Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Après la guerre, reconstruire le monde
P.136-137

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

COURS 1


Après la guerre, reconstruire le monde





❯ Comment construire une paix durable après la guerre ?

A
Le bilan du conflit


1
Un drame humain

Un choc démographique. La Seconde Guerre mondiale est le conflit le plus meurtrier de l’histoire avec 50 à 70 millions de morts, dont la moitié de civils. La politique génocidaire nazie a coûté la vie à environ six millions de Juifs, soit près de 40 % des Juifs du monde.

Les famines. Les pays belligérants sont touchés par des famines durant la guerre, à cause du désordre administratif, des prélèvements nazis dans les ressources agricoles et des destructions. On estime qu’environ un million de Japonais meurent de malnutrition en 1945-1946. Les restrictions durent souvent jusqu’en 1950.

Les déplacements de populations. Des millions de déportés, prisonniers et travailleurs forcés rentrent chez eux à la fin du conflit. Les transferts de population s’accentuent avec la mise en place de nouvelles frontières. Au printemps 1945, cinq millions de déplacés sont par exemple recensés dans la seule Allemagne.

2
Un paysage mondial bouleversé

Un champ de ruines. Les fronts européen et asiatique sont marqués par les bombardements. Berlin a perdu la moitié de ses espaces habitables ; Hiroshima a été entièrement rasée sur un rayon de 2 km ; Varsovie est détruite à 85 %.

Des économies exsangues. Les infrastructures de transport et de production sont endommagées. Les flottes commerciales sont très diminuées et les économies tournent au ralenti.

Vocabulaire


Déplacés


Restrictions


  • Déplacés : toutes les personnes civiles qui se trouvent en 1945 hors de leur pays dʼorigine.

  • Restrictions : également appelées rationnement, elles consistent à réguler les ventes et les achats, généralement par un système de tickets.


B
Faire face à l’horreur


1
Le traumatisme de la guerre

La découverte de l’horreur. Entre août 1944 et janvier 1945, les Soviétiques, les Britanniques et les Américains libèrent les camps de concentration et d’extermination. Même si des informations circulent depuis décembre 1942, la découverte des camps crée un choc. À leur retour, certains anciens déportés publient des témoignages dans la presse mais la plupart, comme Simone Veil, gardent le silence.

Le monde face à la menace nucléaire. Au Japon, les autorités, sous lʼinfluence de lʼoccupant américain, taisent les conséquences des bombardements atomiques, alors que les survivants développent des cancers et des leucémies. Quelques voix isolées sʼélèvent pour dénoncer les dangers de cette nouvelle arme et, dès 1949, émerge un mouvement pacifiste international réclamant lʼinterdiction des bombes atomiques.

Les déchirements de l’après-guerre. Partout, des actes de vengeance et des règlements de compte ont lieu ; les femmes accusées dʼavoir collaboré avec lʼennemi sont souvent tondues (▶ doc 1) ou violentées. En Allemagne, des millions dʼavortements sont pratiqués après la guerre à cause des viols commis durant les combats. Plusieurs pays font face à des guerres civiles entre communistes et non-communistes, comme la Chine ou la Grèce.

2
Juger les crimes de guerre

Le procès de Nuremberg (nov. 1945-oct. 1946). Il est placé sous l’autorité du Tribunal militaire international, créé le 8 août 1945. Vingt-deux dirigeants nazis sont jugés. Les notions de génocide et de crime contre l’humanité sont utilisées pour la première fois. Trois accusés sont acquittés, douze condamnés à être pendus, les autres à la prison.

Lors du procès de Tokyo (mai 1946-novembre 1948), vingt-huit ministres ou militaires japonais, dont le général Tojo, sont jugés. Tous les accusés sont déclarés coupables.

Les Alliés s’emploient à dénazifier l’Allemagne, mais il s’agit d’une entreprise difficile. De nombreux dirigeants nazis ont en effet pu fuir le pays. D’autres ne sont pas inquiétés et certains continuent même à exercer des fonctions politiques.

Vocabulaire


Crime contre l’humanité


Génocide


  • Crime contre l’humanité : violence généralisée ou systématique contre une population civile. Cette définition, large, peut donner lieu à interprétation.

  • Génocide : destruction programmée, méthodique et systématique, totale ou partielle, d’un groupe en raison de son origine, de sa religion ou de son appartenance ethnique.

Biographie

Simone Veil

Simone Veil (1927‑2017)

Française juive, elle est arrêtée par la Gestapo en mars 1944 et envoyée à Auschwitz. Transférée à Bergen-Belsen, elle est libérée par l’armée britannique en avril 1945. À son retour en France, elle est confrontée au poids du silence, estimant que personne ne veut entendre ce qu’elle a à dire sur les camps.



1
L’épuration
L’épuration


C
Reconstruire l’Europe


1
Un retour à la situation d’avant-guerre ?

De nouveaux gouvernements. À l’Est, l’URSS influence leurs choix, sauf pour la Yougoslavie de Tito. À l’Ouest, les démocraties sont rétablies. De rares et infructueuses tentatives de partis de la Résistance s’affirment, par exemple en Italie. Ailleurs, les anciens résistants rejoignent les partis politiques existants.

De nouvelles frontières. La plupart des anciennes frontières sont rétablies, mais les vaincus perdent des territoires. L’URSS autorise ainsi la Pologne à annexer des territoires allemands sans même demander leur accord aux Alliés (▶ doc 2). L’URSS annexe 700 000 km². La Chine récupère la Mandchourie et Formose.

2
Des politiques de reconstruction

La multiplication des plans. Partout, les États adoptent des plans visant à reconstruire les infrastructures et à relancer l’économie. En France, on peut par exemple citer le plan Monnet, un plan quinquennal de modernisation.

La plan Marshall. Dans l’urgence, les États-Unis prêtent plusieurs milliards pour parer au plus pressé. En 1947, le secrétaire dʼÉtat George Marshall annonce le lancement dʼun plan pour financer la reconstruction et empêcher le développement du communisme en Europe occidentale. 16 pays de l’Ouest acceptent et fondent l’OECE. Mais l’URSS force la plupart des pays communistes à le refuser.

Vocabulaire


OECE


  • OECE : Organisation européenne de coopération économique, fondée en 1948 pour gérer l’argent venant du plan Marshall. Elle est l’ancêtre de l’OCDE.

Biographie

Jean Monnet

Jean Monnet (1888‑1979)

Né en France, fondateur dʼune banque à Chicago, il devient adjoint du secrétaire général de la SDN après la Grande Guerre. En 1940, il élabore un projet dʼunion francobritannique avec Winston Churchill. Il est ensuite nommé au Comité français de libération nationale. En 1945, il dirige le Commissariat général du plan.



2
L’Europe en 1945
Cliquez ici pour télécharger cette carte.
Fond de carte

I. Des frontières modifiées
La nouvelle frontière allemande
La nouvelle frontière de l’URSS
Gains territoriaux de l’URSS
Gains territoriaux de la Pologne

II. Des territoires occupés
Zones occupées par les Alliés
Villes occupées

III. Des flux de population
Soviétiques
Allemands
Polonais
Juifs

Histoire et fiction

Les Oubliés de Martin Zandvliet (2017). Ce film danois raconte le parcours dʼun groupe de prisonniers allemands chargé de désamorcer les mines enterrées par la Wehrmacht sur le littoral danois après 1945. Plusieurs centaines de soldats allemands sont tués ou mutilés au cours de ces opérations.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.