Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

1 - Les temps, les modes et les voix
P.320-321

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Fiche conjugaison


1 - Les temps, les modes et les voix





Réviser

Voir les réponses

Exercice 1

A. « Vous ne m’aurez jamais ! » s’écria le malfrat, s’enfuyant sur son fier cheval noir.
B. Le malfrat se serait enfui sur un fier cheval noir.
C. Donner un peu c’est recevoir beaucoup.
D. Entrez et soyez les bienvenus.


1
Quel mode et quel temps sont employés dans la phrase A ?



2
L’action exprimée dans la phrase B est-elle certaine ? Quel est le mode utilisé ?



3
À quel mode sont les verbes en gras de la phrase C ?



4
Quel est le type (déclaratif, interrogatif, etc.) de la phrase D ? Quel mode est employé ?

Voir les réponses

Ex. 1 À cheval

Voir les réponses

Exercice 2

1
a) À quelle voix (active ou passive) est chacune des phrases ? b) Transposez chacune d’elle à la voix inverse, en faisant les modifications nécessaires.
A. Le gendarme arrêta l’homme en cavale.
B. Il se présenta devant le tribunal pour témoigner.  
C. Le témoin a été appelé à la barre pour donner sa version des faits.



2
Mettez les verbes au mode conditionnel. Quel changement de sens cela implique-t-il ?

Voir les réponses

Leçon


Le verbe est un mot variable, dont la forme se modifie en fonction du mode, du temps, de la voix et de la personne auxquels il est conjugué. > Je mange. Je mangerais bien quelque chose. J’ai été mangé.
(Voir p. 266 pour le verbe)

Les temps

Le temps permet de situer l’action dans le présent, le passé ou le futur et de comprendre l’enchainement des faits.

On ira au cinéma demain.  Action 3 (futur) Montre-nous quels films tu as repérés.    Action 2 (présent)                Action 1 (passé) On distingue temps simples et temps composés (qui exprime notamment l’antériorité par rapport au temps simple correspondant).

(Voir p. 329 pour les temps composés)

Les modes

Les modes indiquent la façon dont on envisage l’action. On distingue :
  • Les modes personnels (le verbe varie en fonction de la personne : il se conjugue) :
Indicatif généralement : action certaine Elle lit beaucoup.
Conditionnel action imaginaire ou incertaine Si elle avait le temps, elle lirait.
Subjonctif souvent : action souhaitée ou incertaine (négation) J’aimerais qu’elle lise.
Je ne crois pas qu’elle lise souvent.
Impératif  action ordonnée ou conseillée Lis !
  • Les modes impersonnels (le verbe ne varie pas en fonction de la personne) :
    • l'infinitif
> Lire le texte.
    • le participe
> Lisant chaque jour, je peux dire que la littérature me passionne. REMARQUE : Le participe passé peut s’accorder.

(Voir p. 332 pour le conditionnel, p. 334 pour l’impératif et le subjonctif, et p. 341 pour les accords du participe passé)

Les voix

On distingue deux voix :
  • si le sujet fait l’action, on parle de voix active.
> Le médecin soigne l’enfant.
  • si le sujet subit l’action, on parle de voix passive.
> Mon enfant est soigné par ce médecin.
(Voir p. 336 pour la voix active et la voix passive)

Vérifier

Voir les réponses

Exercice 3

Ai-je bien compris la leçon ?

1
Les temps verbaux permettent de comprendre quand les actions se situent les unes par rapport aux autres.







2
Il existe quatre modes personnels et deux modes impersonnels.







3
Le mode conditionnel présente l’action comme certaine.







4
À la voix passive, le sujet fait l’action exprimée par le verbe.



Voir les réponses

Exercice 4

Je reformule la leçon.

1
Réduisez la page et, par deux, résumez la leçon selon la forme qui vous convient (carte mentale, tableaux, phrases, etc.).



2
À partir de vos notes, expliquez la leçon à l’oral.

Enregistreur audio
Voir les réponses

S'exercer

Voir les réponses

Exercice 5

Consigne
Pour chaque verbe en gras, précisez le mode utilisé.

