Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

L’Empire napoléonien et l’Europe
P.82-83

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Lecture de docs


L’Empire napoléonien et l’Europe




Compétence

J'analyse et je comprends des documents.

Doc. 1
Napoléon Bonaparte et les cultes

<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp> Napoléon Bonaparte et les cultes

Avec la liberté des cultes proclamée en 1789, le catholicisme cesse d’être la religion officielle du pays. La constitution civile du clergé, votée par les députés en 1790, divise le pays et marque le début de la déchristianisation (réduction de l’influence de l’église catholique). cependant, Robespierre instaure le culte de « l’être suprême », qui consiste en une série de fêtes patriotiques. Napoléon Bonaparte signe le concordat en 1801 avec le pape et il consacre la liberté religieuse. Sur cette gravure, Napoléon (1) montre « l’être suprême » (2) à un évêque catholique (3), un juif (4), un prêtre chinois (5) et un musulman (6).

Doc. 2
La transformation de l’Europe

Dans les pays dominés par l’Empire, Napoléon diffuse des acquis de la Révolution : des constitutions, les principes d’égalité politique et sociale, des droits et libertés individuels. Néanmoins, cette domination entraine des mouvements d’opposition à la présence militaire française.
Dans cette lettre, Napoléon s’adresse à son frère qui, comme d’autres membres de sa famille, règne sur un territoire conquis par Napoléon.


Mon Frère, vous trouverez ci-joint la Constitution de votre royaume [...]. Ce que désirent avec impatience les peuples d’Allemagne, c’est que les individus qui ne sont point nobles et qui ont des talents aient un égal droit à votre considération et aux emplois [...]. Les bienfaits du code Napoléon, la publicité des procédures, l’établissement des jurys, seront autant de caractères distincts de votre monarchie [...]. Il faut que vos peuples jouissent d’une liberté, d’une égalité, d’un bienêtre inconnus aux peuples de la Germanie, et que ce gouvernement libéral produise, d’une manière ou d’une autre les changements les plus salutaires au système de la Confédération [...]. Les peuples d’Allemagne, ceux de la France, d’Italie, d’Espagne désirent l’égalité et veulent des idées libérales.


Lettre de Napoléon à son frère Jérôme Bonaparte, 15 novembre 1807.

Doc. 3
Napoléon et l’Espagne

<stamp theme='his-green2'>Doc. 3</stamp> Napoléon et l’Espagne

En 1808, Napoléon nomme son frère Joseph roi d’Espagne. Le 2 mai 1808, la population de Madrid se révolte contre la présence des soldats français. Sur ce tableau du peintre espagnol Goya, des mamelouks (soldats originaires d’Égypte, au service de Napoléon) affrontent les Madrilènes.

Image interactive

Doc. 4
Napoléon et l’Espagne

Napoléon et l’Espagne
1
2

Ce second tableau montre la répression sanglante de l’armée française le 3 mai 1808, en représailles à la révolte de la veille. Le conflit dure jusqu’en 1814.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.