Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Optimisation du rendement
P.220-221

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

ACTIVITÉ EXPÉRIMENTALE
120 minutes

3
Optimisation du rendement




Les esters sont très répandus dans la nature. Ils sont souvent responsables des odeurs et des arômes des plantes, des fruits ou des fleurs. Or, la réaction d’estérification est le siège d’un équilibre dynamique entre, d’une part, un acide carboxylique et un alcool et entre, d’autre part, un ester et une molécule d’eau.

➜ Comment augmenter le rendement d’une réaction d’estérification ?


Objectifs

  • Justifier l’augmentation d'un rendement.
  • Mettre en œuvre des conditions expérimentales permettant d’améliorer le rendement ou la vitesse.


Doc. 1
Réaction d’estérification

Historiquement, ce sont les chimistes Marcellin Berthelot et Léon Péan de Saint‑Gilles qui se sont intéressés aux réactions d’estérification. Ils sont à l’origine des notions d’équilibre chimique et de réaction limitée. Ils se sont intéressés au mélange d'acide éthanoïque et d'éthanol permettant de former l’éthanoate d’éthyle.

Les esters sont formés par l’union des acides et des alcools ; ils peuvent reproduire en se décomposant les acides et les alcools. [...] En général, les expériences consistent soit à faire agir sur un alcool pur un acide pur, les proportions de l’alcool et de l’acide étant déterminées par des pesées précises, soit à faire agir sur un ester de l’eau. Dans tous les cas de ce genre, le produit final se compose de quatre corps, à savoir : l’ester, l’alcool libre, l’acide libre, l’eau. Mais ces quatre corps sont dans des proportions telles qu’il suffit de déterminer exactement la masse d’un seul d’entre eux, à un moment quelconque des expériences, pour en déduire toutes les autres, pourvu que l’on connaisse les masses des matières primitivement mélangées.

D’après M. Berthelot et L. Péan de Saint‑Gilles, Recherche sur les affinités de la formation et de la décomposition des éthers, 1862.

Doc. 2
Matériel nécessaire

  • Pipettes jaugée et graduée
  • Grands béchers
  • Erlenmeyer et réfrigérant à air
  • Bain thermostaté à 50 °C et thermomètre
  • Burette graduée
  • Acide acétique glacial (acide éthanoïque pur)
    corrosif ghs - danger inflammable
  • Éthanol absolu
    danger inflammable
  • Solution d’hydroxyde de sodium de concentration c=5,00c = 5,00 mol·L-1
    corrosif ghs
  • Bleu de bromothymol (BBT)
  • Solution d’acide sulfurique concentrée
    corrosif ghs

Doc. 3
Conditions initiales

État initial du mélange 1 : mélange équimolaire :
  • n1=0,20n_{1} = 0{,}20 mol d’acide éthanoïque C2H4O2\text{C}_2\text{H}_4\text{O}_2 ;
  • n2=0,20n_{2} = 0,20 mol d’éthanol C2H6O\text{C}_2\text{H}_6\text{O} ;
  • 1,01{,}0 mL d’acide sulfurique ;
  • bain-marie à 5050 °C.

État initial du mélange 2 : éthanol en excès :
  • n1=0,174n_{1} = 0{,}174 mol d’acide éthanoïque C2H4O2\text{C}_2\text{H}_4\text{O}_2 ;
  • n2=0,512n_{2} = 0{,}512 mol d’éthanol C2H6O\text{C}_2\text{H}_6\text{O} ;
  • 1,01{,}0 mL d’acide sulfurique ;
  • bain‑marie à 5050 °C.

Doc. 4
Berthelot dans son laboratoire de Meudon

Berthelot dans son laboratoire de Meudon

Données

  • Masses molaires atomiques : M(C)=12,0M(\rm{C}) = 12{,}0 g·mol-1, M(H)=1,0M(\rm{H}) = 1{,}0 g·mol-1 et M(O)=16,0M(\rm{O}) = 16{,}0 g·mol-1
  • Masses volumiques : ρ(alcool)=0,789\rho(\mathrm{alcool})=0{,}789 g·mL-1, ρ(acide)=1,04\rho(\mathrm{acide})=1{,}04 g·mL-1 et ρ(ester)=0,902\rho(\text {ester})=0{,}902 g·mL-1

Doc. 5
Programme Python

import numpy as np
import matplotlib.pyplot as plt
# Nombre de valeurs simulees
n = 10000
# Parametres
n_1 = 0.174
c = 5.00
V_E1mes = 10.7e-3
V_E2mes = 7.2e-3
# Incertitude
V_E1 = V_E1mes + 0.05*np.random.randn(n)
V_E2 = V_E2mes + 0.05*np.random.randn(n)
# Calcul de la quantite d'ester
n_ester = n_1-c*(V_E1 - V_E2)
# Trace de l'histogramme associe
plt.hist(n_ester, 100, label="Simulation de valeurs de quantite d'ester")
plt.xlabel("Quantite d'ester forme")
plt.ylabel("Nombre de mesures")
plt.title("Histogramme des mesures simulees")
plt.axvline(x=np.mean(n_ester)-np.sqrt(2)*c*0.05, color = 'red', label = 'Intervalle de confiance')
plt.axvline(x=np.mean(n_ester)+np.sqrt(2)*c*0.05, color = 'red', label = 'Intervalle de confiance')
plt.legend() 
plt.show()
Voir les réponses

