Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Le Cid : conflits intimes, conflits ouverts
P.120

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Synthèse


Le Cid : conflits intimes, conflits ouverts




A. Tenir le spectateur en haleine

  • Le Cid est une tragicomédie, un genre à la mode au début du XVIIe siècle, qui se caractérise par de nombreux rebondissements (amours contrariées, trahisons, combats), qui mêle les lieux et les époques, ainsi que les registres comique et tragique. Tout est fait pour tenir le spectateur en haleine. Une seule contrainte : il faut que l’histoire se termine bien.
  • Cependant, Corneille propose une pièce où les conflits psychologiques sont préférés aux scènes de combat. Les personnages se déchirent intérieurement et sont confrontés à des dilemmes. C’est pourquoi la pièce est plus proche de la tragédie que de la comédie.

Une tragicomédie

Des conflits physiques, mais surtout psychologiques

B. Oppositions de valeurs

Le Cid s’articule autour d’un système de valeurs opposées :
  • La jeunesse s’oppose à la vieillesse, la témérité à l’expérience et à la sagesse. Tout d’abord, le Comte affronte le vieux don Diègue ; mais le père de Chimène est à son tour vaincu par le jeune Rodrigue.
  • L’amour fait face à l’honneur. Dans la noblesse, la famille, la lignée sont essentielles. En héritant du nom, le jeune noble hérite du prestige familial. Mais de la même manière, si l’honneur du père est sali, celui du fils l’est également. En refusant de défendre l’honneur familial, Rodrigue ne serait plus Rodrigue. Mais peut-il vivre sans Chimène ?
  • L’honneur personnel, familial, peut entrer en conflit avec la justice. En tuant le Comte, Rodrigue se fait justice lui-même au lieu de demander justice au roi, garant de la justice dans le royaume.

La jeunesse face à la vieillesse

L’amour face à l’honneur

L’honneur face à la justice
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.