Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


L'ESSENTIEL


Comment se forment les prix sur un marché ?





3
Les effets d’une taxe et d’une subvention sur l’équilibre

  • Les autorités peuvent décider d’instaurer une taxe sur certains produits afin de contrer des effets indésirables : par exemple, la nouvelle taxe sur les sodas instaurée en France en 2018 a pour objectif de favoriser la consommation de boissons non sucrées. La consommation de soda ou de boissons sucrées est en effet considérée comme source de l’accroissement de maladies telles que l’obésité. Dans le cas où la taxe a pour objectif de faire changer les comportements, on parle de taxe incitative ou comportementale.
  • L’introduction d’une taxe fait mécaniquement augmenter le prix de vente d’un produit et il est attendu, par conséquent, que la demande pour ce dernier diminue. Graphiquement, l’introduction d’une taxe se traduit par un déplacement vers la gauche de la courbe de l’offre si la taxe est supportée par les producteurs ou de la courbe de la demande si la taxe pèse sur les consommateurs.
  • À l’inverse, les autorités peuvent décider de favoriser les acteurs économiques (entreprises, associations ou ménages) en allouant une subvention. Par exemple, les aides personnalisées au logement (APL) sont des prestations sociales françaises qui visent à permettre aux ménages à faible revenu d’accéder à un logement ou de s’y maintenir plus aisément et s’approchent d’une subvention à la location. Graphiquement, l’existence d’une subvention se traduit par un déplacement de la courbe de demande vers la droite si elle est versée aux demandeurs. Si la subvention est allouée aux producteurs, le déplacement concerne la courbe d’offre. (→ voir dossier 3)

Attention aux notions


Ne pas
confondre

Marché et modèle théorique du marché

  • Le marché est un lieu réel (supermarché, brocante, concessionnaire automobile, etc.) ou virtuel (leboncoin, Ebay, etc.) où se rencontrent des individus qui désirent acheter des produits et d’autres qui souhaitent en vendre.
  • Le modèle théorique du marché en concurrence présente une sorte de situation idéale où la rencontre de l’offre et de la demande permet d’aboutir à un prix et une quantité d’équilibre satisfaisants pour les offreurs et les demandeurs, ce qui est étudié dans les dossiers 2 et 3 de ce chapitre.

Ne pas
confondre

Prix et prix d’équilibre

  • Le prix est la valeur d’échange d’un bien ou d’un service sur un marché. La plupart du temps, il est exprimé en unité monétaire (en euros, en dollars, en yens, etc.) alors que le prix d’équilibre est une notion théorique, dans le modèle du marché.
  • Dans le modèle théorique du marché, le prix d’équilibre est le prix auquel se fait l’échange quand le marché fonctionne parfaitement. Ce prix est déterminé par la rencontre entre l’offre et la demande. Graphiquement, il se lit au point d’intersection entre les courbes d’offre et de demande.

Les notions à connaître

Demande

Quantité d’un bien ou d’un service qu’un individu désire acheter à un prix donné.

Marché

Lieu réel ou fictif où se rencontrent des acheteurs et des vendeurs dans l’intention d’échanger des biens et des services à un certain prix.

Offre

Quantité de biens ou services qu’un agent souhaite vendre à un prix donné.

Prix

Valeur d’échange d’un produit sur un marché. La plupart du temps, il est exprimé en unité monétaire, par exemple en euros.

Prix d’équilibre

Prix théorique, permettant l’échange le plus avantageux pour les offreurs et les demandeurs sur un marché en concurrence. Il se lit au point d’intersection entre les courbes d’offre et de demande. En ce point, les quantités offertes sont égales aux quantités demandées.

Quantité d’équilibre

Quantité théorique échangée pour le prix d’équilibre. Pour ce prix, la quantité est la même pour la demande et pour l’offre.

Subvention

Somme versée par les administrations publiques pour soutenir un acteur économique ou pour modifier les comportements.

