Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


POINT DE PASSAGE 1



L’édit de Nantes et sa révocation





L’exil des huguenots


6
L’exil des huguenots


L’édit de Nantes et sa révocation, dates

Anonyme, Henri IV s’appuyant sur la religion pour donner la paix à la France, fin XVIe siècle, huile sur toile, 33 x 25,5 cm, musée national du château de Pau


2
Henri IV pacifie le royaume

Anonyme, Henri IV s’appuyant sur la religion pour donner la paix à la France, fin XVIe siècle, huile sur toile, 33 x 25,5 cm, musée national du château de Pau.

BAC
Analyse de documents

Voir les réponses
Doc 5. Après avoir présenté le document, vous montrerez sur quelles catégories de la population il se concentre.



Pièce de monnaie, XVIIe siècle

3
L’imposition de l’édit de Nantes en Béarn, 1620

Les protestants du Béarn ont refusé d’appliquer l’édit de Nantes. Louis XIII, contre l’avis du Conseil du roi, décide en 1620 de faire respecter l’édit. Dans cette région majoritairement huguenote, le roi rétablit le catholicisme.
Traduction du revers : « Apprenez la justice de celui qui en est éclairé ».
Pièce de monnaie, XVIIe siècle.

Quelles sont les évolutions de l’attitude du pouvoir royal à l’égard du protestantisme ?


5
Révocation et exil

Art. 1. Faisons savoir, que Nous, […] de notre certaine science, pleine puissance, et autorité Royale, avons par ce présent édit perpétuel et irrévocable, supprimé et révoqué, l’édit du Roi notredit aïeul, donné à Nantes au mois d’avril 1598 […].

Art. 2. Défendons à nosdits sujets de la Religion Prétendue Réformée (R.P.R.) de ne plus s’assembler pour faire l’Exercice de ladite Religion en aucun lieu ou maison particulière, sous quelque prétexte que ce puisse être […].

Art. 4. Enjoignons à tous les ministres1 de ladite R.P.R. qui ne voudraient pas se convertir et embrasser la Religion Catholique de sortir de notre royaume et terres de notre obéissance, quinze jours après la publication de notre présent édit […].

Art. 7. Défendons les écoles particulières pour l’instruction des enfants de ladite R.P.R. […].


Édit de Fontainebleau, 1685.
1. Prêtres.

Mettant un terme à 36 ans de conflits entre catholiques et protestants, l’édit de Nantes, promulgué le 30 avril 1598 par le roi Henri IV, reconnaît aux huguenots français la liberté de conscience et de culte dans l’ensemble du royaume. Il permet de pacifier le pays et de restaurer l’autorité royale ébranlée par les guerres de Religion. Son application a cependant été variable et, avec la montée en puissance de l’absolutisme au XVIIe siècle, le protestantisme se retrouve de nouveau en danger. En 1685, Louis XIV révoque l’édit de Nantes.

1
Paix et liberté de conscience

Art. 2. Défendons à tous nos sujets, de quelque état et qualité qu’ils soient, d’en renouveler la mémoire, s’attaquer, ressentir, injurier, ni provoquer l’un l’autre par reproche de ce qui s’est passé. […]

Art. 3. Ordonnons que la religion catholique […] sera rétablie en tous lieux et endroits de notre royaume […] pour y être paisiblement et librement exercée.

Art. 6. Avons permis et permettons à ceux de la religion prétendue réformée1 de vivre et demeurer par toutes les villes […] de notre royaume […] sans être enquis, vexés, molestés ni astreints à faire chose pour le fait de la religion contre leur conscience.

Art. 22. Ordonnance qu’il ne sera fait aucune différence entre les religions pour être admis dans les universités, collèges et écoles, dans les hôpitaux.

Édit de Nantes, 1598.
1. Les protestants.

Questions

Voir les réponses

Mettre en relation des faits

1. Relevez les mesures favorables aux catholiques et aux protestants. (Doc. 1)

2.
ORAL
Expliquez pourquoi l’image de la paix est importante à l’époque. (Doc. 1 et 2)

3. Identifiez les limites de l’édit de Nantes. (Doc. 3 et 4)


4. Montrez quelles sont les conséquences de l’édit de Fontainebleau pour les protestants français. (Doc. 5 et 6)


Question de synthèse

5. Répondez à la problématique sous la forme d’un développement construit en utilisant les mots « huguenots », « protestantisme », « villes de sûreté », « dragonnades » et « émigration ».

« Nouveaux missionnaires envoyés par ordre de Louis le Grand par tout le royaume de France pour ramener les hérétiques à la foy catholique », gravure protestante, v. 1683, musée de la Réforme protestante, Genève


4
Sous Louis XIV, les dragonnades contre les protestants

Les dragonnades sont des persécutions mises en place dans le sud et le sud-ouest du royaume dès 1681.
« Nouveaux missionnaires envoyés par ordre de Louis le Grand par tout le royaume de France pour ramener les hérétiques à la foy catholique », gravure protestante, v. 1683, musée de la Réforme protestante, Genève.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?