Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


Étude de cas


Une région en transition




Afrique australe

Afrique
australe
  • Superficie : 4 738 000 km²
  • Population : 174 millions d'hab.
  • Villes principales : Pretoria, Le Cap, Johannesbourg


L’Afrique australe est composée de pays qui connaissent chacun des dynamiques de croissance, de développement et d’urbanisation différentes. L’ensemble de la région se distingue par ses grandes richesses naturelles et paysagères, par l’influence forte des périodes coloniale et ségrégationniste, et par des mobilités spécifiques. Ces pays doivent toutefois faire face à des défis comparables.

B
Les paradoxes de la transition


7
Former des médecins au pays

À la fin des années 1990, près de dix ans après la proclamation de l’indépendance vis‑à‑vis de l’Afrique du Sud (en 1990), la Namibie n’avait toujours pas d’école de médecine. Depuis des générations, les médecins étaient formés à l’étranger — envoyés en Afrique du Sud, en Finlande ou en Russie pour faire des études souvent très inadaptées au contexte local — ou alors il s’agissait d’étrangers recrutés à grands frais pour d’autres pays.

« Il devenait indispensable de former des praticiens sensibles aux contextes locaux, prêts à exercer dans les régions qui en ont besoin. » raconte Filemon Amaambo, aujourd’hui doyen de la première école de médecine du pays (créée en 2010). [...] La situation de la Namibie n’est pas unique. L’Afrique subsaharienne doit prendre en charge plus d’un quart des malades à l’échelle mondiale mais seuls 3,5 % des professionnels de la santé et 1,7 % des docteurs y travaillent [...] et six pays d’Afrique, [dont le Lesotho et le Swaziland] n’ont pas une seule formation médicale.


R. L. Brown, « Namibie. Enfin des médecins formés au pays », Courrier International, 6 septembre 2017

Les notions de l'année

  • Rédigez un paragraphe ou faites un schéma présentant les inégalités en Afrique australe.
  • Votre texte ou votre schéma doit faire intervenir les notions suivantes : transition, développement, croissance, émergence, inégalités, acteurs, mondialisation, territoires. Il doit être illustré par des exemples issus des documents.

5
Une transition inégalitaire

Pays PIB (milliards de $) Croissance annuelle du PIB (%) Indice de Gini Indice de fécondité
Afrique du Sud 349,81 1,32 0,63 2,5
Angola 89,63 0 0,42 5,7
Botswana 17,40 2,36 0,60 2,7
Lesotho 2,08 2 0,54 3,1
Malawi 5,44 2,5 0,46 4,6
Mozambique 11,01 3,85 0,45 5,2
Namibie 10,49 1,08 0,61 3,4
Swaziland 4,40 2 0,51 3,1
Zambie 19,55 3,3 0,55 5
Zimbabwe 16,28 0,7 / 3,8
Source : Banque mondiale, 2017

6
L’avènement des classes moyennes noires

L’avènement des classes moyennes noires
À Sandton, quartier riche de Johannesburg, le centre commercial Nelson Mandela Square accueille une clientèle aisée. En Afrique du Sud, on appelle Black Diamonds la classe moyenne noire apparue après l’Apartheid.

Image interactive
Bientôt disponible

9
Une ségrégation urbaine issue de l’Apartheid

Une ségrégation urbaine issue de l’Apartheid
Les quartiers de Masiphumelele (à gauche) et Lake Michelle (à droite), au Cap. Pendant l’Apartheid, les populations étaient assignées dans des quartiers en fonction de leur « race ». Aujourd’hui, la ségrégation n’a pas totalement disparu.

8
L’évolution du VIH-SIDA

fond de carte
fond de carte
forte augmentation
augmentation
pas d'évolution
diminution
forte diminution
absence de données
fond de carte texte
L’Afrique du Sud est le pays du monde le plus touché par l’épidémie du SIDA. Si d’importants progrès ont été réalisés, 18 % de la population adulte du pays vit encore avec le VIH.

