Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Se préparer à l'oral
P.570-571

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

LIVRET BAC

Thème 4
Ondes et signaux


❯❯❯ Préparation aux épreuves du baccalauréat

5
Se préparer à l'oral
Pictogramme - Grand oral


Le jour du Grand oral, vous devez parler sans notes. Votre exposé doit être parfaitement maîtrisé, et pour cela, il n’existe pas de solution miracle : il faut s’entraîner, s’entraîner et encore s’entraîner.

A
Préparer son exposé

Vous pouvez écrire votre exposé dans son intégralité, en faisant attention à votre registre de langage : on ne s’exprime pas devant un jury comme devant ses amis.

Surlignez les étapes clés de votre exposé pour bien faire ressortir le plan ; entourez les éléments importants et/ou difficiles à retenir.

Soyez précis dans le vocabulaire employé. Vous devez connaître les concepts auxquels vous faites référence, ainsi que leurs définitions, et les utiliser à bon escient.

Dites ce que vous voulez prouver le plus clairement possible. Essayez d’exprimer votre idée en une seule phrase : un sujet, un verbe, un complément.

Une bonne argumentation ne repose pas sur des opinions, mais sur des faits, que l’on peut prouver avec des éléments concrets, vérifiables et objectifs.
Utilisez des exemples précis pour appuyer vos propos.

Les arguments doivent s’enchaîner d’une façon claire et articulée : utilisez des connecteurs logiques (mais, de plus, en effet, car, etc.) pour structurer votre discours.

B
S’entraîner à présenter

Tout au long de l’année, habituez‑vous à prendre la parole pendant le cours. Si vous êtes timide, vous verrez : c’est un très bon moyen de vous mettre en confiance.

Pour être convaincante, votre prestation orale doit respecter certaines exigences. Répéter plusieurs fois votre présentation vous permet de vous améliorer.

La clé d’un oral réussi tient enfin dans la maîtrise du temps. Lorsque vous vous entraînez, et le jour de l’épreuve, chronométrez‑ vous pour respecter le temps imparti.

Pour vous entraîner, pensez aux outils numériques. Enregistrez‑vous sur le labo du Grand oral ou à l’aide de votre smartphone et écoutez-vous pour repérer vos faiblesses – répétitions, hésitations (euh... ), débit trop rapide ou trop lent, etc. – et les corriger.
À chaque essai, notez sur une fiche ou dans un carnet des indications sur le temps que vous avez mis, ainsi que des remarques sur votre débit, vos hésitations, l’intensité de votre voix, les pauses, etc. Au fil des essais, vous constaterez que vous progressez.

Apprenez par cœur les premières et dernières phrases de votre exposé : le jour J, cela vous sera d’une grande aide.

Labo de préparation au Grand oral

Laboratoire de langue

Rendez-vous dans le Laboratoire de préparation au Grand oral pour vous enregistrer en classe ou à la maison et partager le lien de votre fichier audio ou vidéo si vous le souhaitez. Vous pourrez ainsi vous entraîner à vous exprimer à l’oral, travailler votre posture et vous améliorer en visionnant et en écoutant vos enregistrements.

Retrouvez aussi des conseils spécifiques pour progresser à l’oral.

C
Attentes du jury

Le jury évalue avant tout votre maîtrise de la question présentée. Il sera attentif à la façon dont vous exposez votre démarche, à la clarté de votre présentation et à la qualité de votre raisonnement.

Le jury évalue également la qualité de votre présentation orale et votre attitude pendant l’épreuve. Lors d’un oral, le langage verbal (la façon dont vous parlez) et le language non verbal (votre attitude, vos gestes, votre regard) entrent en jeu. Le jury observe donc si :
  • votre niveau de langue est correct, voire soutenu ;
  • vous êtes capable de formuler de manière claire un avis personnel, une opinion argumentée ;
  • vous êtes à l’écoute de votre interlocuteur.

La grille p. 13 résume les principales compétences qui seront évaluées par le jury le jour du Grand oral. Elle vous sera utile pour vous auto‑évaluer pendant votre préparation.

Préparation le jour J

Le jour J, pendant la préparation, remémorez‑vous la structure de votre présentation (en écrivant les grands titres par exemple, ainsi que les titres des sous‑parties), les éléments importants sous forme de mots‑clés et les éléments difficiles à retenir (formules, dates, chiffres, etc.).

Retrouvez une méthodologie détaillée de présentation à l’oral

Supplément numérique

Retrouvez plus d'informations sur le Grand oral en cliquant ici.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.