La lettre arriva un matin, portée par les mains blanches et sèches de sœur Anne. – Tenez, dit-elle de sa voix ferme, c’est pour vous. Et elle ajouta, coulant sur la lettre un regard empli de curiosité : « C’est officiel, on dirait. »


B. des Mazery, La Vie tranchée, 2008.


Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 6

Consigne
Classez les verbes en gras selon qu’ils correspondent au moment de l’énonciation, au moment qui précède ou à celui qui suit l’énonciation.

Très cher père,
Tu m’as demandé récemment pourquoi je prétends avoir peur de toi. Comme d’habitude, je n’ai rien su te répondre, en partie justement à cause de la peur que tu m’inspires, en partie parce que la motivation de cette peur comporte trop de détails pour pouvoir être exposée oralement avec une certaine cohérence. Et si j’essaie maintenant de te répondre par écrit, ce ne sera encore que de façon très incomplète.


F. Kafka, Lettre au père, 1952.


Avant Moment de l'énonciation Après
Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 7

Le roi l’avait épousée au printemps et elle était destinée à un brillant avenir ; malheureusement elle fut tuée dans un accident de carrosse en plein cœur de l’été. L’essieu de la roue se brisa dans une ornière. Elle fut longtemps pleurée par tout le royaume, et regrettée pour sa joie de vivre et sa patience envers le souverain. Ce dernier aurait été emporté par le souci et le chagrin s’il n’avait été soutenu dans l’épreuve par son fidèle ami, le chevalier Caradoc.


1
Identifiez les groupes verbaux.



2
Quand c’est possible, transposez-les à la voix active lorsqu’ils sont à la voix passive et inversement.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 8

Consigne
Identifiez les formes au conditionnel et justifiez leur emploi.

Extrait de sujet de brevet (DNB, Besançon, juin 2003).


Il se mit à raisonner en philosophe sur la possibilité de cette chose : « Aurais-je peur ? » Non certes il n’aurait pas peur puisqu’il était résolu à aller jusqu’au bout, puisqu’il avait cette volonté bien arrêtée de se battre, de ne pas trembler. Mais il se sentait si profondément ému qu’il se demanda : « Peut-on avoir peur malgré soi ? » Et ce doute l’envahit, cette inquiétude, cette épouvante ! Si une force plus puissante que sa volonté, dominatrice, irrésistible, le domptait, qu’arriverait-il ? Oui, que pouvait-il arriver ? Certes il irait sur le terrain puisqu’il voulait y aller.


G. de Maupassant, Bel-Ami, 1885.


Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 9

Consigne
Complétez chacune de ces phrases avec le verbe savoir à la forme qui convient et précisez le mode et le temps choisis.

1. Je vais l’interroger pour  ce qui s’est réellement passé.
2. que je ne t’abandonnerai pas.
3. Tu n’es pas sans que la maison est surveillée.
4. Il faut qu’ils où tu étais.
5. qu’il allait pleuvoir, nous sommes restés chez nous.
6. Ils que tu es venue seulement lorsque tu le leur diras.
Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 10

Consigne
Pour chacune des phrases suivantes modifiez le mode du verbe pour qu’il exprime : a) un fait incertain ; b) un souhait ou une volonté.

1. Jonathan va à son entraînement de tennis mercredi.
2. Adrien s’est réveillé à l’heure ce matin !
3. Les invitées porteront de belles robes et danseront avec élégance.
4. Elle regarde ce film, elle le trouve fascinant.
5. Mon père a cuisiné son délicieux poulet du dimanche, il a rajouté des herbes de Provence.
6. Ma sœur m’aide à choisir un livre dans la librairie.
7. Il n’y aura pas de contrôle surprise aujourd’hui en mathématiques.

Voir les réponses

Écrire

Voir les réponses

Exercice 11

Une rumeur se propage dans la cour de l’école : le brevet serait annulé.

Consigne
Relatez cette rumeur, son origine supposée, ses conséquences possibles, en prenant soin de montrer que ce que vous dites est très incertain.

Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.