Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


Texte 4


Théodore Agrippa d’Aubigné, « Princes » (1616)





Gaspar Bouttats, La Nuit de la Saint Barthélémy, 1670, gravure colorisée, 37 × 26 cm.
Gaspar Bouttats, La Nuit de la Saint Barthélémy, 1670, gravure colorisée, 37 × 26 cm.
Voir les réponses

L'image

1

a. Comment sait-on que les deux personnages au premier plan sont catholiques ?

b. En quoi le geste du prêtre est-il particulièrement choquant ?


2
À quelle figure le prêtre, par son attitude et son habit, pourrait‑il faire penser ?
Voir les réponses

Entrer dans le texte

1
Sans lire le texte, analysez les liens entre certains termes à la rime et déduisez-en le contenu du poème.


Une hypocrisie radicale (v. 1-4)

2

a. Quels termes proches expriment le thème de la condamnation ?

b. Comment s’appelle cette figure de style ?


3

a. Commentez la construction des vers 3-4.


b. Quel élément rend la formule frappante ?


Portrait type d’un flatteur (v. 5-14)

4

a. Quelle est la différence entre les flatteurs du « temps passé » et ceux que condamne l’auteur ?

b. Que reproche-t-il à ces derniers ?


L’avocat du diable (v. 15-28)

5
Que fait le prêcheur dans ses discours ?


6
Comment d’Aubigné instrumentalise-t-il les paroles du prêcheur pour en faire la satire ?


Vers le commentaire

7
Écrivez une introduction au commentaire du texte en confrontant les textes de d’Aubigné et de Ronsard.


ORAL
Jouez à l’avocat du diable. Deux élèves essaient successivement de défendre une cause perdue : le plus convaincant, ou le plus drôle, remporte la partie.
Enregistreur audio

Texte écho
Pierre de Ronsard, Continuation du discours des misères de ce temps (1562)

Au début des guerres de Religion, Ronsard, catholique, reproche aux protestants leur violence peu chrétienne et le reniement de leur foi.

Et quoi ? brûler maisons, piller et brigander,
Tuer, assassiner, par force commander,
N’obéir plus aux Rois, amasser des armées,
Appelez-vous cela Églises réformées1 ?
Jésus, que seulement vous confessez ici
De bouche et non de cœur, ne faisait pas ainsi :
Et saint Paul2 en prêchant n’avait pour toutes armes
Sinon l’humilité, les jeûnes3 et les larmes :
Et les Pères Martyrs4 aux plus dures saisons
Des Tyrans5 ne s’armaient sinon que d’oraisons6 :
Bien qu’un Ange du Ciel à leur moindre prière
En soufflant eût rué7 les Tyrans en arrière.

Pierre de Ronsard, Continuation du discours des misères de ce temps, texte établi et présenté par Jean Baillou, 1949, Éditions Les Belles Lettres.


1. Églises protestantes.
2. Saint chrétien qui prêcha en Grèce et en Asie mineure.
3. Privations de nourriture.
4. Saints qui avaient été torturés par les Romains.
5. Empereurs romains.
6. Prières.
7. Fait tomber.

Anonyme, Un prêtre catholique enjoint un noble à tuer des protestants pendant le massacre de la Saint-Barthélémy, gravure colorisée, XIXe siècle.
Anonyme, Un prêtre catholique enjoint un noble à tuer des protestants pendant le massacre de la Saint-Barthélémy, gravure colorisée, XIXe siècle.

portrait de Théodore Agrippa d'Aubigné
Théodore Agrippa d’Aubigné, « Princes » (1616)

Chef de guerre des protestants durant les guerres de Religion qui les opposent aux catholiques en France de 1562 à 1598, Agrippa d’Aubigné est un farouche adversaire du catholicisme. Selon le poète, les atrocités de ce conflit sont dues aux hommes d’Église qui manipulent le peuple en lui faisant passer des crimes pour des actions demandées par Dieu.

Mais en ce temps infect tant vaut la menterie1,
Et tant a pris de pied2 l’énorme flatterie,
Que le flatteur honteux, et qui flatte à demi,
Fait son Roi non demi, mais entier ennemi.
Et qui sont les flatteurs ? Ceux qui portent les titres
De conseillers d’État3 ; ce ne sont plus bélîtres4,
Gnathons5 du temps passé ; en chaire6 les flatteurs
Portent le front, la grâce et le nom de prêcheur7 :
Le peuple, ensorcelé, dans la chaire émerveille8
Ceux qui au temps passé chuchotaient à l’oreille9,
Si que10 par fard nouveau, vrais prévaricateurs11,
Ils blâment les péchés desquels ils sont auteurs, [...]
D’une feinte rigueur, d’un courroux12 simulé
Donnent pointe d’aigreur au los13 emmiellé. [...]
Un prêcheur mercenaire14, hypocrite effronté,
De qui Satan avait le savoir acheté,
A-t-il pas tant cherché fleurs et couleurs nouvelles
Qu’il habille en martyr15 le bourreau des fidèles16 !
Il nomme bel exemple une tragique horreur,
Le massacre justice, un zèle17 la fureur ;
Il plaint un Roi sanglant, surtout il le veut plaindre
Qu’il ne pût en vivant assez d’âmes étreindre ;
Il fait vaillant celui qui n’a vu les hasards18,
Studieux l’ennemi des lettres et des arts,
Chaste le malheureux au nom duquel je tremble
S’il lui faut reprocher les deux amours ensemble19 ;
Et fidèle et clément20 il a chanté le Roi
Qui, pour tuer les siens, tua sa propre foi.


Théodore Agrippa d’Aubigné, « Princes », Les Tragiques, 1616, modernisé par Frank Lestringant, 1995, NRF, coll. Poésie / Gallimard, 1995.


1. Le mensonge.
2. A pris de la force.
3. Ministres du roi.
4. Mendiants, hommes de rien.
5. Nom d’un personnage de la comédie antique : il représente un homme faible vivant au crochet d’un autre, le parasite (voir aussi p. 101).
6. Tribune d’où un prêtre s’adresse aux fidèles.
7. Prêtre enseignant la parole de Dieu.
8. Les prêcheurs sont émerveillés par la docilité du peuple.
9. Les anciens manipulateurs qui parlaient en secret deviennent des prêcheurs publics.
10. Si bien que.
11. Personne qui contrevient aux devoirs de la charge qu’il occupe.
12. Colère.
13. À la louange.
14. Qui travaille pour l’argent.
15. Chrétiens morts pour n’avoir pas renié leur foi ; saints.
16. Ici les protestants.
17. Empressement, dévouement.
18. Les risques de la guerre.
19. On reprochait à Henri III d’avoir des amours hétérosexuelles et homosexuelles.
20. Qui pardonne.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?