Synthèse



Quelle place pour l’humain dans un monde de machines ?





Un monde de machines

Des machines omniprésentes

Elles s’intègrent dans le quotidien de chacun comme dans l’organisation de la société, de la voiture aux systèmes informatiques contrôlant l’économie mondiale. Sous la plume de Verne (► texte 2 ), elles sillonnaient déjà la planète, des hauteurs du ciel jusqu’aux profondeurs des océans, et ce qui était alors une fiction s’est vite réalisé. Saint-Exupéry (► texte 3 ) rappelle en effet combien ce développement a été rapide depuis la révolution industrielle.


Une perte de repères

Depuis les premiers silex taillés, certaines distinctions semblaient évidentes : l’être humain est différent de l’animal et il est supérieur à ses outils. Mais si les machines agissent de façon « autonome » (► texte 5 ) ? Si elles deviennent aussi, voire plus, intelligentes que les humains ? Par ailleurs, puisque le corps humain n’est composé que de matière, pourquoi ne pas le perfectionner en utilisant les ressources de la technologie, comme le fait Scott Cohen en s’implantant une puce sous la peau (► texte 6 ) ? C’est en tout cas le point de vue du transhumanisme : la machine devrait se rapprocher de l’humain, et l’humain de la machine.

Quelles missions pour la littérature ?

Prendre au sérieux l’imaginaire

De nombreux mythes, de Prométhée à Icare, du golem à Frankenstein, imprègnent notre rapport aux machines (► Une fascination mythique ). De son côté, la science‑fiction, divertissement populaire à l’époque de Verne, est devenue un laboratoire du futur, au point qu’un exemple romanesque a valeur d’argument sous la plume du scientifique Heudin (► texte 5 ).


Prêter attention aux mots

Saint-Exupéry rappelle que notre vision du monde dépend du vocabulaire dont nous disposons, et que nous sommes déracinés si la langue n’évolue pas pour s’adapter à la réalité dans laquelle nous vivons. Prêter attention aux mots, ce peut être, comme François Bon (► écho au texte 1 ), chercher à créer une langue qui transcrive ce que vit un être humain au contact d’une machine ; ou comme Gérard Berry (► écho au texte 5 ), examiner les métaphores qu’on emploie et montrer qu’elles sont parfois dangereusement anthropomorphiques ; ou encore débattre de ce que cela implique de dialoguer avec une voix artificielle (► Voix artificielles ).

Une perte d’humanité ?

Les raisons de s’inquiéter

Sur le plan social, dès le milieu du XIXe siècle, Hugo montrait que le développement industriel ne remettait pas en cause, voire renforçait, l’exploitation des plus faibles (► texte 1 ). Les machines ont aussi fait basculer la planète dans l’« anthropocène » (► texte 3 ) et ont causé le désastre écologique auquel elles sont désormais censées apporter des solutions, si l’on suit Jean-Claude Heudin pour qui il faut associer des intelligences artificielles au pouvoir politique (► texte 5 ). Enfin, la cohabitation avec des robots peut être déstabilisante psychologiquement.


Le face-à-face avec les machines révèle pourtant ce qui fait notre dignité humaine

La créativité chez Verne ou Cohen, l’empathie chez Hugo et Devillers (► texte 4 ) ou le goût de la beauté chez Saint-Exupéry : autant de qualités que nous développerons à mesure que nous déléguerons des tâches aux technologies, d’après Scott Cohen (► texte 6 ).

Les évolutions technologiques suscitent des interrogations sur le devenir des machine et sur la condition humaine. Quelle place pouvons-nous occuper dans un monde de machines ? Qu’est-ce qui nous différencie de celles-ci ? Qu’est-ce qui nous donne de la valeur ?

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?