Couverture

Histoire-Géographie 1re

Feuilleter la version papier





























Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


COURS 3


Propagande et censure




Prolongement numérique

Le site « Mission centenaire » propose un ensemble de ressources et de fiches autour du rôle des médias au cours de la guerre. Les médias mobilisés sont de toutes sortes : presse écrite, photographie, cinéma, mais aussi bandes dessinées, pour mieux toucher les enfants.

site Mission Centenaire

Le contrôle gouvernemental s’exprime également de plusieurs façons. La Section cinématographique de l’armée surveille par exemple de très près les images filmées au front et diffusées ensuite à l’arrière. Un entretien vidéo avec Patrick Eveno, historien spécialiste de la question, complète le dossier.

1
La propagande dans les journaux

« Les balles allemandes ne sont pas dangereuses : elles traversent les chairs de part en part sans faire aucune déchirure. » L’Intransigeant, 17 août 1914.

« Les Allemands tirent fort mal et fort bas ; quant aux obus, ils n’éclatent pas dans la proportion de 80 %. » Le Journal, 19 août 1914.

« Nos troupes, d’ailleurs, maintenant, se rient de la mitrailleuse. […] On n’y fait plus attention. » Le Petit Parisien, 11 octobre 1914.

« À part cinq minutes par mois, le danger est très minime, même dans les situations critiques. Je ne sais comment je me passerai de cette vie quand la guerre sera finie. Les blessures ou la mort… c’est l’exception. » Le Petit Parisien, 22 mai 1915.


Divers articles parus dans des journaux français, 1914‑1915.

Vocabulaire

Censure : contrôle de l’information par l’État.

Défaitiste : qui ne croit pas en la victoire, qui évoque la défaite comme certaine ou comme probable.

Diabolisation : fait de prêter des intentions maléfiques à quelqu’un ou de le représenter sous des traits monstrueux.

Militariste : fait de valoriser tout ce qui a trait à la chose militaire en général et en particulier le rôle de l’armée.

Propagande : ensemble de techniques de persuasion visant à propager une idée ou une doctrine dans l’opinion publique, notamment via la diffusion massive de messages sur différents supports.

3
Contrôler l’information

La presse contrôlée. Dans la plupart des pays démocratiques de l’époque, la presse est libre. Pourtant, tous les pays belligérants mettent en place, au nom de la sécurité de l’État en temps de guerre, des formes de censure : en France, le décret du 2 août 1914 suspend la liberté de la presse. Des censeurs sont chargés de contrôler la presse avant sa parution afin de voir si des informations sensibles, antipatriotiques ou pacifistes ne sont pas diffusées.

La presse censurée. Surnommée « Anastasie », la censure peut empêcher la publication d’un numéro de journal (doc. 4) ou d’une partie du contenu, les colonnes demeurant alors vides. En pleine guerre est créé Le Canard enchaîné, qui dénonce ouvertement le contrôle de l’État sur l’information.

Le contrôle postal aux armées. Toutes les armées créent un service postal qui, en plus de distribuer et d’envoyer le courrier des soldats, lit les lettres envoyées depuis le front, afin d’empêcher les soldats de divulguer des informations sur le déroulement des combats, ou de diffuser des propos pacifistes ou défaitistes. Les lettres qui ne respectent pas ces critères sont conservées par le contrôle postal qui ne les envoie pas à leur destinataire ou coupées. Les soldats doivent donc souvent rester vagues dans les lettres, nombreuses, qu’ils envoient à leurs familles.


La propagande nourrit le sentiment patriotique et contribue à l’engagement de nombreux civils, sous des formes très diverses.

Voir le cours 4

Pourquoi les États ont‑ils recours à la propagande et à la censure lors de la Grande Guerre ?


3
Un jeu de société très guerrier

Jeu de l’oie imprimé en France en 1914
Jeu de l’oie imprimé en France en 1914, collection Jean‑Pierre Verney, Paris.

2
L’ennemi, un monstre violent

Affiche de propagande
Harry Hopps, « Détruisez cette brute folle : engagez‑vous », 1917, affiche, 106 x 71 cm.

2
Diffuser des images

La presse écrite. La presse écrite est à l’époque le moyen principal d’information (doc. 1). Dans les territoires occupés, les Allemands éditent un journal de propagande en français destiné à valoriser les intérêts allemands. En plus des journaux, des suppléments illustrés ou des magazines sur la guerre apparaissent.

Une propagande multisupport. Les affiches, en particulier dans les villes (doc. 2), et les photographies, principalement sous forme de carte postale, sont également très diffusées. La propagande utilise également le cinéma, né à la fin du XIXe siècle. Enfin, un ensemble d’objets se font supports de la propagande, notamment à destination des plus jeunes : des jeux et des jouets portent ainsi des messages militaristes (doc. 3).

Repères

canard enchainé

Septembre 1915 : la création du Canard enchaîné

Le Canard enchaîné est un journal hebdomadaire satirique paraissant le mercredi. Il est fondé le 10 septembre 1915 par Maurice et Jeanne Maréchal, deux journalistes français. Journal de gauche, antimilitariste, il a pour objectif pendant la guerre de dénoncer les dysfonctionnements de la société et de l’État. À cause de cela, il est très souvent épinglé par la censure entre 1915 et 1918.



1
Modeler les esprits

Le « bourrage de crâne ». Parmi toutes les formes de propagande, le « bourrage de crâne », surtout présent dans les premières semaines des combats, consiste à diffuser des informations erronées ou exagérées afin de maintenir le moral de la population (doc. 1).

La haine de l’ennemi. L’un des buts principaux de la propagande est la diabolisation de l’ennemi. Dans les pays de l’Entente et de ses alliés, les Allemands sont décrits comme des bêtes ou des barbares qui pillent, tuent ou violent les populations (doc. 2). En Allemagne, à l’inverse, le slogan « Que Dieu punisse l’Angleterre » est un des plus diffusés dans tous les messages de propagande.

4
Un journal censuré

La Guerre aérienne illustrée censurée
Une du journal La Guerre aérienne illustrée, 26 octobre 1916.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?