du concept du beau et de réalité. Des écrivains très célèbres tels que Virginia Woolf et E.M Forster y participèrent. Virginia Woolf est particulièrement connue pour avoir utilisé « the stream of consciousness » par lequel l’auteur nous fait entrer dans la conscience du personnage.

Courant artistique : Young British Artists (YBA)

Young British Artists

L’exposition du même nom dans les années 1990 à la Galerie Saatchi, consacra les artistes de ce mouvement basé sur la « tactique de choc » et l’utilisation de matériaux inhabituels. Leur art leur valut une large couverture médiatique. Damien Hirst en est une figure de proue avec sa série d’animaux découpés.

Courant artistique : Les préraphaélites

Les préraphaélites

Un courant artistique britannique de la moitié du XIXe siècle. Ses plus célèbres membres, tels que John Everett Millais et Gabriel Dante Rossetti, rejetèrent l’académisme victorien pour plus de réalisme en peignant de vrais modèles en extérieur. Leurs sujets de prédilection étaient les thèmes bibliques, le Moyen Âge, la littérature et la poésie. Le tableau de Millais ici représente l’Ophélie d’Hamlet. Le modèle avait attrapé un rhume à force de poser dans une baignoire chauffée à la bougie.

Dates


  • 43 - 410 : Les Romains occupent l’Angleterre et le Pays de Galles jusqu’au mur d’Hadrien
  • 1066 : À la bataille d’Hastings, le Duc de Normandie Guillaume le Conquérant prend le trône d’Angleterre (bataille commémorée par la tapisserie de Bayeux)
  • 1337-1453 : Guerre de Cent ans entre la France et l’Angleterre qui dura en réalité 116 ans
  • 1485 -1603 : Règne de la dynastie Tudor qui mettra fin à la guerre des Roses pour la succession au trône
  • 1649 - 1660 : Après l'exécution de Charles I, l’Angleterre est une république pour la première et dernière fois de son histoire pendant 11 ans sous Oliver Cromwell
  • 1666 : Le Grand incendie de Londres qui se déclare dans une boulangerie détruit le centre de Londres, dont la cathédrale Saint Paul
  • 1707 : L’acte d’Union rattache l’Écosse à l’Angleterre
  • 1921 : L’Irlande est divisée en deux par le traité de Londres : l’État libre d’Irlande (République d'Irlande) et six provinces du Nord (Irlande du Nord)
  • 02/1952 - à nos jours : Règne d’Élizabeth II, monarque au plus long règne de l’histoire du Royaume-Uni
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.