Couverture

Histoire-Géographie 2de

Feuilleter la version papier




























Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


DOSSIER NUMÉRIQUE
DIFFÉRENCIATION


La Renaissance flamande






Dans la seconde moitié du XVe siècle et au XVIe siècle, un mouvement de renaissance artistique, appelé « Renaissance flamande », se développe dans les Pays-Bas méridionaux. La richesse des villes flamandes d’Anvers, Bruges et Gand permet à des bourgeois, des princes ou encore des communautés religieuses de se faire mécènes de peintres. Ceux-ci, contrairement aux artistes italiens, ne peignent pas de thèmes mythologiques, mais plutôt des portraits et des scènes religieuses qui sont l’occasion de dépeindre la vie quotidienne dans les Flandres. Cette vitalité artistique nourrit en retour la Renaissance italienne.

Carte France

Quelles sont les spécificités de la Renaissance flamande ?


1
Des scènes de la vie quotidienne

Le dénombrement de Bethléem


Ce sujet religieux (Joseph et Marie enceinte venus à Bethléem se faire recenser) est mis en scène dans un village typiquement flamand où les habitants s’affairent à de multiples occupations.
Pieter Brueghel l’Ancien, Le dénombrement de Bethléem, 1566, huile sur panneau, 116 × 164,5 cm, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles.

2
L’atelier de Jan Van Eyck

Atelier flamand


Jan Van Eyck (vers 1390-1441) établit son atelier à Bruges et réalise des œuvres à la cour de Hollande et au service du duc de Bourgogne. Il développe l’usage de la peinture à l’huile.
Jan van der Straet, estampe 14 extraite de Nova Reperta, vers 1600, gravure au burin par Théodore Galle (Folger Shakespeare Library, Washington).

3
L’art de Pieter Brueghel l’Ancien (vers 1525-1569)

Pierre Brueghel fut d’abord l’élève de Pierre Coeck […] puis alla en France et en Italie. Les œuvres de Jérôme Bosch avaient fait l’objet spécial de ses études et, à son tour, il fit beaucoup de diableries et de sujets comiques, si bien qu’on le surnomme Pierre le Drôle. En effet, il est peu d’œuvres de sa main qu’on puisse regarder sans rire et le spectateur le plus morose se déride à leur aspect. Brueghel, au cours de ses voyages, fit un nombre considérable de vues d’après nature, au point que l’on a pu dire de lui qu’en traversant les Alpes il avait avalé les monts et les rocs pour les vomir, à son retour, sur des toiles et des panneaux, tant il parvenait à rendre la nature avec fidélité. Il se fixa à Anvers et entra dans la guilde1 en 1551. Un marchand, du nom de Hans Franckert, lui commanda de nombreux tableaux. C’était un excellent homme qui était fort attaché au peintre. […] Le bonheur de Brueghel était d’étudier ces mœurs rustiques, ces ripailles, ces danses, ces amours champêtres qu’il excellait à traduire par son pinceau, tantôt à l’huile tantôt à la détrempe2, car l’un et l’autre genre lui étaient familiers. […] Il était d’une précision extraordinaire dans ses compositions et se servait de la plume avec beaucoup d’adresse pour tracer de petites vues d’après nature.

Carel Van Mander, Le livre des peintres, 1604.

1. Association de personnes exerçant la même activité.
2. Peinture dont les pigments sont liés par un jaune d’œuf ou différentes sortes de colle.

4
Portraits et autoportraits

Catharina van Hemessen


Catharina, née à Anvers en 1528, morte après 1587, apprend le métier de peintre auprès de son père et se spécialise dans les portraits et des scènes religieuses. Elle peint ici son autoportrait, assise devant un chevalet.
Catharina van Hemessen, Autoportrait, 1548, huile sur bois, 32 × 25 cm, Kunstmuseum, Bâle.

Questions

Voir les réponses

Étudier un phénomène

1. Relevez les différentes activités des personnes travaillant dans l’atelier de Jan Van Eyck. (Doc. 2)

2. Quels rôles certaines femmes jouent-elles dans le développement de la Renaissance flamande (Doc. 2 et 4)?

3. Identifiez les différents éléments qui ont pu influencer l’art de Brueghel. (Doc. 1 et 3)

4. Montrez en quoi l’art de Brueghel peut être qualifié de réaliste. (Doc. 1 et 3)


Mener une recherche

5. Parcours 1 Montrez quelles sont les caractéristiques propres à la Renaissance flamande. (Doc. 2 à 6)


6. Parcours 2 Menez une recherche sur le peintre Jérôme Bosch : relevez la formation qu’il a reçue et les thèmes qu’il aborde dans ses tableaux.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?