Activité 3

Prendre exemple sur les écosystèmes naturels





La nature et la culture doivent-elles toujours s’affronter ? Les écosystèmes naturels, souvent très durables, peuvent au contraire inspirer de nouvelles pratiques agricoles.

L’utilisation des interactions naturelles : la lutte biologique


6
La lutte biologique contre la cochenille du manioc.

La cochenille a été introduite en Thaïlande en 2008, et cause des ravages : 6 millions de tonnes, soit 600 millions de dollars perdus en 2010. Les insecticides, en plus d’être toxiques, ont un effet limité. Un lâcher de guêpes parasites entre 2010 et 2011 a permis de réduire la superficie de cultures infestées de 166 700 hectares en mai 2009 à 10 880 hectares en octobre 2013.

Cycle naturel de la guêpe parasite Anagyrus lopezi

7
Cycle naturel de la guêpe parasite Anagyrus lopezi.

Elle n’est dangereuse ni pour l’Homme ni pour les autres animaux.

Pistes d'exploitation

Voir les réponses
1
Doc. 1 à 5. Listez les bénéfices de ces agrosystèmes complexes en termes de productivité et de durabilité.


2
Doc. 6, 7. Que permet la connaissance des relations hôtes - parasites ?


3
Répondre à la problématique. Réalisez un tableau mettant en parallèle ces pratiques et leur équivalent dans les écosystèmes naturels, et en présentant les avantages pour l’Homme et l’environnement.
Couleurs
Formes
Dessinez ici

Le recyclage des déchets agricoles


Origine du méthane agricole

5
Origine du méthane agricole.

Les déchets agricoles représentent 1,8 % des sources d’énergie renouvelable en France.

La méthanisation.

4
La méthanisation.

Ce procédé transforme les déchets agricoles non consommables en méthane, un gaz combustible pouvant être utilisé comme carburant. Le procédé utilise des microorganismes, et se rapproche ainsi du recyclage de matière organique observé dans les sols.

Quelles solutions permettent de reconstituer des agrosystèmes plus autonomes ?


L’agroforesterie, un modèle cultural en développement


Cultures maraîchères entre des rangées d’arbres au Brésil.

1
Cultures maraîchères entre des rangées d’arbres au Brésil.

L’agroforesterie est l’association d’arbres et de cultures ou d’animaux sur une même parcelle : bocage, prés-vergers, etc. Cette pratique ancestrale est aujourd’hui mise en avant pour son optimisation des ressources, sa grande diversité biologique et le maintien d’une atmosphère humide favorables à l’augmentation des rendements.

Deux paramètres modifiées en agroforesterie.


La production

2
Deux paramètres modifiées en agroforesterie.

[a] Le stockage du carbone carbone, qui est la capacité à contenir durablement du carbone issu du CO2 atmosphérique. [b] La production. Les plantes légumineuses ont la capacité de fixer fixer le N2 atmosphérique par les racines, enrichissant ainsi naturellement le sol en azote.

Cliquez ici pour visionner les enjeux liés à l’agroforesterie.

Les bénéfices liés à l’agroforesterie.

3
Les bénéfices liés à l’agroforesterie.

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?