Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Apprécier la fiabilité d’une information sur Internet et savoir détecter les infox
P.272-273

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

FICHE MÉTHODE
Esprit critique et scientifique


3
Apprécier la fiabilité d’une information sur Internet





Le flux intense d’informations auquel nous sommes soumis nous impose une certaine prudence dans leur traitement. Des différents vecteurs employés aujourd’hui, Internet est le plus utilisé.

Vérifier des informations est un processus long alors que ces mêmes informations circulent très rapidement, notamment sur les réseaux sociaux.
Cela provoque une multiplication d’infox (ou fake news).

Voici quelques pistes pour détecter une infox… et surtout pour développer son esprit critique !

📄 Croiser les ressources

Une information fiable a toutes les chances d’être partagée !
Rien n’est plus sujet à caution qu’une information isolée, que son auteur est apparemment le seul à avoir « découverte ».
Pour savoir si l’information est fiable, plusieurs moyens existent :
  • ► effectuer une recherche avec les mots-clés de l’article pour voir si d’autres sites plus fiables ont partagé cette information ;
  • ► rechercher des informations complémentaires sur des sites fiables afin de connaître leur position sur la question (par exemple rechercher les mots-clés sur l’outil de recherche d’un média préalablement identifié comme fiable ou d’un site gouvernemental) ;
  • ► utiliser des sites de « déminage » d’infox :
  • ► utiliser des sites de vérification d’images : Google image, TinEye, Image Hunter.

⚠️ Méfiance : des exemples de sites regorgeant de fausses informations

Voici différentes pages où l’information est à prendre avec précaution :
  • ► les sites trop partisans, où la dénonciation est systématique et les commentaires agressifs ;
  • ► les sites qui semblent tenus par des « amateurs » éclairés, dédiés à un seul sujet ou présentant une ergonomie et une clarté douteuses, avec de nombreuses fautes de français ;
  • ► les sites parodiques, qui publient des informations fausses dans un but humoristique ;
  • ► se méfier aussi du web affectif, c’est-à-dire associant des émotions aux informations (like/dislike, partages et commentaires). Il faut prendre du recul par rapport aux émotions suscitées par les informations ;
  • ► attention aussi au storytelling, un procédé utilisé pour dramatiser un sujet et susciter une émotion ;
  • ► parfois, certains sites peu connus sont tout à fait fiables. Il peut alors être pertinent de les diffuser.

➡️ Même si on peut se fier à une information, il faut toujours garder un esprit critique

On ne cherche que ce que l’on trouve !

Pour débusquer une fausse information, quelques règles simples :
  • ► vérifier la date de l’article ou de l’information : elle peut être obsolète ;
  • ► utiliser sa raison et ses connaissances : si cela paraît impossible, il y a des chances pour que cela le soit !
  • ► dans le doute, éviter de propager et de partager une information dont on n’est pas sûr ;
  • ► bien différencier deux types de discours :
      • le discours académique, qui provient d’une source identifiée comme fiable, comme une institution de recherche (ex. : CNRS, INSERM, etc.) ;
      • le discours d’apparence scientifique, c’est-à-dire qui revêt les codes du discours scientifique (ex. : citer des études ou des scientifiques, montrer des graphiques) sans être nécessairement valide scientifiquement ;
  • ► cliquer sur la rubrique « Qui sommes-nous ? » pour en apprendre plus sur les auteurs du site (s’il n’y en a pas, méfiance !).

Apprécier la fiabilité d’une information sur Internet

Ressource complémentaire

Découvrez des sites de déminage d'infox, de décodage vidéo et un hoaxbuster.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.