POINT DE PASSAGE 2



1915 - L’offensive des Dardanelles





2
Les Dardanelles : un combat des troupes coloniales

Tirailleurs sénégalais devant les Turcs, une de la revue Le Miroir, 28 novembre 1915

Une bonne partie des soldats de l’Entente qui se battent face aux Turcs proviennent des colonies anglaises (Inde, Australie, Nouvelle‑Zélande) ou françaises (Maghreb, Afrique subsaharienne).
Tirailleurs sénégalais devant les Turcs, une de la revue Le Miroir, 28 novembre 1915.

carte Dardanelles

En quoi la bataille des Dardanelles en 1915 est‑elle représentative de la mondialisation du conflit ?

Questions

Voir les réponses

Étudier un événement

1. Relevez les raisons pour lesquelles la France et l’Angleterre sont intervenues dans les Dardanelles. (Doc. 1)
2. Identifiez ce qui montre, à travers les documents, la dimension mondiale et moderne du conflit. (Doc. 2 et 3)


Construire une hypothèse

3. Expliquez pourquoi l’Empire ottoman a gagné la bataille des Dardanelles en 1916.

1
Churchill justifie l’intervention britannique dans les Dardanelles

L’abandon des Dardanelles amena une dispersion des forces militaires interalliées qui dépassa considérablement tout ce que ses plus ardents défenseurs avaient jamais imaginé. La Serbie avait été écrasée, la Bulgarie avait fait cause commune avec nos ennemis, la Roumanie et la Grèce restaient immobiles dans une neutralité apeurée. Cependant, tant que la flotte britannique demeurait au large des Dardanelles, la force principale turque restait immobilisée et paralysée. L’évacuation libéra vingt divisions turques et la Turquie se trouvait alors en mesure de faire un front commun avec les Bulgares en Thrace, d’attaquer la Russie, d’aider l’Autriche et de terrifier la Roumanie.


Winston Churchill, La Crise mondiale, 1929.

En 1915, les fronts d’Europe occidentale et orientale sont stabilisés. L’Angleterre décide alors d’ouvrir un autre front en Orient pour menacer Constantinople. Des troupes françaises et britanniques, principalement venues des colonies, débarquent à Gallipoli le 25 avril 1915. Mais elles ne parviennent pas à déborder les Ottomans et doivent finalement réembarquer en janvier 1916. Les Dardanelles sont l’un des plus grands échecs de l’Entente durant la Grande Guerre.

3
Des combats maritimes

doc3

L’image est sous‑titrée : « Le grand danger de la guerre navale : marins tentant de retirer les mines des Dardanelles sous les bombardements turcs. »
Illustration du Supplément illustré du journal Corriere della sera, 11 avril 1917.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?