Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Cours
P.20-21

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer




Cours





1
Les éléments chimiques dans l’Univers

A
La composition chimique de l’Univers

L’Univers est formé de 118 éléments chimiques différents. L’hydrogène 11H_{1}^{1} \mathrm{H} est l’élément chimique le plus abondant : il représente à lui seul près de 75 % des atomes présents dans l’Univers.

Sur Terre, on a observé 94 éléments chimiques à l’état naturel, 24 autres ont été créés artificiellement.

B
La répartition des éléments chimiques

Les éléments sont répartis de manière inégale dans l’Univers : on trouve majoritairement de l’hydrogène et de l’hélium dans les étoiles, tandis que la Terre est formée principalement d’oxygène et de silicium.

2
Les réactions nucléaires

A
La fusion, à l’origine de la synthèse des noyaux

Selon les théories les plus récentes, les premiers atomes ont été formés quelques minutes après le « Big Bang ». L’Univers était alors extrêmement chaud (109 K) et dense, les particules élémentaires se sont agglomérées pour former des noyaux d’hydrogène, de deutérium (12H(^{2}_{1}\mathrm{H} ou 12D)^{2}_1\mathrm{D}) et d’hélium et de lithium. Cette réaction nucléaire est appelée fusion nucléaire.

B
Les réactions nucléaires au cœur des étoiles

Les autres éléments sont formés au sein des étoiles, formées par accrétion des atomes créés lors du Big Bang. Les noyaux légers fusionnent et produisent des noyaux plus lourds. On y trouve ainsi plusieurs éléments comme l’oxygène (Z=8Z=8), le carbone (Z=6Z=6), mais aussi des noyaux plus lourds comme le fer (Z=26Z=26).

Sous l’impact de neutrons ou d’autres particules légères, certains noyaux se cassent : c’est la fission.

Ces éléments chimiques sont dispersés à la fin de la vie de l’étoile.

3
Désintégration des noyaux radioactifs

A
La radioactivité

Certains noyaux sont instables : on dit qu’ils sont radioactifs. La radioactivité est un phénomène naturel, qui résulte de la transmutation d’un noyau en un autre. Ainsi, les désintégrations successives ont contribué à la formation des 94 éléments chimiques que l’on trouve sur Terre.

La radioactivité est aléatoire, inéluctable, spontanée et indépendante de la substance dans laquelle le noyau radioactif se trouve.

B
Évolution du nombre de noyaux et demi-vie

La population de noyaux d’un échantillon décroît au cours du temps, elle est divisée par deux au bout d’une durée appelée « demi-vie ».

Mots-clés



Élément chimique

Réaction nucléaire

Fusion nucléaire

Fission

Radioactivité

Transmutation

Demi-vie



Élément chimique : ensemble des entités de même numéro atomique.

Réaction nucléaire : transformation d’un élément chimique en un autre par modification du noyau atomique.

Fusion nucléaire : réaction nucléaire au cours de laquelle deux noyaux atomiques légers s’assemblent pour former un noyau plus lourd.

Fission : réaction nucléaire au cours de laquelle un noyau atomique lourd se sépare en deux noyaux atomiques plus légers.

Radioactivité : phénomène physique par lequel des noyaux atomiques instables se transforment spontanément en d'autres noyaux en émettant des particules (électrons, noyaux d'hélium, neutrons, etc.) et de l'énergie.

Transmutation : transformation d’un élément chimique en un autre par modification du noyau atomique.

Demi-vie : durée au bout de laquelle la moitié des noyaux radioactifs présents initialement ont disparu.

Le saviez-vous ?

L’élément le plus stable est le fer (Z=26Z=26). Toutes les fusions nucléaires jusqu’au fer vont donc libérer de l’énergie et, réciproquement, il faudra fournir de l’énergie pour créer les éléments de numéro atomique supérieur à 26.
Pour cette raison, le fer est le dernier élément créé par le processus de fusion « classique ». Tous les autres éléments sont créés lors de l’explosion des étoiles à leur fin de vie.

Chiffres-clés

Le carbone 14, utilisé pour dater des objets qui ont entre quelques centaines d’années et 50 000 ans, possède un temps de demi-vie d’environ 5 730 années. Cela signifie que dans le cas d’un échantillon vieux de 45 000 années, le nombre d’atomes sera 256 fois plus faible.

Les éléments chimiques dans l’Univers


Abondance des éléments chimiques dans l’Univers

Abondance des éléments chimiques
dans la croûte terrestre

Abondance des éléments chimiques
dans le corps humain

Les réactions nucléaires


Au cours d’une réaction de fusion, des noyaux légers forment un noyau plus lourd en éjectant une particule et en libérant de l’énergie. L’équation de la fusion du deutérium avec le tritium s’écrit :
12H+13H24He+01n^{2}_{1}\mathrm{H}+_{1}^{3} \mathrm{H} \rightarrow\,_{2}^{4} \mathrm{He}+_{0}^{1} \mathrm{n}

La réaction libère une énergie de 3,5 MeV.

réaction de fusion

réaction de fission

Au cours d’une réaction de fission, des noyaux lourds se cassent en deux noyaux plus légers sous l’impact d’un neutron ou d'un proton. La réaction s’accompagne de l’éjection d’une particule et libère de l’énergie. L’équation de la fission de l’azote bombardé par un proton s’écrit :

15N+1H12C+4He^{15} \mathrm{N}\: {+}\: ^{1}\text{H} \rightarrow\,^{12} \mathrm{C}\:{+}\: ^{4}\mathrm{He}

La réaction libère une énergie de 4,96 MeV.

Désintégration des noyaux radioactifs


Un noyau radioactif est un noyau qui est instable, il peut spontanément se désintégrer en émettant soit une particule α\alpha (noyau d’hélium), soit un électron, soit un positon.


noyau radioactif

La courbe représente l’évolution du nombre NN de noyaux radioactifs en fonction du temps tt. La désintégration suit une loi mathématique de décroissance.
NN0 représente le nombre de noyaux radioactifs à l’instant t0t_{0} (origine des dates) ; t1/2t_{1/2} représente la demi-vie. La population d’un échantillon est divisée par 2 au bout d’une demi-vie.

Représentation graphique de la loi de désintégration radioactive

Supplément numérique

Visionnez une explication sur les éléments chimiques

lelivrescolaire.fr
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.