Doc. 6
Protocole opératoire

Réaction d’estérification :
  • verser le volume V1V_{1} d’acide éthanoïque pur, puis le volume d’acide sulfurique, tous deux à l’aide d’une pipette jaugée adaptée ;
  • ajouter le volume V2V_{2} d’éthanol à l’aide d’une éprouvette, puis fixer sur l’erlenmeyer un tube réfrigérant et placer l’ensemble au bain‑marie à 5050 °C pendant 4545 minutes ;
  • Protocole opératoire

  • récupérer le mélange final et y ajouter quelques gouttes de bleu de bromothymol. Titrer cette solution avec la solution aqueuse d’hydroxyde de sodium ;
  • repérer la valeur du volume à l’équivalence VE1V_{\rm{E}_{1}}.

Titrage de l’acide sulfurique concentré :
  • verser 1,01{,}0 mL d’acide sulfurique dans un bécher et rajouter environ 5050 mL d'eau distillée ;
  • y ajouter quelques gouttes de BBT ;
  • titrer cette solution avec la solution aqueuse d’hydroxyde de sodium, puis repérer la valeur du volume à l’équivalence VE2V_{\rm{E}_{2}}.

Doc. 7
Incertitude

Si la burette est graduée tous les mL, elle délivre 2525 mL avec une tolérance ±0,05\pm 0{,}05 mL à 2020 °C. On considère par la suite que seule la mesure des volumes à l'équivalence VE1V_{\rm{E}_{1}} et VE2V_{\rm{E}_{2}} est source d'incertitude :

u(ne)=2cu(VE)u\left(n_{\mathrm{e}}\right)=\sqrt{2} c \cdot u\left(V_{\mathrm{E}}\right)

u(ne)u\left(n_{\mathrm{e}}\right) : incertitude sur la quantité d’ester (mol)
cc : concentration de la solution d'hydroxyde de sodium (mol·L‑1)
u(Ve)u\left(V_{\mathrm{e}}\right) : incertitude sur la détermination des volumes à l'équivalence (L)

Compétences

REA : Mettre en œuvre un protocole

VAL : Évaluer les incertitudes

REA : Respecter les règles de sécurité

VAL : Respecter le nombre de chiffres significatifs

Questions

1. Écrire la réaction de la synthèse, puis celle des deux titrages. Déterminer les volumes V1V_{1} et V2V_{2} dans le cas du mélange 2. Préciser l’intérêt de ces deux titrages et le rôle joué par l’acide sulfurique.


2. Dans le cas du mélange 1, le rendement de la réaction d’estérification est de 6565 %.
Réaliser le protocole proposé dans le cas du mélange 2 et déterminer le rendement.


3. Évaluer l’incertitude sur la quantité d’ester synthétisé. Écrire avec un nombre adapté de chiffres significatifs le résultat de la quantité d’ester obtenu. Comparer ce résultat à nereˊf=0,1565n_{e_\mathrm{réf}}=0{,}156\,5 mol en utilisant le quotient :
nenereˊfu(ne)\left|\dfrac{n_{\mathrm{e}}-n_{e_\mathrm{réf}}}{u\left(n_{\mathrm{e}}\right)}\right|



4. Simuler, à l'aide du code Python, un processus aléatoire illustrant la détermination de la valeur de la quantité d’ester.

import numpy as np
import matplotlib.pyplot as plt
# Nombre de valeurs simulees
n = 10000
# Parametres
n_1 = 0.174
c = 5.00
V_E1mes = 10.7e-3
V_E2mes = 7.2e-3
# Incertitude
V_E1 = V_E1mes + 0.05*np.random.randn(n)
V_E2 = V_E2mes + 0.05*np.random.randn(n)
# Calcul de la quantite d'ester
n_ester = n_1-c*(V_E1 - V_E2)
# Trace de l'histogramme associe
plt.hist(n_ester, 100, label="Simulation de valeurs de quantite d'ester")
plt.xlabel("Quantite d'ester forme")
plt.ylabel("Nombre de mesures")
plt.title("Histogramme des mesures simulees")
plt.axvline(x=np.mean(n_ester)-np.sqrt(2)*c*0.05, color = 'red', label = 'Intervalle de confiance')
plt.axvline(x=np.mean(n_ester)+np.sqrt(2)*c*0.05, color = 'red', label = 'Intervalle de confiance')
plt.legend() 
plt.show()
Voir les réponses

Synthèse de l'activité

Proposer une modification des conditions opératoires pour optimiser le rendement.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.