Taxe

Prélèvement obligatoire effectué par l’État ou les collectivités locales sans contrepartie immédiate. Cette taxe peut être utilisée dans l’intention de modifier les comportements des offreurs ou des demandeurs.

Adam Smith
Focus

Adam Smith (1723-1790) est un économiste écossais.
  • Il est considéré comme le principal fondateur de la science économique moderne, avec son ouvrage Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations, publié en 1776.
  • Dans ce livre, il suppose que les personnes ont un « penchant naturel à l’échange », qui les pousse à chercher à échanger des produits les uns avec les autres.
  • Pour lui, l’échange sur les marchés est source d’efficacité car il permet de se spécialiser dans la tâche pour laquelle on est le plus doué et de se procurer auprès des autres les produits que l’on ne réalise pas soi-même. Selon Adam Smith, il faut alors favoriser au maximum les échanges. Il est donc un économiste libéral.

1
Les marchés sont divers

  • De la brocante du village au marché boursier de Wall Street, en passant par celui des footballeurs professionnels ou de l’immobilier, il existe une grande diversité de marchés, qui se différencient par l’objet de l’échange et l’organisation de cet échange.
  • Des évolutions techniques ou juridiques peuvent modifier le fonctionnement et la taille des marchés. D’un point de vue technique, Internet a facilité le développement des échanges sans que la rencontre physique des acteurs ne soit nécessaire. Au niveau juridique, on peut citer l’autorisation des paris sportifs en ligne en France en 2010 qui a conduit à l’existence d’un nouveau marché.
  • Le marché peut aussi avoir un sens plus général : il peut désigner l’existence d’acheteurs et de demandeurs pour un même produit et la coordination de leurs actions. Le marché est alors un ensemble de mécanismes qui permettent d’aboutir à l’échange. Dans ce cas, on peut parler du marché comme d’un modèle théorique qui cherche à présenter la réalité en la simplifiant. (→ voir dossier 1)

Supplément numérique


2
Les mécanismes de base du marché en concurrence

  • Les quantités offertes et demandées sur un marché dépendent du prix du produit.
  • En général, les quantités offertes par les producteurs sont d’autant plus élevées que le prix est élevé. On dit que l’offre est une fonction croissante du prix. Les quantités demandées par les consommateurs sont généralement d’autant plus faibles que le prix est élevé. On dit que la demande est une fonction décroissante du prix.
  • Pour que les mécanismes de marché fonctionnent parfaitement, il est nécessaire qu’un certain nombre d’hypothèses soient vérifiées : on parle du modèle économique du marché en concurrence.
  • Dans le modèle théorique du marché en concurrence, il existe un prix, appelé prix d’équilibre, pour lequel les quantités offertes et demandées sont égales. Graphiquement, c’est le point d’intersection entre les courbes d’offre et de demande.
  • Quand un marché est en concurrence, on considère que le prix du produit ne s’éloigne pas durablement du prix d’équilibre. Par exemple, si la demande est supérieure à l’offre, cela signifie que tous ceux qui sont prêts à acheter le produit ne seront pas satisfaits. Par conséquent, la quantité offerte par les producteurs est insuffisante pour satisfaire tous les acheteurs. Le prix du bien échangé sur ce marché aura tendance à augmenter. Cette hausse du prix va dissuader certains acheteurs, pour cause de budget insuffisant. L’augmentation des prix incitera aussi de nouveaux offreurs à produire. Ainsi, le marché revient à l’équilibre et l’offre est à nouveau égale à la demande. (→ voir dossier 2)
  • Cependant, cette règle n’est pas toujours vérifiée. Le marché peut être déséquilibré car la demande est structurellement supérieure à l’offre, comme sur le marché immobilier à Paris. Sur ce marché, le déséquilibre est renforcé par le fait que la hausse des prix peut conduire à une hausse de la demande : un bien immobilier plus cher peut être vu comme un bon placement. C’est un comportement que l’on observe aussi sur les marchés boursiers. (→ voir dossier 4)
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?