Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Louis-Napoléon Bonaparte, premier président de la République française
P.96-97

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

POINT DE PASSAGE 3



Louis‑Napoléon Bonaparte, premier président de la République française





Neveu de l’empereur Napoléon Ier, Louis‑Napoléon Bonaparte revendique la couronne impériale dès les années 1830. Il est déjà une figure connue en 1848 pour avoir tenté à plusieurs reprises de prendre le pouvoir par la force. Détenu pendant six ans au fort de Ham, il développe sa pensée politique dans son essai L’Extinction du paupérisme, publié en 1844. Député à l’Assemblée nationale constituante en 1848, il est élu président de la République au suffrage universel direct en décembre 1848.

Louis-Napoléon Bonaparte

Comment Louis‑Napoléon Bonaparte est‑il devenu le premier président de la République ?


1
Une pensée politique soucieuse de la condition ouvrière

L’industrie, cette source de richesse n’a aujourd’hui ni règle, ni organisation, ni but. C’est une machine qui fonctionne sans régulateur ; peu lui importe la force motrice qu’elle emploie. Broyant également dans ses rouages les hommes comme la matière, elle dépeuple les campagnes, agglomère la population dans des espaces sans air, affaiblit l’esprit comme le corps et jette ensuite sur le pavé, quand elle n’en sait plus que faire, les hommes qui ont sacrifié pour l’enrichir leur force, leur jeunesse, leur existence. […]

Faut‑il cependant, pour parer à ses défauts, la placer sous un joug de fer, lui ôter cette liberté qui seule fait sa vie, la tuer en un mot parce qu’elle tue, sans lui tenir compte de ses immenses bienfaits ? Nous croyons qu’il suffit de guérir ses blessés, de prévenir ses blessures. […]

La classe ouvrière ne possède rien, il faut la rendre propriétaire. Elle n’a de richesse que ses bras, il faut donner à ces bras un emploi utile pour tous. […] Il faut lui donner une place dans la société et attacher ses intérêts à ceux du sol. Enfin, elle est sans organisation et sans liens, sans droits et sans avenir, il faut lui donner des droits et un avenir et la relever à ses propres yeux par l’association, l’éducation, la discipline.


Louis-Napoléon Bonaparte, L’Extinction du paupérisme, 1844.

2
Le prestige du nom de Bonaparte

Illustration pour la Revue comique à l’usage des gens sérieux

Le masque que montre le vendeur de costumes représente le visage de Napoléon Ier.

BAC
Analyse de documents

Voir les réponses
Doc 2. Dans quelle mesure ce dessin satirique résume‑t‑il l’ascension politique de Louis‑Napoléon Bonaparte ?

Voir les réponses

Carte interactive
Bientôt disponible !

3
Les résultats de l’élection présidentielle de 1848

Carte

4
Une pratique du pouvoir conservatrice

Tout un système a triomphé par mon élection, car le nom de Napoléon est à lui seul tout un programme ; il veut dire : à l’intérieur, ordre, autorité, religion et bien‑être du peuple ; à l’extérieur, dignité nationale. C’est cette politique que je veux faire triompher, avec l’appui du pays, de l’Assemblée et celui du peuple.


Louis-Napoléon Bonaparte, message à l’Assemblée législative, 31 octobre 1849.

5
Médaille frappée en janvier 1849

Médaille frappée en janvier 1849, face

Médaille frappée en janvier 1849, pile

6
La justification du coup d’État

Français ! La situation actuelle ne peut durer plus longtemps. Chaque jour qui s’écoule aggrave les dangers du pays. L’Assemblée, qui devait être le plus ferme appui de l’ordre, est devenue un foyer de complots […].

Mon devoir est […] de maintenir la République et de sauver le pays en invoquant le jugement solennel d’un seul souverain que je reconnaisse en France : le peuple.

Persuadé que l’instabilité du pouvoir et la prépondérance d’une seule Assemblée sont des causes permanentes de trouble et de discorde, je soumets à vos suffrages les bases fondamentales suivantes d’une constitution que les assemblées développeront plus tard :
1° Un chef responsable nommé pour dix ans ;
2° Des ministres dépendants du pouvoir exécutif seul ; […]
4° Un Corps législatif discutant et votant les lois, nommé par le suffrage universel […].


Louis-Napoléon Bonaparte, proclamation aux Français, 2 décembre 1851.

Questions

Voir les réponses

Prélever des informations

1. Analysez l’image publique de Louis‑Napoléon Bonaparte au moment de l’élection présidentielle. (Doc. 1, 2 et 5)
2. Expliquez pourquoi le programme politique de Louis‑Napoléon Bonaparte séduit des électeurs tant parmi les ouvriers que parmi les conservateurs. (Doc. 1 et 4)

3. Commentez les résultats et les effets de l’élection présidentielle. (Doc. 3, 4 et 5)

4. Mettez en évidence la façon dont Louis‑Napoléon Bonaparte justifie son coup d’État. (Doc. 6)


Rédiger un texte

5. Vous êtes un journaliste républicain exilé à Bruxelles après le coup d’État du 2 décembre 1851. Rédigez un article racontant l’ascension politique de Louis‑Napoléon Bonaparte.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.