Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Le vote
P.400-401

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Activité 6

Le vote



Axe 1 : Fondements et expériences de la démocratie

  • ▶︎ 1. Les origines de la démocratie
  • ▶︎ 2. Les expériences de la démocratie
  • ▶︎ 3. Les pratiques démocratiques


COMPÉTENCES

  • Être capable de considérer les autres dans leur diversité et leurs différences.

  • Savoir exercer son jugement et lʼinscrire dans une recherche de vérité.


Pratiqué depuis l’Antiquité pour désigner des magistrats, voter des lois ou encore éliminer des personnes dangereuses pour la cité, le vote est intimement lié au régime démocratique. La participation au vote et ses modalités, dans une démocratie représentative, sont en effet des marqueurs démocratiques importants.

Avant les élections du conseil des délégués de la vie lycéenne (CVL) de votre lycée, on vous demande de réaliser un panneau sur l’histoire du vote, ses évolutions et ses enjeux.

Étape 1

Définir la notion
Doc. 1 (⇩)
1. Sur votre panneau, expliquez ce qu’est le vote et pourquoi il est essentiel dans un régime démocratique. Trouvez un visuel pour illustrer votre propos.


2. Expliquez pourquoi selon lʼauteur du document, le vote ne suffit pas à fonder une démocratie.
Voir les réponses

1
Les élections, le vote et la démocratie

En réalité les élections sont seulement un moyen — bien que, de toute évidence, très important — de rendre efficaces les discussions publiques, quand la possibilité de voter se combine avec la possibilité de parler et d’écouter sans crainte. La force et la portée des élections dépendent de manière critique de la possibilité de l’existence d’un débat public ouvert. Les élections à elles seules peuvent être tristement inadéquates, ce qui est abondamment illustré par les extraordinaires victoires électorales des tyrans au pouvoir dans les régimes dictatoriaux, de l’Union soviétique de Staline à l’Irak de Saddam Hussein. Dans ces cas-là, le problème ne réside pas simplement dans la pression qui est amenée à peser sur les électeurs au moment de l’acte que constitue le vote lui-même, mais dans la façon dont les débats publics sur les échecs et les transgressions du pouvoir sont contrecarrés par la censure, dans la suppression d’une opposition politique ainsi que dans la privation des libertés et des droits politiques fondamentaux.

Amartya Sen, La Démocratie des autres, Payot, 2005.

Étape 2

Résumer l’histoire du vote
Doc. 2 (⇩) et Doc. 4 (⇩)

Sur votre panneau, montrez comment le droit de vote s’est élargi. Y a-t-il des catégories de la population qui actuellement ne possèdent pas le droit de vote en Europe ? Pourquoi ?
Voir les réponses

2
La longue conquête du droit de vote des femmes

La longue conquête du droit de vote des femmes

3
Le vote obligatoire dans certains pays

En revanche, plusieurs pays [...] ont fait le choix du vote obligatoire [comme la Belgique, l’Australie, le Luxembourg, la Grèce, le Costa Rica, le Brésil]. [...] Le système le plus connu est celui de la Belgique. Un électeur qui ne se rend pas aux urnes risque des sanctions. L’abstention est constitutive d’une infraction, qui, sans excuse valable, s’accompagne d’une sanction pénale (amende de 27,50 à 55 euros la première fois et de 137,50 euros si récidive). Mais, outre la sanction pénale, l’abstention est sanctionnée aussi par des mesures administratives. Ainsi, si la personne concernée s’est abstenue quatre fois en quinze ans, elle peut être rayée des listes électorales pour dix ans et ne peut recevoir pendant ce laps de temps ni nomination, ni promotion, ni distinction émanant d’une autorité publique. [...] L’efficacité du vote obligatoire pour lutter contre l’abstention semble avérée pour certains pays comme la Belgique, le Luxembourg ou l’Australie. Ainsi, après la mise en place du vote obligatoire en 1924, l’abstention électorale en Australie a été divisée par cinq.

« Le droit de vote : une obligation pour certains pays », extrait du site vie‑publique.fr.

4
La question du droit de vote des étrangers en Europe

La question du droit de vote des étrangers en Europe

5
Le vote blanc

Le vote blanc, c’est l’absence de choix d’un candidat ou d’une liste, qui reste neutre : soit une enveloppe vide, soit un bulletin vierge, qui est censé être de la même dimension qu’un bulletin officiel. Depuis la loi du 21 février 2014, les votes blancs sont décomptés — avant, ils étaient considérés comme nuls — mais ils n’entrent pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés. Autrement dit, les votes blancs n’ont une portée que symbolique. La reconnaissance du vote blanc permettrait de lui donner un réel poids dans le scrutin.

Caroline Piquet, « Grand débat : et si on reconnaissait le vote blanc ? », Le Parisien, 7 février 2019.

Étape 3

Présenter les enjeux actuels
Doc. 3 (⇧) Doc. 4 (⇧) et Doc. 5 (⇧)

Sur votre panneau, identifiez les grandes questions qui entourent actuellement le vote. Détaillez un exemple de votre choix.
Voir les réponses

Vocabulaire

  • Suffrage censitaire : droit de vote réservé à la partie de la population payant le cens, c’est-à-dire l’impôt.

  • Suffrage universel : droit de vote accordé à tous et à toutes, sans distinction de richesse, ni de genre.

IDÉE DÉBAT

Pour ou contre le vote obligatoire ?

L'analyse

  • ❯ ❯ ❯ Avez-vous expliqué le lien entre le vote et la démocratie, les différentes façons de voter et leurs points positifs et négatifs ?


  • ❯ ❯ ❯ Pourquoi ne pas aller plus loin ? Vous pourriez afficher votre panneau dans le CDI de votre lycée.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.