Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Je vérifie mes connaissances sur les temps composés de l'indicatif
P.304

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Je vérifie mes connaissances


Je vérifie mes connaissances sur les temps composés de l'indicatif




Voir les réponses

Exercice 1

Consigne
Réécrivez le texte suivant en remplaçant le passé simple par le passé composé.

En 1935, une véritable délégation administrative vint examiner « la forêt naturelle ». On prononça beaucoup de paroles inutiles. On décida de faire quelque chose et, heureusement, on ne fit rien. Car il était impossible de n’être pas subjugué par la beauté de ces jeunes arbres en pleine santé. Et elle exerça son pouvoir de séduction sur le député lui-même.
J’avais un ami parmi les capitaines forestiers qui était de la délégation. Je lui expliquai le mystère. Un jour de la semaine d’après, nous allâmes tous les deux à la recherche d’Elzéard Bouffier. Nous le trouvâmes en plein travail. Ce capitaine forestier n’était pas mon ami pour rien. Il connaissait la valeur des choses. Il sut rester silencieux. J’offris les quelques oeufs que j’avais apportés en présent. Nous partageâmes notre casse-croûte en trois et quelques heures passèrent dans la contemplation muette du paysage.


D’après J. Giono, L’homme qui plantait des arbres, Gallimard, 1953.


Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 2

Consigne
Mettez le premier verbe de chaque phrase au plus-que-parfait et faites les modifications nécessaires.

1. Je n’ai pas beaucoup mangé ce matin : j’ai faim.
2. Elle est partie de bonne heure car elle doit récupérer son fils à l’école.
3. Je ne t’ai pas rappelé car je suis très occupée.
4. Je me suis préparé un bon gouter et je me régale.
5. J’ai regardé une émission sur le surf, j’ai très envie de découvrir ce sport.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 3

Consigne
Mettez les verbes entre parenthèses au temps qui convient : futur ou futur antérieur.

1. Aussitôt que la sonnerie (retentir), des cris de joie (signaler) le début des grandes vacances.
2. Tu te (sentir) bien mieux dès que tu (dormir).
3. Une fois que tu (finir) ce livre, -tu (accepter) de me le prêter ?
4. Lorsque vous (cueillir) les fruits, je (faire) la tarte.
5. Tu me (faire) un beau portrait quand tu (devenir) un peintre de renom.
6. Nous (pouvoir) nous offrir un voyage de rêve quand nous (économiser) assez.
Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 4

1
Conjuguez les verbes entre parenthèses au temps composé qui convient.

1. Vous n’oublierez pas de nettoyer la table quand vous (finir) de manger.
2. Quand le soleil (se lever), nous décidâmes de nous mettre en route.
3. Ils prirent le train une fois que le contrôleur (vérifier) leurs papiers.
4. Elle viendra dès que j’ (finir) de repeindre les murs.
5. Elle faisait toujours ce qu’elle (décider).
6. On discute du film qu’on (voir) hier soir.

2
Nommez ce temps et justifiez votre choix.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5

Consigne
Complétez les phrases par une proposition dont le verbe sera conjugué à un temps composé.

1. Lorsque le weekend commencera, .
2. Il terminait ce jour-là .
3. Lorsque , nous pourrons enfin nous reposer.
4. , ils commencèrent l’ascension.
5. Nous partons en voyage .
6. , la calèche s’embourbait.
7. Lorsque l’inspecteur enfilait son manteau, cela voulait dire que .
Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 6

Consigne
Analysez les formes suivantes (forme de l’infinitif, temps, personne).

1. Vous étiez montés au grenier.
2. Elles auront fait du bon travail.
3. J’ai grandi en banlieue.
4. Nous avions espéré ce succès.
5. Tu as vécu une grande aventure.
6. On aura presque terminé.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 7

Consigne
Transposez le texte suivant du présent au passé.

La tante Lorette habite un manoir très sombre ; nous y allons parfois après l’école. Depuis la rue, les soupirails semblent propager les murmures de prisonniers emmurés. Je suis sûr qu’un jour nous trouverons un vampire caché dans les profondeurs de la cave, là où personne ne va jamais ; ou encore qu’une armée de fantômes surgira de toutes les vieilles malles et nous emportera ! Cette vieille tante Lorette est un peu folle, elle nous fait peur : elle parle avec les esprits. Elle aura perdu la tête avant d’avoir connu ses petits-enfants.




Ex. Un sombre manoir

Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.