COURS 1


L’hégémonie athénienne sur le monde grec





3
Un empire condamné à s’agrandir ?

Discours de l’Athénien Alcibiade en faveur de l’expédition de Sicile (416-415 av. J.‑C.).

Comment donc nous sommes-nous constitué un empire, nous et tous les peuples qui ont dominé les autres ? N’est-ce pas en nous portant avec empressement au secours de tous ceux, Barbares ou Grecs, qui, successivement, réclamaient notre assistance ? […] Nous ne sommes pas libres de régler, comme on établit le budget, l’extension que devra prendre notre empire. Nous nous sommes mis désormais dans une situation telle que, par la force des choses, nous devons à la fois préparer de nouvelles conquêtes et éviter tout abandon, car nous serions en danger de tomber sous la domination étrangère si nous cessions nous-mêmes de dominer. Il ne vous est pas permis d’envisager le repos à la façon des autres peuples, à moins de renoncer aussi à toutes vos habitudes pour vivre comme eux.

Thucydide, La Guerre du Péloponnèse, fin du Ve siècle av. J.-C.

Comment Athènes réussit-elle à construire un empire maritime ?


3
La rivalité entre les cités grecques

Sparte, rivale d’Athènes. Sparte est l’hegemon d’une autre alliance de cités, communément appelée la Ligue du Péloponnèse (doc. 2). Bien qu’elles aient combattu ensemble contre les Perses, Athènes et Sparte deviennent de plus en plus rivales.

La guerre du Péloponnèse. En 431 av. J.-C., le conflit éclate entre les deux grandes puissances (doc. 2). La guerre du Péloponnèse, qui se déroule sur terre (invasions de l’Attique par Sparte) et sur mer (expédition de Sicile), s’achève en 404 av. J.-C. par la défaite d’Athènes et l’effondrement de son empire.

La défaite de Chéronée. En 338 av. J.-C., le père d’Alexandre le Grand, Philippe II de Macédoine, défait Athènes et ses alliés lors de la bataille de Chéronée, en Grèce centrale. Après cette date, Athènes reste toujours sous la coupe d’une puissance extérieure : elle perd l’indépendance qui assurait le bon fonctionnement de sa démocratie.

Vocabulaire

Asie Mineure : par opposition à la Grèce continentale ou égéenne, partie asiatique du monde grec, située sur les côtes de l’actuelle Turquie.

Cité : communauté de citoyens partageant les mêmes lois et vivant sur un même territoire, généralement formé d’une ville (astu) et de sa campagne.

Colonie : cité autonome fondée hors du monde grec par les habitants d’une cité grecque (la citémère ou métropole).

Hegemon : dans le monde grec, titre désignant la cité qui dirige une alliance politique et militaire.

Métropole : la cité-mère par rapport à ses colonies, d’où sont originaires les premiers colons.

2
La Ligue de Délos et l’hégémonie athénienne

Les guerres médiques. Au début du Ve  siècle av. J.-C. (490-479 av. J.‑C.), une coalition de cités grecques affronte les Perses, dont l’empire s’étend sur les cités grecques d’Asie Mineure. Ce conflit marque la prise de conscience que le monde grec partage une culture et des intérêts communs. Athènes et Sparte en sont les leaders.

La Ligue de Délos. Même si leur ville a été pillée, les Athéniens sortent grandis de cette guerre : ils en tirent beaucoup de butin et surtout de prestige. Athènes crée alors une coalition de cités grecques alliées, la Ligue de Délos, sous son hégémonie (doc. 2).

De l’hégémonie à l’empire. Peu à peu la Ligue de Délos devient un véritable empire athénien : en 454 av. J.-C., le trésor de Délos, géré par la Ligue, est transféré à Athènes, qui centralise le pouvoir et impose son modèle à ses alliés (doc. 3).

Athènes, une thalassocratie. La puissance d’Athènes repose sur sa flotte de trières (doc. 4) : après avoir maté la révolte de certaines cités alliées (Thasos, Samos), elle contrôle toute la mer Egée et une partie de la Méditerranée orientale.

Une trière athénienne (vers 410-400 av. J.‑C.)

4
Une trière athénienne (vers 410-400 av. J.‑C.)

Fragment d’un bas-relief, musée de l’Acropole, Athènes.

Histoire et fiction

Des Thermopyles à 300
480 av. J.-C., bataille des Thermopyles : 300 soldats de Sparte, menés par leur roi Léonidas, affrontent une armée perse beaucoup plus nombreuse et se sacrifient pour sauver le reste de l’armée grecque. Souvent représenté dans des péplums, cet épisode célèbre des guerres médiques est raconté dans un comics intitulé 300, écrit par Frank Miller et publié en 1998.

Des Thermopyles à 300

Ce comics est à son tour adapté au cinéma par Zack Snyder dans 300 (2006) ; huit ans plus tard, Noam Murro dans 300 : la naissance d’un empire (2014), raconte la fin de la guerre et la construction de l’empire athénien. Ces deux péplums épiques s’éloignent largement de la réalité historique.

La coupe de Nestor (750-700 av. J.-C.)

La coupe de Nestor (750-700 av. J.-C.)

1
La coupe de Nestor (750-700 av. J.-C.)

Trouvée sur l’île de Pithécusses en Campanie (Italie), cette coupe porte l’une des deux plus anciennes inscriptions connues en alphabet grec. Elle se lit de droite à gauche et indique que la coupe appartenait à un certain Nestor (premier mot lisible).


Au moment de son apogée, aux Ve et IVe siècles av. J.-C., Athènes vit sous un régime politique original, qu’elle perd en même temps que son indépendance : la démocratie.

Voir le cours 2

Repères

Homère (personnage légendaire)

Homère (personnage légendaire)

D’après la tradition antique, Homère serait l’aède (poète) qui aurait composé l’Iliade et l’Odyssée. L’Iliade raconte les dernières années de la guerre de Troie et l’Odyssée le difficile retour du héros grec Ulysse dans son île d’Ithaque à la fin de la guerre. Ces deux épopées sont connues dans toute la Méditerranée antique. Mais en réalité on ne sait pas si Homère a vraiment existé ni quand ces épopées ont été inventées.

Carte interactive
Fond de carte téléchargeable ici.


Fond de carte
Fond de carte
Athènes
Sparte
II. Des décennies d'affrontement

2
La guerre du Péloponnèse




1
La colonisation grecque en Méditerranée

Les premières cités. Au VIIIe siècle av. J.‑C. apparaissent en Grèce les premières cités, formées par regroupement de plusieurs villages : c’est le cas d’Athènes vers 750 av. J.‑C.

La colonisation de la Méditerranée. Au même moment, des cités grecques commencent à fonder des colonies dans toute la Méditerranée, de l’Espagne à la mer Noire en passant par l’Afrique du Nord. Athènes ne fait pas partie de ces métropoles et préfère se concentrer sur son territoire proche, l’Attique.

La naissance de l’alphabet grec. La culture grecque, dont les textes d’Homère sont l’un des fleurons, se forge au contact des autres populations méditerranéennes. L’alphabet grec, dérivé de l’alphabet phénicien apparaît au VIIIe siècle av. J.-C. (doc. 1).
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?