Questions

5. Rappelez ce que mesure l'indice de Gini. Comparez les PIB de chaque pays et leur indice de Gini. Que remarquez‑vous ? (Doc. 5)

6. À partir du texte et de la carte, expliquez pourquoi la transition sanitaire est inachevée. (Doc. 7 et 8)

7. Quels sont les progrès socio‑économiques pendant la période de transition post‑Apartheid ? (Doc. 5 à 8)

8. Relevez les éléments qui montrent que les inégalités sont fortes à l’échelle des métropoles. (Doc. 9 et 10)

10
Des métropoles à deux vitesses : Woodstock au Cap

  Coincé entre les docks du port de Cape Town et les flancs de Table Mountain [...], le quartier de Woodstock était un quartier « intégré » sous le régime de l’Apartheid où cohabitaient des gens noirs, blancs et métis. Mais, comme un peu partout en Afrique du Sud, la transition du pays vers la démocratie ne s’est pas faite en douceur. Certaines zones du district se sont paupérisées [...]. Des résidences bourgeoises où se côtoient populations blanches, coloured et noires des classes aisées ont été bâties sur les hauteurs. Entre les deux, la gentrification a poussé par îlots. Les inégalités se sont creusées. [...] Sur Albert Road, artère principale d’Upper Woodstock, la zone urbaine la plus gentrifiée de cette proche périphérie du centre‑ville, les rénovations d’anciennes usines ont créé des enclaves ultra‑branchées. [...] Mais les restos ou les commerces bobos [...] sont l’apanage d’une clientèle majoritairement blanche. [...] Les habitants les plus défavorisés sont eux poussés vers la banlieue [...]. Les locataires sont surtout victimes du rachat de leur immeuble par des entrepreneurs qui les expulsent pour transformer les logements en alléchantes vitrines. Les pauvres sont priés de se reloger à 35 km de City Bowl, le centre‑ville, derrière l’immense township de Khayelistsha, peuplé officiellement de 400 000 personnes, mais qui en compte en réalité au moins le double.


C. Belsoeur, « En Afrique du Sud, les hipsters remodèlent l’héritage urbain de l’Apartheid », Slate, 11 janiver 2018

C
Une Afrique australe façonnée par les mobilités


11
Un réseau ferré hérité de la colonisation

Un réseau ferré hérité de la colonisation
La période coloniale a mis en place de nombreuses voies ferrées destinées à l’exportation des matières premières.

12
Embouteillages à Maputo

Embouteillages à Maputo

14
Un pôle migratoire important

fond de carte
fond de carte
faible flux
flux moyen
flux élevé
flux très élevé
fond de carte texte

Questions

9. Décrivez la logique d’organisation des transports sous la colonisation. (Doc. 11)

10. Cette chanson est très connue en Afrique du Sud. Que dénonce ce texte ? (Doc. 13)

11. Quelle image ce site internet donne‑t‑il de l’Afrique australe ? À quel public s’adresse‑t‑il ? (Doc. 15)

12. Faites un tableau pour présenter les différents types de mobilités décrits dans ces documents, en précisant les échelles et les acteurs concernés. (Doc. 11 à 16)

16
L’aéroport de Johannesburg

L’aéroport de Johannesburg
L’aéroport international Tambo de Johannesburg est le premier d’Afrique avec 20 millions de voyageurs. C'est aussi le premier hub du continent.

Les notions de l'année

  • Rédigez un paragraphe ou faites un schéma présentant les mobilités qui marquent l’Afrique australe.
  • Votre texte ou votre schéma doit faire intervenir les notions suivantes : migrations, mobilités, transports, tourisme, développement, acteurs, territoires, mondialisation. Il doit être illustré par des exemples issus des documents.

15
La nature au service du tourisme international

La nature au service du tourisme international
Capture d’écran du site internet du ministère du Tourisme sud-africain, mars 2019.

13
Des mobilités de travail anciennes

Il y a un train qui vient de Namibie et du Malawi [...]
Du Lesotho, du Botswana, du Swaziland,
De tous les pays d’Afrique centrale et australe.
Ce train transporte des Africains, jeunes et vieux,
Qui ont été enrôlés pour venir travailler
Dans les mines d’or et de minerai de Johannesburg et de sa région
Seize heures par jour ou plus encore pour un salaire de misère
Profond, profond, profond dans le ventre de la Terre. [...]
Quand ils creusent et qu’ils forent à la recherche de cette brillante, puissante, fuyante roche [...]
Ils pensent à leurs terres, aux troupeaux qu’on leur a pris avec le fusil, les bombes, les gaz lacrymogènes et le canon.
Et quand ils entendent le « tchou-tchou » d’un train,
Ils maudissent, maudissent toujours le train à vapeur
Le train qui les a amenés à Johannesburg.


