POUR COMMENCER


Comment crée-t-on des richesses et comment les mesure-t-on ?




Questions du chapitre

1
Qui produit des richesses ?
2
Comment les richesses sont-elles produites ?
3
Que mesure le PIB et que ne mesure-t-il pas  
4
Comment a évolué le PIB dans le monde sur le long terme ?

Doc. 2

La dépense publique crée-t-elle de la richesse ?


Voir les réponses

Questions

1. Selon vous, pourquoi l’État dépense-t-il autant pour l’assurance maladie ?

2. Les dépenses pour la recherche sont-elles seulement faites par l’État ?

3. Quelle est la différence entre la production de sécurité par l’État et celle d’une entreprise privée de sécurité ?

La dépense publique crée-t-elle de la richesse ?

Doc. 4

Jusqu’où peut-on mesurer la richesse ?


Voir les réponses

Questions

1. Pourquoi le PIB du Sénégal a-t-il subitement augmenté ?

2. Pourquoi le refus du Sénégal de modifier son mode de calcul du PIB aurait-il pu poser problème ?


Par la grâce d’un changement de méthode comptable, le Produit intérieur brut (PIB) du Sénégal, qui mesure les richesses produites dans le pays, a fait un bond de 29,4 % du jour au lendemain. Cette réévaluation du PIB est en fait une conséquence de la modification par l’ANSD [l’Agence nationale de la statistique et de la démographie] de l’année de base utilisée pour le calcul des comptes nationaux : la nouvelle année de base est 2014, là où les précédents chiffres reposaient sur l’année 1999 […].

L’objectif est de mieux rendre compte de la réalité de l’économie sénégalaise, en intégrant dans l’estimation du PIB des secteurs économiques qui n’existaient pas en 1999 et en mettant le système statistique du pays en cohérence avec les normes internationales établies par les Nations unies.

Victor Bérenger, « Le PIB du Sénégal a fait un bond de 30 % : décryptage d’un chiffre record », Jeune Afrique, 25 mai 2018.

Doc. 3

La nature participe-t-elle à la création des richesses ?


Voir les réponses

Questions

1. Comment est mesurée la richesse produite par la nature dans cet article ?

2. Pour quelle raison l’association WWF propose-t-elle une mesure de la contribution de la nature à la production de richesse ?

Sur l’ensemble du globe, sur terre comme en mer, la faune sauvage continue de mourir en silence, et rien ne semble pouvoir stopper ce désastre. C’est le sombre constat dressé par l’édition 2018 du rapport « Planète vivante », que publie tous les deux ans le Fonds mondial pour la nature (WWF), en partenariat avec la Société zoologique de Londres.

Un chiffre résume la gravité de la situation : entre 1970 et 2014, les populations d’animaux vertébrés (mammifères, oiseaux, poissons, reptiles et amphibiens) ont chuté de 60 %. Le taux était de 58 % dans le rapport de 2016, et de 52 % dans celui de 2014. […]

Encore faudrait-il que les alertes des scientifiques soient relayées par les gouvernements. Pour inciter ceux-ci, jusqu’ici indifférents ou presque à la disparition du vivant, à réagir enfin, le rapport avance un autre chiffre. Les services rendus à l’humanité par la nature — par exemple par les insectes et les oiseaux pollinisateurs dont dépend un tiers de la production alimentaire — sont estimés à 125 000 milliards de dollars par an (110 000 milliards d’euros), soit environ 1,5 fois le Produit intérieur brut mondial. […] La vie n’a pas de prix, mais lui donner une valeur aidera peut-être à la sauver.

Pierre Le Hir, « Le déclin ininterrompu de la faune sauvage », Le Monde, 20 octobre 2018.

Testez vos connaissances

1. Le Produit intérieur brut (PIB) de la France en 2018 est d’environ :
; ;

2. Les Restos du cœur sont :
; ;

3. Les Trente Glorieuses (1950-1974) ont été une période :
;

4. Quand on enlève au chiffre d’affaires de l’entreprise ses coûts, on obtient :
; ;

Doc. 1

De quoi un pays est-il riche ?



Deux jeunes productrices de vanille à Madagascar
Deux jeunes productrices de vanille à Madagascar.
Voir les réponses

Questions

1. Quelles sont les principales ressources naturelles de Madagascar ?
2. Peut-on dire que c’est un pays riche ?
3. Quel indicateur est utilisé pour évaluer la richesse du pays ?


Des ressources naturelles incroyables…

2 % de la biodiversité mondiale s’épanouit à Madagascar.

85 % de la production mondiale de vanille est malgache.

800 milliards de dollars : telle est l’estimation du potentiel total des ressources minières nationales. Les exportations de nickel et de cobalt, notamment, pourraient tirer vers le haut les revenus du pays.
mais qui ne profitent pas à la population

412 dollars : c’est le Produit intérieur brut (PIB) par habitant de Madagascar, alors que la moyenne mondiale tourne autour de 10 000 dollars. Le pays compte ainsi parmi les cinq plus pauvres du monde.

75 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, c’est-à-dire avec moins de 1,9 dollar par jour.

Thomas Saintourens, « À Madagascar, les richesses naturelles ne profitent pas à la population », Geo, 24 mai 2017.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?