Histoire-Géographie-EMC 2de

Rejoignez la communauté !
Co-construisez les ressources dont vous avez besoin et partagez votre expertise pédagogique.
HISTOIRE
Histoire, périodisation, représentation du temps
Thème 1 : Le monde méditerranéen : empreinte de l’Antiquité et du Moyen Âge
Ch. 1
La Méditerranée antique : les empreintes grecques et romaines
Ch. 2
La Méditerranée médiévale : espace d’échanges et de conflits à la croisée de trois civilisations
Thème 2 : XVᵉ-XVIᵉ : un nouveau rapport au monde, un temps de mutation intellectuelle
Ch. 3
L’ouverture atlantique : les conséquences des « grandes découvertes »
Ch. 4
Renaissance, humanisme et réformes : les mutations de l’Europe
Thème 3 : L’État à l’époque moderne : France et Angleterre
Ch. 5
L’affirmation de l’État dans le royaume de France
Ch. 6
Le modèle britannique et son influence
Thème 4 : Dynamiques et ruptures dans les sociétés des XVIIᵉ et XVIIIᵉ siècles
Ch. 7
Les lumières et le développement des sciences
Ch. 8
Tensions, mutations et crispations de la société d'ordres
GÉOGRAPHIE
Thème 1 : Sociétés et environnements : des équilibres fragiles
Ch. 1
Les sociétés face aux risques
Ch. 2
Des ressources majeures sous pression
Ch. 3
Des milieux entre valorisation et protection
Thème 2 : Territoires, populations et développement : quels défis ?
Ch. 4
Les défis du nombre et du vieillissement
Ch. 5
Développement et inégalités
Ch. 6
Dynamiques démographiques, inégalités socio-économiques
Thème 3 : Des mobilités généralisées
Ch. 7
Les migrations internationales
Ch. 8
Les mobilités touristiques internationales
Ch. 9
Mobilités, transports et enjeux d’aménagement
Thème 4 : L’Afrique australe : un espace en profonde mutation
EMC
Axe 1
Des libertés pour la liberté
Axe 2
Garantir les libertés, étendre les libertés : les libertés en débat
Axe 3
Droits, libertés et responsabilité
Livret AP
Biographies
Atlas
Chapitre 10
Dossier
Différenciation

Les parcs naturels en Afrique australe

10 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
Introduction
Parmi les transitions récentes que connaît la région, la croissance des flux touristiques occupe une place importante. Le tourisme traditionnel de safari est une source de revenus pour la région ; il apparaît aussi comme un moyen de gérer différemment les relations entre les pays et reflète des préoccupations nouvelles pour la sauvegarde de l'environnement.
Quelles évolutions le tourisme de parcs naturels connaît‑il en Afrique australe ?
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

A
Une nature mise en tourisme

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 1
Une destination « de rêve »

Placeholder pour Une destination « de rêve »Une destination « de rêve »
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Placeholder pour Une destination « de rêve »Une destination « de rêve »
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Survol en avion du delta de l'Okavango en Namibie.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 2
Une Afrique mise en scène par et pour le tourisme

Pour les visiteurs occidentaux, l'attrait de l'Afrique du Sud est qu'elle permet un assez faible dépaysement et la découverte d'une Afrique bien policée, où les routes sont goudronnées et le paludisme peu présent. Ils sont cependant bien convaincus d'être en Afrique, dans les parcs naturels, sur les marchés d'artisanat africains où leur sont souvent vendus des objets ouest-africains par des vendeurs sénégalais ou béninois et dans des villages zoulous « traditionnels » reconstitués où des troupes professionnelles dansent pour eux.

Les milieux préservés sont un évident atout touristique et on va en Afrique du Sud pour faire des « safaris ». [...] Essentiellement hérités de la colonisation britannique, les parcs naturels sont nombreux. Ils ont permis la conservation d'espèces animales menacées [...]. La dimension environnementale de cet écotourisme est souvent critiquée : la protection des espaces et espèces naturels n'est‑elle pas manipulée par des mouvements naturalistes essentiellement blancs pour maintenir des espaces réservés au point que l'on peut parler d'« Apartheid vert » ?
Philippe Gervais-Lambony, « Afrique du Sud : les paradoxes de la nation arc‑en‑ciel », 2017
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

B
Les mutations du tourisme : écotourisme et parcs transfrontaliers

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 3
Un territoire de l'écotourisme : le parc naturel marin de Bazaruto au Mozambique

Placeholder pour Un territoire de l'écotourisme : le parc naturel
marin de Bazaruto au MozambiqueUn territoire de l'écotourisme : le parc naturel
marin de Bazaruto au Mozambique
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 4
Des limites à l'écotourisme

Le Parc de Bazaruto fait pareillement état de succès, d'abord écologiques. Parmi ceux‑ci, on peut citer une protection renforcée des espèces phares. [Le projet] met à contribution acteurs communautaires et hôteliers dans le recensement des ressources. La politique du parc reste toutefois fragile. [...] Les activités [des habitants] ne sont pas toujours réglementées (pêche, brûlis) et les destructions du corail1 par les visiteurs journaliers sont une réalité. [...] Sur place, le choix s'est porté sur une spécialisation dans le haut de gamme. Elle vise à attirer des structures aux capitaux internationaux. [...] Un essor élitiste [...] conduit chaque année plus de 6 400 touristes, plutôt fortunés, à résider sur les îles.
Fabrice Folio, « Que nous apprennent les initiatives écotouristiques en Afrique australe ? Leçons d'expériences croisées en Afrique du Sud et au Mozambique », , mai 2011.

1. Animal immobile créant des récifs sur lesquelles des algues multicolores s'agglomèrent.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 5
Le Parc de Kgalagadi, un exemple de Peace Park

Inauguré en 2009, le Parc transfrontalier de Kgalagadi a une superficie de 35 551 km², dont 73 % sont au Botswana, le reste en Afrique du Sud. C'est le seul parc transfrontalier au sens strict — ici les touristes peuvent aller et venir librement entre les deux pays, dans les limites du parc. [Ce parc] est une véritable réussite dans l'histoire de la conservation transfrontalière. À la Peace Park Fondation, nous sommes fiers de dire que nous avons joué un rôle important dans l'établissement de cette zone de conservation transfrontalière en facilitant la coopération entre les pays, en favorisant la planification et l'implantation de projets‑phares, et en assurant les financements nécessaires. À Kgalagadi, l'intégrité de l'écosystème est assurée. La grande taille du parc permet aux populations nomades [d'animaux comme les oryx, symboles du parc] et à leurs prédateurs de vivre en équilibre avec leur milieu. [...] Le parc a aussi réussi à garantir la liberté de mouvement des touristes — avec le ticket d'entrée commun des Deux Rivières qui a permis de supprimer les derniers vestiges des deux anciens parcs nationaux ; ils peuvent maintenant visiter l'ensemble du parc, et peuvent aussi accéder au parc via la Namibie.
Site officiel de la fondation pour les parcs transfrontaliers dits Peace Parks, , 2019
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Questions

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
Parcours A

1. Quelles sont les pratiques touristiques les plus fréquentes en Afrique australe ?

2. Quels sont les atouts qui favorisent le développement touristique ?

3. Expliquez l'expression « Apartheid vert ».

4. Pourquoi le parc de Kgalagadi est‑il appelé un « Peace Park » ?

5. Quels sont les principes de l'écotourisme ? Quelles en sont les limites ?


Parcours B

6. En vous appuyant sur cet ensemble documentaire, expliquez de manière argumentée les atouts et limites de l'évolution du tourisme en Afrique australe. (Tous les documents)
Afficher la correction

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.