Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Langue
P.203

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Littérature langue


Langue




Voir les réponses

Exercice 1 : Prosodie

Je révise les types de vers

1
Combien de syllabes comptent ces extraits de La Prose du Transsibérien ?

a) « Les vitres sont givrées ».
b) « Je reconnais tous les pays ».
c) « Mon browning le piano et les jurons ».
d) « En ce temps-là j’étais en mon adolescence ».



2
Comment appelle-t-on les vers correspondants ?



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 2 : Prosodie

J’applique les règles de la prononciation du -e muet

1
Recopiez les citations suivantes, mettez entre crochets le mot quand le -e final se prononce et mettez entre parenthèses les -e muets.

a) « J’étais triste comme un enfant » (Cendrars).
b) « Pas de nature ! » (Cendrars)
c) « Ni l’orgue ni la prière aux agonisants » (Aragon).
d) « L’affiche qui semblait une tache de sang » (Aragon).
e) « Qu’il donne à tes ponts la courbe des croupes » (Senghor).



2
Pour chacun des vers, indiquez le nombre de syllabes et le type de vers.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 3 : Prosodie

Je choisis de respecter ou non les règles de la prononciation des voyelles

Consigne
Recopiez les extraits suivants et indiquez par des barres combien de syllabes vous prononcez. Justifiez vos choix.

a) « L’épatante présence de Jeanne » (Cendrars).
b) « Des géants furieux se dressaient sur l’Europe » (Apollinaire).
c) « Les poissons voraces montaient des abîmes » (Apollinaire).
d) « Un marchand d’une opulence inouïe » (Apollinaire).
e) « C’est beau une ville la nuit, c’est chaud une ville le jour » (Grand Corps Malade).
f) « J’aime la foule quand ça grouille, j’aime les rires et les cris » (Grand Corps Malade).



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 4 : Prosodie

Je découvre la notion d’accent tonique

1
a) Lisez à haute voix l’explication ci-dessous en appliquant cette règle. b) Recopiez-la et mettez entre crochets les syllabes accentuées.

Règle : En français, on accentue naturellement la dernière syllabe de chaque mot. 
Exception : quand la dernière voyelle a pour syllabe un -e, l’accent remonte à l’avant-dernière syllabe.



2
a) Localisez ces accents dans les vers d’Aragon. b) Quels mots ont été particulièrement mis en valeur ?
  • « Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes ». (Aragon)
  • « Noirs de barbe et de nuit hirsutes menaçants ». (Aragon)
  • « L’affiche qui semblait une tache de sang ». (Aragon)



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5 : Prosodie

Je choisis où placer l’accent tonique selon mon interprétation du vers

1
Dans les vers ci-contre, placez des accents là où cela vous semble intéressant (encadrez les syllabes accentuées).

a) « Ma Mélinée ô mon amour mon orpheline » (Aragon).
b) « Ce carrefour des cultures est un dictionnaire urbain » (Grand Corps Malade).
c) « Le bruit des portes des voix des essieux grinçant sur les rails congelés » (Cendrars).
d) « Je les sentais monter en moi et s’étaler les contrées où elles serpentaient » (Apollinaire).
e) « L’idée liée à l’acte l’oreille au cœur le signe au sens » (Senghor).



2
Quels mots avez-vous ainsi mis en valeur ?



Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.