Couverture

Histoire-Géographie 2de

Feuilleter la version papier



























Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


DOSSIER 1



La Sicile au cœur de la Méditerranée antique






Le temple de la Concorde à Agrigente (430 av. J.-C.)

2
Le temple de la Concorde à Agrigente (430 av. J.-C.)

Carte interactive
Fond de carte téléchargeable ici.

Fond de carte
Fond de carte
Une colonisation en cascade
Corinthe
Chalcis (Eubée)
Mégare
Crète et Rhodes
Cnide
Autres présences sur l'île

1
La colonisation grecque de la Sicile (VIIIe-VIe siècle av. J.C.)



Située stratégiquement au milieu de la Méditerranée, la Sicile fait le lien entre les parties orientale et occidentale de la Méditerranée (de l’est à l’ouest), mais aussi entre l’Europe et l’Afrique du Nord (du nord au sud). Au fil des siècles, les principales puissances méditerranéennes s’y sont établies : l’île a été colonisée par les Phéniciens, les Carthaginois, les Grecs et enfin les Romains.

5
La Sicile, première province romaine

En 70 av. J.-C., Cicéron, orateur, écrivain et homme politique romain, prend la défense des Siciliens contre Verrès, un gouverneur romain qui a pillé l’île.

D’abord, parmi toutes les nations étrangères, c’est, dès l’origine, la Sicile qui s’est attachée à l’amitié et à la loyauté du peuple romain. C’est elle qui, la première de toutes, a reçu ce nom de province, qui est un titre d’honneur pour notre empire1 ; c’est elle qui, la première, a enseigné à nos ancêtres combien il était glorieux d’exercer notre empire sur les nations étrangères ; c’est la seule qui s’est distinguée par tant de loyauté et de bonne volonté à l’égard du peuple romain que, une fois entrées dans notre amitié, les cités de cette île n’ont jamais dans la suite fait défection […]. Aussi est-ce dans cette province que l’empire de nos ancêtres a trouvé une forte position pour marcher contre l’Afrique ; en effet, la puissance de Carthage, qui était si grande, ne serait pas tombée aussi facilement si la Sicile n’avait fourni ses ressources pour l’approvisionnement en blé et ouvert à nos flottes le refuge de ses ports2.

Cicéron, Seconde action contre Verrès : la préture de Sicile, 70 av. J.‑C.

1. La Sicile devient la première province romaine en 241 av. J.-C., à la fin de la première guerre punique.
2. Cicéron fait ici référence à la troisième guerre punique qui voit la destruction de Carthage en 146 av. J.‑C.


Monnaie romaine en bronze, v. 240‑225 av. J.‑C.
1
2

4
La Sicile dans la première guerre punique (264‑241 av. J.‑C.)

Monnaie romaine en bronze, v. 240‑225 av. J.‑C.

Pourquoi la Sicile est-elle un enjeu majeur des luttes pour la maîtrise de la Méditerranée antique  ?


6
Le « grenier à blé » de Rome

Nous avons toujours usé de cette province : toutes les productions qu’elle pouvait tirer de son territoire nous semblaient, sinon sorties de notre sol, tout au moins déjà mises en réserve chez nous. Quand a-t-elle manqué de livrer au jour fixé le blé qu’elle nous devait ? Quand n’a-t-elle pas d’elle-même offert le blé dont elle pensait que nous avions besoin ? Quand a-t-elle refusé le blé réquisitionné ? C’est pourquoi le fameux Marcus Caton le Sage1 donnait à la Sicile le nom de grenier à blé de notre République, de pays nourricier de la plèbe romaine. […]

La Sicile n’a pas été seulement pour nous le grenier à blé, mais bien le trésor des ancêtres, ce trésor d’autrefois qui était si bien rempli ; car, sans aucune dépense de notre côté, par ses fournitures de cuirs, de tuniques, de blé, elle a vêtu, elle a nourri, elle a équipé nos armées, qui étaient très grandes.

Cicéron, Seconde action contre Verrès : la préture de Sicile, 70 av. J.‑C.

1. Caton l’Ancien, homme politique et écrivain romain (234-149 av. J.-C).

3
L’expédition de Sicile (415-413 av. J.-C.)

En pleine guerre du Péloponnèse, les Athéniens lancent une expédition en Sicile pour aider leur alliée Ségeste contre Sélinonte et Syracuse, cités alliées de Sparte.

Au cours de ce même hiver (416-415 av. J.‑C.), les Athéniens résolurent de retourner en Sicile […]. Ils étaient généralement mal renseignés sur l’étendue de ce pays et sur le nombre de ses habitants, Grecs et Barbares. […] Ils avaient l’ambition de la soumettre tout entière, mais si c’était bien là leur véritable but, ils invoquaient comme prétexte le désir de venir en aide à leurs frères de race et aux alliés qu’ils s’étaient acquis là-bas.

Thucydide, La Guerre du Péloponnèse, fin du Ve siècle av. J.-C.

Questions

Voir les réponses

Analyser des documents

1. Cherchez sur une carte du monde grec antique les cités et régions dont sont originaires les colons de Sicile. (Doc.1)

2. Identifiez les populations vivant sur l’île avant l’arrivée des Romains. (Doc. 1, 2 et 3)

3. Rappelez ce qu’est une « province » romaine. (Doc. 5)

4. Montrez pourquoi la Sicile est une région stratégique. (Doc. 1, 3, 4, 5 et 6)


Se repérer dans le temps

5. Réalisez une frise chronologique reprenant les grandes étapes de l’histoire de la Sicile antique.

Vous pouvez utiliser Tiki-Toki pour créer votre frise !

Sicile
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?