Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

4 - Le lexique de l'argumentation
P.16-17

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Exercices


4 - Le lexique de l'argumentation





1. Je suis contre la peine de mort parce que le droit à la vie est un droit fondamental reconnu par la Déclaration universelle des droits de l’homme. Ah oui, et aussi parce les hommes commettent parfois des erreurs de jugement. Et du coup il y a des conséquences dramatiques.

2. Je m’oppose fermement à la peine de mort. En guise de préambule, j’aimerais rappeler que le droit à la vie est un droit fondamental reconnu par la Déclaration universelle des droits de l’homme. A cela s’ajoute que les jugements rendus ne sont pas infaillibles : il va de soi que les hommes font parfois des erreurs. Les consé- quences de telles erreurs sont incontestablement dramatiques.

Des mots pour défendre son opinion

La langue française est riche : il existe de nombreux mots pour argumenter et défendre ses opinions ! Les connaitre permet de varier son vocabulaire, mais aussi d’être plus efficace dans son argumentation.
  Connecteurs Constructions verbales
S’impliquer personnellement selon moi, à mon avis, d’après moi en ce qui me concerne, je suis d’avis que, j’estime que
Donner son avis avec certitude assurément, certainement, sans aucun doute, indubitablement, évidemment, incontestablement, manifestement, à l’évidence - je suis persuadé, convaincu, certain que
- je proclame haut et fort que
- il va de soi que, il est évident que
- il est certain, indéniable, indubitable que
Donner son avis avec prudence - peut-être, sans
doute, probablement, vraisemblablement
- du moins, tout au moins
- emploi du conditionnel
- il me semble que, il est probable que, il se peut que, il est possible que, il serait étonnant/surprenant que

(Voir p. 304 pour la modalisation,
et p. 332 pour le conditionnel

Organiser ses idées

  Connecteurs Constructions verbales
Commencer avant toute chose, au préalable, en guise de préambule, tout d’abord, en premier lieu pour commencer, pour débuter
Ajouter une idée puis, ensuite, en second lieu, par ailleurs, (d’une part...) d’autre part, en outre, de surcroit j’ajoute que, à cela s’ajoute que, il ne faut pas oublier non plus que
Ajouter une idée plus forte à plus forte raison, a fortiori, d’autant plus que, mieux encore, bien plus qui plus est
Achever enfin, finalement, en définitive, en guise de conclusion, somme toute pour terminer, pour conclure

1. Cependant.
2. Absolument.
3. Effectivement.
4. Toutefois.
5. Évidemment.
6. Néanmoins.
7. En revanche.
8. Pourtant.

Le pour et le contre

  Connecteurs Constructions verbales
Exprimer son accord absolument, effectivement, exactement, parfaitement, évidemment je partage le point de vue/l’avis/ l’opinion, j’approuve
Exprimer son désaccord absolument pas, bien sûr que non, c’est faux je rejette, je nie, je m’inscris en faux contre, je m’élève contre, je m’oppose à, je désapprouve, je condamne, je déplore, je regrette, je juge avec sévérité
Introduire une contradiction cependant, néanmoins, toutefois, en revanche, au contraire, pourtant, seulement si ce n’est que
Exprimer la concession certes, bien entendu, en dépit du fait que, quoique, bien que, même si je conviens, je concède, je reconnais, j’admets, il est vrai que, il est possible que
Éviter un malentendu non pas pour... mais afin de, loin de moi l’idée de afin d’éviter tout quiproquo/malentendu, entendons-nous bien, comprenons-nous bien
La concession – du latin cum : avec et cedo : marcher – consiste à accepter certains arguments de l’adversaire (à le suivre, à « marcher avec lui »). La concession permet de montrer que l’on ne juge pas à l’emporte-pièce, mais que l’on est capable de nuances.

(Voir p. 346 pour l'orthographe de quoique,
et p. 260 pour l'étymologie)

1. Enfin.
2. En outre.
3. Àplus forte raison.
4. Au préalable.
5. En définitive.
6. En guise de conclusion.
7. En guise de préambule.
8. Mieux encore.
9. Avant toute chose.
10. De plus.
11. En premier lieu.
12. Finalement.
13. A fortiori.
14. De surcroit.
15. Somme toute.
16. Pour conclure.

On prétend qu’il est impossible de cultiver les colonies sans Nègres esclaves. Nous admettrons ici cette allégation, nous supposerons cette impossibilité absolue. Il est clair qu’elle ne peut rendre l’esclavage légitime. En effet, si la nécessité absolue de conserver notre existence peut nous autoriser à blesser le droit d’un autre homme, la violence cesse d’être légitime à l’instant où cette nécessité absolue vient à cesser : or il n’est pas question ici de ce genre de nécessité, mais seulement de la perte de la fortune des colons. Ainsi demander si cet intérêt rend l’esclavage légitime, c’est demander s’il m’est permis de conserver ma fortune par un crime.


Condorcet, Réflexions sur l’esclavage des nègres, III, 1781.

  • Le progrès technique est néfaste pour l’humanité.
  • Les avancées technologiques peuvent être mises au service de la guerre.
  • La bombe atomique a fait des millions de victimes.
  • Internet a supprimé toute vie privée.
  • Donner des informations personnelles sur internet est dangereux : elles peuvent être facilement volées.

  • Le progrès technique est néfaste pour l’humanité. 
  • Les avancées technologiques peuvent être mises au service de la guerre. 
  • La bombe atomique a fait des millions de victimes. 
  • Internet a supprimé toute vie privée. 
  • Donner des informations personnelles sur internet est dangereux : elles peuvent être facilement volées.
Voir les réponses

Exercice 1

1
1. Qu’est-ce qui est commun à ces deux textes ? Quelles différences pouvez-vous constater ?



2
2. Lequel vous semble le plus convaincant ?



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 2

1
Classez les connecteurs ci-dessous en deux catégories, selon leur sens. Nommez chaque catégorie.





Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 3

1
Classez les connecteurs ci-dessous en trois catégories et nommez chacune d’elles.





Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 4

1
a) Repérez tous les connecteurs qui organisent le texte.



2
b) Repérez les verbes qui indiquent une prise de position de la part de l’écrivain, qui dévoilent son opinion.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5

1
Complétez le texte suivant avec les connecteurs qui conviennent.

Le progrès technologique est une bonne chose pour l’humanité. il permet des avancées spectaculaires dans la connaissance du monde : , les inventions spatiales nous permettent de comprendre le fonctionnement de l’univers, de découvrir des planètes et des étoiles inconnues. ce n’est pas tout ! L’amélioration des outils technologiques est particulièrement utile pour la médecine une meilleure technique dote les médecins de plus de moyens pour sauver des vies. , le progrès donne aux hommes un meilleur confort de vie : les engins agricoles, , permettent d’économiser du temps et de l’effort pour une meilleure rentabilité.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 6

1
À partir de ces phrases, construisez votre texte en utilisant des connecteurs argumentatifs pertinents.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 7

1
Reprenez les arguments de l’exercice précédent sous forme de concessions puis opposez-leur des contre-arguments.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 8

En Allemagne, les journées de cours finissent à 15 h mais il y a moins de vacances. Que pensez-vous de ce système ?

1
Faites une liste d’arguments et préparez un court texte avec au moins cinq connecteurs ou expressions de la leçon.



Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.