Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Qui se cache derrière la Bête ?
P.78-79

Texte et image

Qui se cache derrière la Bête ?




JOSÉ
 FÉRON ROMANO

JOSÉ FÉRON ROMANO

(né en 1940)


JOSÉ FÉRON ROMANO (né en 1940) est un écrivain français qui s’intéresse particulièrement aux contes et légendes. Pour écrire La Bête du Gévaudan, il s’appuie sur les documents rédigés par un abbé qui a vécu dans la région du Gévaudan en 1885.

JOSÉ FÉRON ROMANO, La Bête du Gévaudan

Entre 1764 et 1767, dans le Gévaudan (au sud de l’Auvergne), une bête monstrueuse s’attaque aux hommes. Elle fait une centaine de victimes. Tous les habitants sont bouleversés et effrayés. Un dimanche, le prêtre prend la parole pendant la messe.

  « Une Bête féroce est apparue dans nos climats1, laissant les traces sanglantes de sa cruauté. Elle est venue comme par miracle, et sème la terreur dans nos campagnes, elle joint la force à la ruse, fond2 sur sa proie avec une agilité extraordinaire, parcourt d’énormes distances en un temps très bref. Ce monstre s’en prend de préférence aux femmes, aux enfants, aux vieillards aussi, mais ose attaquer les hommes robustes. […] Cessons d’offenser3 Dieu qui ne nous frappe que pour nous guérir. Alors le monstre arrêtera ses agissements et disparaîtra. […] »
  Qui croire ? Un homme a vu la Bête traverser la Truyère à gué4 sur ses deux pattes de derrière : pour lui, ce ne peut être qu’un singe ou un loup-garou. Un autre prétend qu’elle a la gueule presque semblable à celle d’un lion mais bien plus grande. « Faux, dit Bertrand Ménard qui l’a chassée dans les bois de Beaume, et l’a entrevue sans avoir eu le temps de tirer ; c’est une panthère ou une hyène. »
  Il faudrait pouvoir vérifier tous ces dires, mais, pour l’instant, qui a vu la bête de trop près s’est fait dévorer… et ne peut donc apporter son témoignage. Avis aux amateurs, chasseurs des états du Languedoc, d’Auvergne et d’ailleurs ! La France de Louis XV - le Bien- Aimé - ne compte pas moins de trente-trois provinces ; les bons fusils et les braves5 ne manquent pas…
  Ah si ! Quelqu’un de Langogne l’a aperçue, longue, basse, de couleur fauve, une raie noire sur le dos, avec une grande queue touffue ; il est rentré au logis, claquant des dents et tre mblant de tous ses membres. Depuis huit jours qu’il s’est alité, la fièvre n’a pas baissé. Il délire, murmure maintenant des mots inintelligibles, et s’effraie du moindre bruit.
  [En sortant de l’église, un villageois s’étonne de voir le visage bouleversé de ses voisins.]
  « Eh bien ! Mathilde ! Vous en faites une figure !
  – La Bête est par ici, Chastel. Jeannot, le dernier de huit ans, a crié ce matin. On était à l’étable, prêts à sortir par-derrière la maison, quand on l’a entendu. André a couru. Il a vu le petit comme hypnotisé, les yeux fixés vers la fenêtre. La Bête avait posé ses pattes sur le rebord. On lui voyait le poitrail. Elle haletait. Mais parle, André, parle !
  – C’est comme mon père vous a dit. Jeannot ne bougeait plus, après avoir crié. J’ai cru que la Bête allait sauter dans la salle. J’ai pris le bâton à remuer les cendres, j’ai couru vers elle. Elle s’est remise sur ses quatre pattes. Elle a filé. Avant d’escalader le muret, elle s’est retournée. Les bêtes, ça ne parle pas, mais ses yeux lançaient des éclairs comme s’ils voulaient dire : “Je vous retrouverai.” Oui, ses yeux parlaient. Et puis elle a sauté et a disparu. Voilà. »


JOSÉ FÉRON ROMANO, La Bête du Gévaudan, © Le Livre de poche Jeunesse, 2008.


1. Régions.
2. Se précipite.
3. Troubler, blesser.
4. Endroit peu profond d’une rivière où on peut la traverser à pieds.
5. Personnes courageuses.

On n’avait pas vu de loup à Salem
 depuis trente ans

Le loup de Salem

100% Numérique

Retrouvez un tour du monde des histoires et légendes sur le loup. 

Loups et loups-garous

Le loup a souvent mauvaise réputation dans la littérature et notamment dans les contes. Depuis la Grèce antique on croit même que certains hommes sont capables de se transformer en hommes-loups les soirs de pleine lune : ce sont les loups-garous. Mais certains exemples donnent une autre image du loup, comme la louve qui recueille Romulus et Rémus dans la mythologie romaine.
Voir les réponses

Exercice 1 : Le texte

COMPÉTENCE - J'enrichis ma culture personnelle en abordant les cultures du monde.


Une punition divine

1
Après avoir relu le premier paragraphe, montrez que la Bête est particulièrement a) dangereuse et b) cruelle.



2
Quelle explication le prêtre donne-t-il à son arrivée mystérieuse ?



3
Selon lui, que doivent faire les hommes pour que ce monstre arrête son massacre ?



4
Connaissez-vous d’autres récits dans lesquels un dieu punit les hommes ?



Un monstre indéfinissable

5
a) Relevez les cinq noms d’animaux utilisés pour décrire la Bête.
b) Lequel d’entre eux est un animal imaginaire ?



6
Qu’est-ce-qui rappelle l’homme dans la manière dont la Bête se déplace ?



Ceux qui ont vu la Bête

7
Quelqu’un de Langogne a vu la Bête. Dans quel état est-il ?



8
Comment le petit Jeannot a-t-il réagi en la voyant ?



9
Comment comprenez-vous l’expression : « ses yeux parlaient » (l. 45‑46) ?

Voir les réponses

Exercice 2 : Les images

1
À quelle saison les scènes se passent-elles ? Justifiez par des éléments des images.



2
a) Quel sentiment les personnages éprouvent-ils ?
b) Comment le peintre a-t-il représenté ce sentiment ?

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.