COURS 2


2
Un développement inachevé



Chiffres-clés

55 km

longueur du plus long pont marin du monde, qui relie Hong Kong, Zhuhai et Macao

9,5 %

des actifs sont des travailleurs pauvres

115

garçons pour 100 filles, c’est le sex ratio à la naissance en Chine

Vocabulaire

  • Nationalités minoritaires : ethnies numériquement inférieures à l’ethnie majoritaire, les Hans (92 % de la population).
  • Politique de l’enfant unique : ensemble de mesures antinatalistes coercitives (réduction des droits sociaux à partir du deuxième enfant) visant à réduire le nombre de naissances (en vigueur de 1979 à 2015).
  • Sex ratio à la naissance : nombre de naissances de garçons pour 100 naissances de filles.
  • Travailleur pauvre : dans les statistiques internationales (ONU), actif percevant un salaire journalier inférieur ou égal à 3,10 dollars PPA.

C
Un territoire de plus en plus aménagé et maîtrisé

De grandes politiques d’aménagement depuis les années 1990. Elles modernisent le territoire, et réduisent les inégalités régionales (à travers la politique du Go West pour le développement prioritaire de l’Ouest du pays).

Un aménagement d’État, facteur de prestige international. L’aménagement du territoire est planifié. Plusieurs infrastructures représentent des records mondiaux : plus long pont maritime, plus hauts barrages hydrauliques.

Quelles sont les limites du développement chinois ?


Une nouvelle géographie du territoire chinois est à construire.
Thierry Sanjuan, Géoconfluences, 2016

Acteur du changement

Trouver une épouse dans un contexte de surmasculinité

Depuis l’instauration de la politique de l’enfant unique en 1979, et malgré son abandon en 2015, la Chine est marquée par un sex ratio très déséquilibré. En effet, les parents préfèrent avoir des garçons afin de maintenir l’existence du nom de famille. En se mariant, les Chinoises vont vivre dans leur belle‑famille : avoir un garçon permet donc de s’assurer une présence à l’âge de la retraite. De nombreux Chinois restent célibataires : les difficultés à trouver une épouse sont nombreuses, surtout dans les espaces ruraux. Ce déficit de femme en âge de se marier entraîne le développement d’un marché en pleine expansion. Il consiste à mettre en relation des Chinois avec des femmes étrangères désirant s’installer en Chine. Des agences spécialisées mettent en relation des Chinois et des femmes originaires des régions pauvres du Nord de la Thaïlande, du Laos, du Viêt nam et de la Corée du Nord. La situation de ces jeunes femmes est souvent difficile. Elles sont particulièrement exposées au risque du trafic d’êtres humains (prostitution, travail forcé).

A
Une émergence spectaculaire

Une insertion dans la mondialisation industrielle suite à l’ouverture économique et politique des années 1980. La Chine connaît une émergence spectaculaire, consacrée par son adhésion à l’OMC en 2001. Son industrialisation lui permet de devenir dès les années 1990 l’« usine du monde ». Elle est le premier producteur et le premier exportateur mondial dans divers domaines, comme le textile, l’acier, les panneaux solaires, etc. Son économie se tertiarise et monte en gamme (stratégie « Made in China 2025 »), avec le développement des technologies de la communication. La croissance du PIB repose de plus en plus sur le marché intérieur, toujours plus dynamique avec l’émergence de classes moyennes représentant plus de 110 millions de personnes.

De la croissance au développement. Les réformes économiques et l’ouverture du pays à la mondialisation s’accompagnent de transformations sociales. Le niveau de développement de la Chine la situe un peu au‑dessus de la moyenne mondiale (IDH au 86e rang mondial), grâce à des progrès dans la santé, l’éducation, le niveau de vie. L’enseignement supérieur accueille de plus en plus d’étudiants, et 2,1 % du PIB est investi dans la recherche, le développement et l’innovation.

De nouvelles aspirations et de nouveaux enjeux pour la société chinoise. Les habitudes et les désirs de la société évoluent. La classe moyenne aspire à la propriété, aux loisirs (voir dossier sur le tourisme). Les comportements alimentaires changent : le surpoids touche plus de 22 % de Chinois (soit une hausse de 67 % en dix ans).

2
Vers la fin de l’exode rural ?

Pour la première fois depuis trente ans, la population migrante ‑ c’est‑à‑dire la part de population des campagnes qui va travailler en ville ‑ a diminué en 2015, annonce le site économique shanghaïen Diyi Caijing. Phénomène concomitant : la croissance a atteint en 2015 un niveau plancher de 6,9 %. Depuis quelques années, les entrepreneurs se plaignent de l’augmentation du coût du travail. Selon le site, la raison en est très simple : la population active chinoise, entre 16 et 59 ans, a commencé à décroître en 2012. Or, au cours des dernières décennies, un important facteur de la croissance économique de la Chine avait été son « avantage démographique » – un vaste réservoir de main‑d’œuvre, venu de l’intérieur du pays, et qui tirait le coût du travail vers le bas.

En 2013 et en 2014, la population migrante avait encore augmenté de 8 millions. L’année 2015 est donc la première année de baisse de cette population qui quitte les campagnes vers les zones urbaines, pointe le site Diyi Caijing. La réduction de l’offre de main‑d’œuvre signale inévitablement la diminution de la croissance économique, conclut le même site.


Diyi Caijing Ribao, « Moins de croissance, moins d’exode rural », Courrier international, 22 janvier 2016

B
Une émergence source de défis

Des défis démographiques. Avec l’allongement de l’espérance de vie, la population vieillit. Elle fait face aux conséquences du boom démographique des années 1950 et 1960, mais aussi des politiques de l’enfant unique appliquées à partir de 1979 et abandonnées en 2015. Un système de retraite couvre 80 % de la population. En 2018, le sex ratio à la naissance est de 115, ce qui induit un déficit de femmes.

Un régime autoritaire limitant les libertés. Les citoyens sont étroitement contrôlés. Toutes les formes d’expression sont censurées, du cinéma aux réseaux sociaux numériques. Les défenseurs des droits humains sont arrêtés et incarcérés. Les nationalités minoritaires (non Hans), comme les Tibétains et les Ouïghours (dans la région du Xinjiang), sont réprimées.

Le maintien de fortes inégalités. Les inégalités restent fortes entre l’Est et l’Ouest, les citadins et les ruraux, les hommes et les femmes. 9,5 % des actifs sont des travailleurs pauvres. Ainsi, les provinces littorales concentrent 45 % de la population et 58 % du PIB sur 14 % du territoire.

1
Le nouvel aéroport de Beijing, en construction (avril 2019)

Le nouvel aéroport de Beijing, en construction

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?