Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Différencier savoir, opinion et croyance
P.271

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

FICHE MÉTHODE
Esprit critique et scientifique


2
Différencier savoir, opinion et croyance





A
Point de vocabulaire

Savoir
Un savoir s’appuie sur des données et des faits objectifs, concrets et rationnels qui peuvent être justifiés, prouvés et qui sont validés collectivement. Au point de départ d’un savoir, on trouve un questionnement ; chaque savoir peut être continuellement questionné, voire potentiellement réfuté.

Croyance
Une croyance est une certitude individuelle et subjective qui peut reposer sur l’autorité ou sur la confiance, mais qui n’a pas été validée de façon objective. Une croyance n’est pas justifiée rationnellement et elle ne peut donc pas être réfutée.

Opinion
Une opinion repose sur de multiples fondements, plus ou moins objectifs et rationnels : des savoirs, des croyances, des informations de sources diverses, des vécus individuels ou collectifs, ou encore des données culturelles et sociales.
Une opinion est personnelle, mais elle peut être débattue, exposée, confrontée, ce qui lui permet souvent d’évoluer.

Ressource complémentaire

Visionnez une vidéo de La collab’ de l’info pour avoir les idées claires en cliquant ici !

« L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit. » Aristote


B
Un savoir scientifique est un savoir réfutable !

La démarche scientifique repose sur le principe du questionnement.
En sciences, on recense des faits, des observations, on formule des hypothèses, des résultats d’expériences, puis on en tire des interprétations et des conclusions.
Un savoir scientifique est donc régulièrement confronté à de nouveaux faits, de nouveaux résultats qui peuvent l’enrichir, le compléter, le faire évoluer, voire le remettre en cause !

Exemple historique
Le mot « atome » a été proposé dès l’Antiquité par Démocrite pour nommer les particules composant la matière. Il vient du grec a-tomos qui signifie « insécable », donc qui ne peut pas être découpé en plus petites unités. Jusqu’au début du XXe siècle, ce savoir est resté valide.
Puis des chercheurs ont découvert, grâce à de nouvelles données, qu’un atome est en fait constitué d’entités plus petites encore qui peuvent se séparer (le noyau atomique, constitué de protons et de neutrons, et les électrons qui gravitent autour) : le savoir scientifique a ainsi évolué.

Aristote et Platon

Représentation d’Aristote (à droite) à côté de Platon (à gauche).

Ressource complémentaire

Revoir l’histoire de l’atome en vidéo :

« Un savoir scientifique est légitime parce qu’il est périssable, potentiellement. » Guillaume Lecointre

Ressource complémentaire

Apprenez-en davantage avec l’ouvrage de Guillaume Lecointre Savoir, opinions, croyances en cliquant ici !
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.