DOSSIER 4



Quelles sont les difficultés soulevées par la mesure de la délinquance ?





Doc. 3

Que mesure la police ?



SES.1.8.INF6

1. Crimes et délits commis par des personnes de classe sociale élevée dans le cadre de leurs fonctions.
D’après Bruno Aubusson, Nacer Lalam, René Padieu, Philippe Zamora, « Les statistiques de la délinquance », France, portrait social, 2003.

SES.1re.8.DOS.plaintes_femmes-retouche
Les pouvoirs publics peuvent aussi aider les personnes à porter plainte : ici, une campagne contre les violences faites aux femmes.
Voir les réponses

Questions

1. Quels sont les crimes et délits qui ne sont pas comptés par la police et la gendarmerie ?


2. Quelles peuvent être les limites liées à l’utilisation de la statistique de police et gendarmerie pour observer la délinquance ?


3. Comment une enquête comme celle du doc. 1 peut-elle améliorer la mesure de la délinquance ?

Je fais le point

La délinquance désigne les actes qui sont contrôlés et sanctionnés par les autorités. Cependant, tous les actes ne sont pas connus, notamment ceux qui ne donnent pas lieu à une plainte. Les enquêtes de victimation permettent de prendre la mesure de ces actes non connus, et donc d’estimer le « chiffre noir de la délinquance ».
Par ailleurs, tous les délits ne sont pas sanctionnés de la même façon. En particulier, la « délinquance en col blanc » est souvent prise en charge par une administration spécifique et donne rarement lieu à des peines de prison.


Doc. 2

Pourquoi ne pas toujours porter plainte ?


Voir les réponses

Questions

1. Selon ce texte, quelles sont les éléments qui influent sur le dépôt de plainte ?


2. Quelles peuvent être les conséquences de ces faibles taux de plainte sur la délinquance mesurée par la police ou la gendarmerie ?

  Tous ceux qui signalent une victimation aux autorités policières ne vont pas jusqu’à formaliser leur plainte : entre 10 et 30 % ne le font pas. […] Le passage d’un simple signalement au dépôt de plainte est d’abord lié à une déclaration à l’assurance : plainte et déclaration de sinistre font couple et les variables relatives à l’incident lui-même (sa « gravité ») ne viennent qu’en renfort de cette détermination. […] Les enquêtes de victimation sont un instrument de recherche qui permet d’établir quelles sont les logiques qui la meuvent – problématique des biens immatriculés, recherche d’indemnisation sur le marché des assurances, dommages physiques, attitudes relatives au territoire privé et punitivité – et celles qui la bloquent – revendications déçues, désespoir social, xénophobie.

Renée Zauberman, « Les enquêtes de victimation. Une brève histoire, quelques usages », Idées économiques et sociales, mars 2015.

Je m'auto-évalue

Les quatre affirmations suivantes sont-elles vraies ? Justifiez.

1. La délinquance est un type de déviance.



2. Les chiffres de la délinquance reflètent parfaitement les atteintes subies par les citoyens.



3. La plupart des victimes de violences domestiques portent plainte.


Découvrir
Doc. 1

Toutes les victimes de délits portent‑elles plainte ?


Voir les réponses

Questions

1. Comparez la proportion de personnes qui ne sont pas allées au commissariat ou à la gendarmerie dans le cas des cambriolages et dans le cas des violences domestiques.


2. Les victimes de tentatives de cambriolage portent-elles souvent plainte ? Comment peut‑on l’expliquer ?


3. Selon vous, pourquoi le taux de plainte est‑il plus faible pour les victimes de violences domestiques ?


A. les victimes de cambriolages
B. les victimes de violences domestiques


Une main courante conduit à un simple constat des faits en police ou en gendarmerie et n’entraîne pas de plainte. Ces chiffres sont issus d’une enquête de l’Insee qui interroge les personnes sur les infractions qu’elles ont subies (enquête de « victimation »). Pour les violences domestiques, les pourcentages sont calculés sur la base des individus de 18 à 75 ans victimes de telles violences.
Rapport d’enquête Cadre de vie et sécurité, 2017.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?