Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Interférométrie et unité de référence
P.493

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

ACTIVITÉ D'EXPLORATION


4
Interférométrie et unité de référence





En novembre 2018, lors de la 26e Conférence générale des poids et mesures, le BIPM (Bureau international des poids et mesures) situé à Sèvres, près de Paris, a redéfini les valeurs des sept unités de base du Système International à partir d’une ou de plusieurs constantes fondamentales.

➜ Comment la mesure du mètre est-elle réalisée expérimentalement ?


Objectifs

  • Représenter, à l’aide d’un langage de programmation, la somme de deux signaux sinusoïdaux périodiques synchrones.


Doc. 1
Mesure d’une distance par interférométrie

Par interférométrie, la mesure de l’intensité lumineuse résultant de la superposition des deux ondes permet de déterminer le déphasage entre les deux ondes. Chaque alternance correspond à un décalage du miroir d’une demi-longueur d’onde et à un déphasage de . Ainsi, il est possible de mesurer une distance en déterminant le nombre d’alternances observées ( est appelé ordre d’interférence). Il est possible ensuite de déterminer le retard d’une onde par rapport à l’autre puis la distance correspondant au décalage du miroir. Ces grandeurs sont liées par :

Doc. 2
Interféromètre de Michelson

L’une des techniques pour réaliser la mesure du mètre est d’utiliser un interféromètre de Michelson. Une source de lumière cohérente émet une onde progressive monochromatique vers une lame séparatrice qui la divise en deux ondes.

En faisant glisser un des miroirs, l’une des ondes parcourt une distance plus grande et arrive avec un retard sur le détecteur.

Ainsi, en repérant l’alternance entre des interférences constructives et destructives, il est possible de déterminer la différence de parcours des deux ondes en fonction de la longueur d’onde.

Interféromètre de Michelson

Données

  • Nombre d’alternances observées :
  • Longueur d’onde du laser utilisé : nm

Supplément numérique

Retrouvez la définition du mètre en cliquant ici.

Compétences

APP : Extraire l’information utile

REA : Mettre en œuvre un protocole

REA/MATH : Utiliser un langage de programmation

Questions

1. Préciser le type d’interférences observées si le miroir mobile est déplacé d’une distance égale à un quart de longueur d’onde puis à une demi-longueur d’onde.


2. À partir des mesures du laboratoire de métrologie précisées dans les données, déterminer le déphasage correspondant au décalage du miroir.


3. Ētablir l’expression de en fonction de , et et calculer sa valeur.


4. Cette méthode est appelée « Réalisation du mètre par mesure indirecte du temps de propagation de la lumière ». Justifier l’emploi du terme « indirect ».


5. Compléter le code permettant de visualiser la superposition de deux ondes en faisant varier la phase à l’origine de l’une des deux ondes.
import numpy as np
import matplotlib.pyplot as plt
fig, ax = plt.subplots(figsize=(10, 5))
ax.set(xlim=(0,3), ylim=(-2, 2))
plt.title('Superposition de deux ondes cohérentes')
plt.xlabel('x (cm)', fontsize=16)
plt.ylabel('Amplitude',fontsize=16)
x = np.linspace(0, 3, 300)
t = np.linspace(1, 2, 300)
#Parametres de l'onde 1
A = 
v =
T =
k = 2*np.pi/(v*T) # vecteur de l'onde
F1 = A*np.sin(2*np.pi/T*t-k*x) # F1 fonction de deux variables
# Déphasage de l'onde 2 par rapport à l'onde 1
n = np.pi*float(input("Déphasage de l'onde 2 par rapport à l'onde 1, saisir un nombre réel compris entre -2 et 2 : " ))
#Parametres de l'onde 2
A = 
v =
T =
k = 2*np.pi/(v*T) # vecteur de l'onde
F2 = A*np.sin(2*np.pi/T*t-k*x+n) # F2 fonction de deux variables
#Parametres de l'onde 3
F3 = F1 + F2
ax.plot(x,F1, color='r',lw=1, label="Onde 1")
ax.plot(x,F2, color='b', lw=0.5, label="Onde 2")
ax.plot(x,F3, color='g', label="Onde résultante")
plt.legend()
plt.show()
Voir les réponses

Synthèse de l'activité

Rédiger le protocole de mesure du mètre par interférométrie.
Voir les réponses