Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

L’Afrique australe : un espace en profonde mutation
Page numérique

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Exclusivité numérique
RETENIR LES NOTIONS

L’Afrique australe : un espace en profonde mutation





► Les notions de l'année

 acteurs   mondialisation 
 transitions   territoire 
 changement climatique 
 environnements   milieux 
 ressources   inégalités   croissance 
 émergence   migrations 
 développement durable 
 populations   risques 
 peuplement   mobilités 
 développement   tourisme 

► Les notions principales

 environnements 
 développement 
 mobilités 

► Autres notions

 croissance 
 émergence   inégalités 
 ressources   risques 
 changement climatique 
 migrations   tourisme 

1
La Namibie, vers un tourisme durable ?

La Namibie, vers un tourisme durable ?


En Namibie, gouvernement et population travaillent ensemble pour protéger la nature grâce à l’écotourisme. En 1996, le gouvernement a voté une loi pour préserver sa faune unique. L’objectif est d’encourager les vingt-neuf ethnies du pays à protéger la faune en les intégrant dans l'économie touristique. Au cœur de cette stratégie se trouve le concept des « conservancies ». Elles sont définies par Chris Weaver, directeur général du WWF Namibie, de la façon suivante : « C’est un territoire où les communautés travaillent ensemble volontairement pour prendre soin de leur écosystème. Ce qui est unique, c̕est qu'elles sont accompagnées par la loi. Cela donne le pouvoir aux populations qui vivent vraiment avec la nature de devenir les gardiens de la vie sauvage, ses bienfaiteurs. »

En vingt ans, 83 « conservancies » ont ainsi été créées. Les infrastructures touristiques doivent respecter deux obligations : embaucher les villageois et leur verser une part de leurs bénéfices. L'argent est utilisé pour construire des écoles, des dispensaires ou installer des réseaux électriques. Les excédents sont ensuite partagés équitablement entre chaque membre de la communauté. Et cette stratégie a porté ses fruits. […] 43,9 % du territoire est aujourd'hui classé comme zone naturelle protégée. Certaines espèces ont même pu être sauvées. La population d'éléphants au nord du pays, par exemple, est passée de 7 500 à 20 000 individus en vingt ans.


« Grâce à l’écotourisme, la Namibie préserve sa faune unique », FranceTv Info, février 2018.

Exercice 1

Expliquez de quelles transitions témoignent le texte et la photographie.

Voir les réponses

Exercice 2

Complétez la carte mentale en mobilisant les notions étudiées tout au long de l’année.

Schéma interactif - Chapitre 10 - Retenir les Notions
4
5
1
2
3
6
7
8
9
10
11
12
Voir les réponses

Exercice 3

Construisez un paragraphe organisé d’une quinzaine de lignes à partir des notions de l’année et de la carte mentale.

Voir les réponses

À retenir

  • L’Afrique australe présente une grande diversité de milieux aux équilibres fragiles, exploités pour leurs nombreuses ressources. Ces milieux sont soumis à des pressions diverses.

  • Si le développement progresse partout dans la région, les États d’Afrique australe ont connu des trajectoires différentes ces dernières décennies, en fonction des contextes politiques et des choix de développement.

  • Les pays d’Afrique australe font face à des défis similaires : le renforcement des inégalités sociospatiales à toutes les échelles, la transition démographique et sanitaire, la préservation des milieux, ainsi que l’accroissement des mobilités qui peuvent engendrer à leur tour de nouvelles inégalités.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.