Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

5. Raisonnement par l’absurde
P.23

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Apprendre à démontrer


5
Raisonnement par l’absurde





Principe

On s’intéresse à deux propositions A\text{A} et B\text{B} et on veut démontrer que A\text{A} implique B\text{B} (autrement dit, si A\text{A} est vraie, alors B\text{B} l’est aussi).
Le raisonnement par l’absurde consiste à supposer que A\text{A} est vraie et que B\text{B} est fausse. On aboutit alors à une contradiction, ce qui entraîne que B\text{B} doit être nécessairement vraie.

Remarque

Lorsque AB\mathrm{A} \Rightarrow \mathrm{B}, on dit que B\text{B} est une condition nécessaire à A\text{A}.

Exemple

On souhaite démontrer que 2\sqrt{2} est irrationnel. Pour cela, on suppose qu’il est rationnel et on aboutit à une contradiction. (Voir exercice
33
)

Remarque

L’implication est cachée ici. On peut reformuler la proposition ainsi : « Soit xx un réel positif. Si x2=2x^2 = 2, alors xx est irrationnel. »

Énoncé

Montrer que 13\dfrac{1}{3} n’est pas un nombre décimal.

Rédaction détaillée

Raisonnons par l’absurde et supposons que 13\dfrac{1}{3} est décimal.
Il existe alors un entier relatif aa et un entier relatif bb tels que 13=a10b\dfrac{1}{3}=\dfrac{a}{10^{b}}.
Ainsi, 3×a=10b3 \times a=10^{b}, ce qui signifie que 10b10^b est un multiple de 33 : la somme de ses chiffres doit donc être divisible par 33, ce qui est absurde. En effet, la somme des chiffres de 10b10^b est toujours égale à 11 et n’est donc pas divisible par 33.
L’hypothèse « 13\dfrac{1}{3} est décimal. » est donc fausse et ainsi 13\dfrac{1}{3} n’est pas décimal.

Explications

  • On suppose que le contraire de la conclusion est vrai.
  • On aboutit à une contradiction.
  • On en déduit que notre hypothèse de départ est fausse.
  • On conclut donc que la proposition de départ est vraie.


29

On considère deux réels positifs xx et yy. On souhaite montrer par l’absurde la proposition :
« Si x1+y=y1+x\dfrac{x}{1+y}=\dfrac{y}{1+x}, alors x=yx=y. »

1. Pour raisonner par l’absurde, quelles hypothèses doit‑on faire ?


2. Montrer alors que x2y2=(xy)x^{2}-y^{2}=-(x-y).


3. En déduire que x+y=1x + y = -1. Est‑ce possible ?


4. Conclure.
Voir les réponses

30

Soit nn un entier naturel non nul. Montrer que si nn n’est pas premier, alors nn admet un diviseur inférieur ou égal à n\sqrt{n}.
Voir les réponses

31

Montrer que la somme d’un nombre rationnel et d’un nombre irrationnel est un nombre irrationnel.
Voir les réponses

32

Soit nn un entier naturel. Montrer que si l’on range n+1n + 1 paires de chaussettes dans nn tiroirs, alors il y aura forcément au moins un tiroir comportant au moins deux paires de chaussettes.
Voir les réponses
Voir les réponses

33

L’objectif de cet exercice est de montrer que 2\sqrt{2} est irrationnel. On procède par l’absurde en supposant que 2\sqrt{2} est un nombre rationnel.

1. Montrer que, sous cette hypothèse, il existe deux entiers naturels pp et qq avec q0q \neq 0 n’ayant que 11 comme diviseur commun et tels que p2=2q2p^{2}=2 q^{2}.


2. En déduire que pp est pair.


3. En écrivant qu’il existe un entier relatif kk tel que p=2kp = 2k, montrer que qq est pair.


4. Conclure.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.