Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

L’Union européenne : un pôle de puissance ouvert sur le monde
P.264-265

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

COURS 1


L’Union européenne : un pôle de puissance ouvert sur le monde



En quoi l'Union européenne est-elle un pôle de puissance à l'échelle mondiale ?


A
L’UE, au cœur des flux internationaux

L’UE est la première puissance commerciale mondiale devant la Chine et les États-Unis. Cela s’explique par l’intensité du commerce intra-européen. De nombreux accords commerciaux de libre-échange ont été élaborés pour garantir la compétitivité de la zone : CETA avec le Canada, accord avec le MERCOSUR, JEFTA avec le Japon ont été ratifiés ou sont en voie de lʼêtre en 2020. La balance commerciale est globalement positive, mais déficitaire avec plusieurs pays comme la Chine et la Russie. Les FTN européennes pâtissent de la concurrence internationale. Seulement 28 FTN européennes figurent parmi les 100 plus grandes dans le monde en 2010. Elles ne sont que 12 depuis le Brexit.

Les flux financiers sont aussi intenses. Premier pôle émetteur et récepteur d’IDE, l’UE est intégrée au réseau financier mondial, grâce notamment aux places boursières de Francfort et de Paris.

L’UE est aussi un pôle migratoire majeur. Foyer historique d’immigration interne et externe, elle est aussi le premier pôle touristique mondial. En 2018, l’UE a accueilli 713 millions de visiteurs, soit la moitié des touristes internationaux.

B
Les atouts de la puissance européenne

L’UE est l’organisation régionale au degré d’intégration le plus marqué au monde, grâce au marché unique et à la monnaie unique. Elle défend le libéralisme économique : la libéralisation du commerce mondial est explicitement promue par la Commission européenne. Par ailleurs, la régulation du commerce relève quasi exclusivement des compétences de l’UE, ce qui lui permet de défendre ses intérêts d’une seule voix à lʼéchelle mondiale.

LʼUE est aussi un marché de 447 millions de personnes qui bénéficient d’un niveau de vie élevé. La productivité est élevée : 18,9 % du PIB mondial pour seulement 6,9 % de la population mondiale, ce qu’on peut corréler à un bon niveau de qualification et à la qualité des infrastructures productives.

Cette puissance se manifeste dans l’espace par un maillage serré de métropoles et d’infrastructures. La mégalopole européenne constitue l’épine dorsale de l’intégration européenne, puisqu’elle concentre les places boursières, les hubs portuaires de la Northern Range et aéroportuaires et, globalement, les pôles d’activité économique.

C
L’UE, un modèle pour le reste du monde ?

L’UE promeut un système de valeurs, comme en témoigne son attachement à la démocratie et aux libertés individuelles (dʼopinion, de circulation, etc.). Elle défend les droits de lʼhomme à lʼéchelle internationale.

Elle représente aussi un modèle social. Les principes de cohésion territoriale et de solidarité entre les États sont directement issus de cette préoccupation sociale. LʼUE est aussi la première source de financement pour lʼaide au développement dans le monde.

Enfin, l’UE est un laboratoire du développement durable. Le concept, officialisé par la Norvégienne Gro H. Brundtland en 1987, s’est ancré dans une opinion publique européenne sensible aux préoccupations environnementales. L’UE l’intègre à sa diplomatie : elle a porté le protocole de Kyoto (1997) et a été le moteur de l’accord de Paris (2015). Depuis 2019, 10 % des eurodéputés sont issus de partis écologistes.

Chiffres-clés

L’Union européenne :

1re

puissance commerciale mondiale

6,9 %

de la population mondiale

18,9 %

du PIB mondial

Vocabulaire

  • CETA/JEFTA : accord visant à favoriser les liens commerciaux entre le Canada et l’UE (CETA), et entre le Japon et lʼUE (JEFTA).

  • Libéralisme économique : doctrine qui prône un rôle limité de l’État dans l’économie.

  • Accord de libre-échange : traité international qui réduit les obstacles commerciaux entre les deux parties.

  • Marché unique : zone où les biens, les personnes et les services circulent librement.

Se fixant de grandes ambitions, l’Europe pourra faire entendre sa voix et défendre des valeurs fortes : la paix, la défense des droits de l’homme, davantage de solidarité entre les riches et les pauvres.

Simone Veil, première présidente du Parlement européen, 1979.

Corpus documentaire


1
L’UE et les accords de libre-échange de nouvelle génération

L’UE et les accords de libre-échange de nouvelle génération

2
L’Union européenne : un modèle de solidarité pour le développement dans le monde ?

Une politique européenne d’aide au développement a été mise en œuvre dès le traité de Rome de 1957 avec la création du Fonds européen de développement (FED) et la conclusion d’accords avec d’anciennes colonies ou dépendances des pays membres (conventions de Yaoundé de 1963 et 1969, conventions de Lomé de 1975, 1979, 1984 et 1989). [...] C’est le traité de Maastricht (1992) qui fixe les objectifs de la « coopération au développement » : favoriser le développement économique et social des pays aidés ; développer et consolider la démocratie, l’État de droit, le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, ce qui conditionne l’aide au développement. Avec le traité de Lisbonne (2007), l’objectif principal de cette politique devient « la réduction et, à terme, l’éradication de la pauvreté ». L’aide européenne au développement représente 0,5 % du Revenu national brut (RNB) de l’Union en 2017. Ceci reste certes encore éloigné de l’objectif fixé à 0,7 % pour 2015 mais est bien supérieur à celui de l’aide au développement des États-Unis (0,18 %) ou du Japon (0,2 %). En 2017, l’aide cumulée de l’UE et de ses États membres constitue plus de la moitié de l’APD mondiale, ce qui fait de l’UE le premier bailleur de fonds aux pays en développement. Néanmoins, cette aide est en diminution en 2017 (0,5 % du RNB) par rapport à 2016 (0,53 % du RNB).


Marion Gaillard, L’Union européenne. Institutions et politiques, La Documentation française, décembre 2018.

3
Les principaux partenaires commerciaux de l’Union européenne en 2018

Les principaux partenaires commerciaux de l’Union européenne en 2018

Questions

Parcours 1

1. Doc. 1 (⇧). Avec quelles régions du monde l’UE signe-t-elle des accords de libre-échange ? Pourquoi ?


2. Doc. 2 (⇧). Quel est le rôle de l’UE dans les programmes mondiaux de développement ? En quoi peut-on dire qu’elle est un modèle de solidarité ?


3. Doc. 3 (⇧). Quels types d’échanges peuvent expliquer la balance commerciale positive avec les États-Unis ? La balance négative avec la Norvège, la Russie et la Chine ?


Parcours 2

À partir des documents, vous montrerez quelles sont les caractéristiques de la puissance de l’Union européenne dans la mondialisation économique.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.