COURS 2


2
Des espaces de production au cœur de réseaux et de flux mondiaux




2
Des data centers au Nord de la Suède

  Lulea, au Nord de la Suède, près du cercle polaire, un jour de printemps glacial et neigeux. Le « data center » (centre de données) de Facebook, installé à la sortie de la ville, [...] a du mal à passer inaperçu [...]. Sa superficie équivaut à dix-sept patinoires de hockey sur glace, ont calculé les Suédois. C’est ici que, depuis 2013, est traitée une part importante des requêtes des 310 millions d’utilisateurs européens de Facebook (sur un total mondial de 1,65 milliard) et que sont stockées temporairement leurs données – textes, photos, vidéos […].

  Les data centers sont confrontés à un problème complexe : ils dégagent énormément de chaleur, ce qui perturbe le fonctionnement des serveurs. Ils doivent donc construire des systèmes de climatisation puissants, qui dépensent parfois autant d’électricité que les ordinateurs eux-mêmes. Or, à Lulea, le refroidissement des machines est simplement assuré par le vent polaire. […] Le climat a joué dans le choix de Facebook, mais ce n’était pas le seul argument. La Suède va prochainement abolir sa taxe sur l’électricité pour l’industrie du big data. […] Autre atout, la région possède un réseau de télécommunications en fibre optique à très haut débit, […] une université technologique et un centre de recherche du groupe de télécommunications suédois Ericsson, installé ici de longue date. Pour parachever ce dispositif, l’État et la région viennent de créer dans la ville un laboratoire industriel qui servira à tester les nouveaux équipements liés à l’industrie des data centers.

  […] La présence de Facebook et l’activisme de Node Pole – les « hubs » destiné à localiser les data centers dans cette partie de la Suède – attirent déjà d’autres investisseurs dans la région.

Yves Eudes, « Visite exceptionnelle dans le data center de Facebook, en Suède », Le Monde, 19 mai 2016

Comment les espaces de production sont‑ils organisés ?



C
Des espaces productifs toujours plus concurrents

Des aménités non chiffrables. Dans le cadre de la mondialisation, les espaces productifs sont en compétition. Les acteurs publics s’intègrent dans cette compétition en cherchant à promouvoir leur territoire à travers des campagnes de marketing territorial.

Une compétition qui tire vers le bas ? Les États proposent des avantages fiscaux et adaptent le droit pour favoriser et attirer les entreprises. Ces incitations fiscales et ces avantages législatifs, aussi appelés dumping fiscal et dumping social, sont des mesures régulièrement appliquées par des États cherchant à s’intégrer dans la concurrence mondiale. Les paradis fiscaux pratiquent le dumping fiscal en proposant une fiscalité faible. La Chine a développé des Zones économiques spéciales (ZES) au début des années 1980 afin d’attirer des entreprises étrangères, et donc des IDE. C’est également le cas de l’Irlande qui a diminué sa fiscalité sur les entreprises, dans les années 1990 et 2000.

Chiffres-clés

150 %

d’augmentation des flux depuis 1990

90 %

des échanges passent par la voie maritime

80 %

des échanges maritimes sont opérés grâce à des conteneurs


A
Vers des systèmes productifs à l’échelle mondiale

Un réseau mondial. La complémentarité des espaces de production conduit à l’émergence de systèmes productifs à l’échelle mondiale. Les activités productives s’organisent en systèmes avec différents acteurs (chefs d’entreprise, ouvriers, logisticiens, ingénieurs, etc.) qui organisent la production, de la conception à la réalisation et à la commercialisation. (Doc. 1)

Une production éclatée. Bon nombre de produits peuvent être étudiés comme faisant partie d’un système productif (Étude de cas 1). L’iPhone est le produit de nombreux acteurs : il est conçu à Cupertino en Californie (États-Unis), produit en Chine mais de nombreux composants proviennent du reste du monde (Allemagne, Russie, Corée du Sud, Taïwan, République Démocratique du Congo). Il est enfin commercialisé dans le monde entier, principalement sur les marchés des pays développés ayant un fort pouvoir d’achat.

Des flux croissants entre les espaces productifs. La dissociation entre pôle de production et pôles de consommation induit une croissance des échanges. Pour les biens, le recours aux conteneurs a renforcé la voie maritime qui représente désormais 90 % des échanges de marchandises dans le monde (voir chapitre 5).

B
L’émergence de systèmes productifs spécialisés

Une spécialisation de certains États. L’Inde s’est spécialisée dans les services informatiques grâce à une main-d’œuvre compétente et anglophone à bas coût. Elle apparaît aujourd’hui à l’échelle mondiale comme un espace de production privilégié pour les services informatiques. De nombreuses FTN y sous-traitent leurs activités.

Des spécialisations locales sur des niches. À l’échelle locale, des systèmes productifs spécialisés, portés par des acteurs locaux, peuvent également permettre à un espace de se différencier à l’échelle mondiale. C’est le cas du Nord de la Suède avec les data centers (Doc. 2). Certains territoires touristiques ou certaines zones se spécialisent dans une économie de services destinées aux habitants.

1
La mise en réseau des espaces de production d’un jeu vidéo


La mise en réseau des espaces de production d’un jeu vidéo


La mondialisation, un processus historique d'extension progressive du système capitaliste dans l'espace géographique mondial.
Laurent Carroué, géographe

Vocabulaire

  • Dumping fiscal : procédé consistant à accorder des avantages fiscaux à des entreprises.
  • Dumping social : procédé consistant à limiter les acquis sociaux pour qu’une entreprise s’installe sur le territoire.
  • Système productif : ensemble d’éléments permettant la production, la distribution et la commercialisation de biens et de services.

Parole d'acteur

La stratégie d’implantation de Décathlon


1976-2016 : Comment l'enseigne a-t-elle évolué en quarante ans ?
Chaque décennie a marqué une étape de son évolution. En 1986, le groupe a commencé à concevoir ses produits en interne et a ouvert son premier magasin en Allemagne. En 1996, il a lancé les marques Quechua et Tribord. 2006, c’est la création du site Internet. Cette année, Décathlon poursuit l’offensive avec l’ouverture de 6 magasins.

Quels emplacements privilégiez‑vous ?
Nous venons d’inaugurer notre plus grand magasin parisien, celui de Rosa Parks, dans le 19e arrondissement. Un symbole de rénovation urbaine et de démocratisation des loisirs. Début mai, le magasin de Moulins ouvrira ses portes. Cette surface plus petite de 2 000 m², montre l’ambition de s’implanter en périphérie proche des villes […]. La superficie n’est plus un critère puisque le client accède aux 70 000 références des 70 sports différents via des bornes digitales.

Interview de Nicolas Pelletier, directeur général de la marque en France, Le Journal du Dimanche, 30 avril 2016
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?