Hugh Masekela (trompettiste sud-africain), Stimela - The Coal Train, 1974, traduction © Dila

Comment les transitions en cours recomposent‑elles les territoires à différentes échelles ?

A
Des milieux divers exploités pour leurs ressources


3
Des ressources convoitées

Des ressources
convoitées
Sur le panneau : « Compagnie chinoise des carrières : branche africaine. »
Dans la bulle : « Contrairement à d’autres, nous ne la regardons pas comme un puits de merde. » La phrase fait référence aux insultes du président D. Trump à l’encontre des pays pauvres en 2018.

2
Le désert du Namib, un espace aride et fragilisé

Le désert du
Namib, un espace
aride et fragilisé
Les Kokerboom, « arbrescarquois » en afrikaans, sont une espèce endémique d’aloès géants. Utilisés traditionnellement par les Bushmen de Namibie (groupe de chasseurs‑cueilleurs au mode de vie traditionnel), ils constituent une attraction pour les touristes. Ils ont été placés en 2010 sur la liste des 10 espèces mondiales les plus menacées par le changement climatique.

Les notions de l'année

  • Rédigez un paragraphe ou faites un schéma présentant les potentialités des milieux en Afrique australe et les menaces qui pèsent sur ces ressources.
  • Votre texte ou schéma doit faire intervenir les notions suivantes : milieux, ressources, pressions, conflit d’usage, changement climatique, risques, acteurs, mondialisation, territoires. Il doit être illustré par des exemples issus des documents.

1
De nombreuses richesses naturelles

De nombreuses richesses naturelles

Questions

1. Montrez que l’Afrique australe présente une diversité de ressources naturelles et de biodiversité. (Doc. 1 à 4)

2. Quelles sont les menaces qui pèsent sur les ressources naturelles ? (Doc. 1 à 4)

3. Quelles populations sont les plus touchées par la pression sur les ressources naturelles ? (Doc. 2 et 4)

4. Pourquoi peut‑on parler de conflit d’usage à propos de l’eau et des autres ressources ? (Doc. 4)

4
Tensions sur les ressources en eau

  « Mais pourquoi veulent‑ils construire un barrage ici ? » Assis à l’ombre, sous un arbre planté au milieu du village, ces quelques habitants ne savent pas vraiment. « Je crois que c’est pour collecter l’eau pour un autre pays, finit par avancer l’un d’eux. Mais j’ai peur qu’il n’y en ait plus pour nous. » Situé dans le nord du petit royaume montagneux du Lesotho, Ha Tlhakola, comme seize autres villages, va bientôt disparaître de la carte. […] « Des officiels sont venus nous apprendre la nouvelle fin 2010, mais nous ne savons toujours pas quand et où nous allons être déplacés. J’ai si peur pour l’avenir », confie Makhotsang Lengoasa, âgée de 65 ans. Dans quelques mois va débuter la construction du barrage de Polihali […]. L’accord entre le Lesotho et l’Afrique du Sud, dans lequel le petit pays est enclavé, a été signé en 2011 pour un montant de 1,5 milliard d’euros. À partir de 2020, ce barrage devrait fournir, par un système de tunnels, 17 m3 d’eau par seconde supplémentaire au Gauteng, la province sud‑africaine riche et peuplée qui regroupe les villes de Johannesburg et Pretoria, à près de 300 kilomètres du Lesotho.

[…] Des observateurs craignent toutefois que l'abondance de l'eau au Lesotho ne soit pas éternelle. Le pays pourrait entrer dès 2019 en « stress hydrique », situation où l'approvisionnement en eau par personne est inférieur à 1700 m³ par an. La cause ? Une plus grande rareté des pluies, liée au changement climatique. Des tensions avec l'Afrique du Sud, aux besoins croissants, pourraient surgir. […] L̕ONG International Rivers a mis en garde les autorités du Lesotho contre les risques environnementaux liés à l̕érection du nouveau barrage.


Sébastien Hervieu, « L’eau pure du Lesotho bradée à l’Afrique du Sud », Le Monde, 23 avril 2012
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?