Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Le haïku au fil des saisons
P.160-161

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Texte et image


Le haïku au fil des saisons





Printemps

À la surface de l’eau
des sillons1 de soie -
pluie de printemps

RYÔKAN (1758-1831)

1. Tranchées que l’on creuse pour labourer un champ.


Couvert de papillons
l’arbre mort
est en fleurs !

KOBAYASHI ISSA (1763-1827)

Averse soudaine sur Ohashi et Atake


Été

Poursuivie
la luciole s'abrite
dans le rayon de lune

ÔSHIMA RYÔTA (1718-1787)


Sur la pointe d'une herbe
devant l'infini du ciel
une fourmi

OZAKI HÔSAI (1885-1926)

Automne

Ce matin l'automne - 
dans le miroir
le visage de mon père

MURAKAMI KIJÔ (1865-1938)


Dans chaque perle de rosée
tremble
mon pays natal

KOBAYASHI ISSA (1763-1827)

Hiver

Ce trou parfait
que je fais en pissant
dans la neige à ma porte !

KOBAYASHI ISSA (1763-1827)

Dans mon bol de fer
en guise d'aumône
la grêle

TANEDA SANTÔKA (1882-1940)

Le haïku

  • Le haïku est un poème traditionnel japonais, de forme très brève : dix-sept syllabes (en japonais) qui forment une seule phrase, répartie en trois vers. Un haïku doit pouvoir être lu en une seule respiration.
  • Le haïku, souvent lié au spectacle de la nature et des saisons, fixe une émotion, une sensation passagères, donne à voir l’infiniment petit ; il surprend en proposant des rapprochements inattendus.

Neige de nuit à Kambara

Voir les réponses

Questions

COMPÉTENCE - Je découvre les liens entre structure, sens et orthographe des mots

Printemps (⇧)

1
Observez la longueur des poèmes : qu’ont-ils en commun ?



2
Lisez-les une première fois. Les poètes cherchent-ils à raconter ? À expliquer ? À transmettre une émotion, une image ?



3
a) Quelles sont les caractéristiques de la soie ? b) Quelle image cela donne-t-il de la pluie ?



4
Les traducteurs ont prêté attention aux sonorités des mots choisis. Montrez-le en relevant deux allitérations (Voir Fiche méthode p. 335) et en les mettant en relation avec ce qui est évoqué dans le poème.



5
L’arbre est-il mort ou en fleurs ? Expliquez.



Été (⇧)

6
a) Quelle est la particularité d’une luciole ? b) Pourquoi est-il important de le savoir pour comprendre ce poème ?



7
Sur quelle opposition repose ce poème ?



Automne (⇧)

8
a) Au sens figuré, l’automne désigne une période de la vie. Laquelle, à votre avis ? b) Que voit vraiment le poète dans son miroir ?



9
a) Qu’est-ce qu’une « perle de rosée » ? b) Comment un pays (ou un paysage) peut-il y « trembler » ? Expliquez cette image poétique.



10
Quels points communs remarquez-vous avec le second haïku « Été » ?



Hiver (⇧)

11
a) Qu’est-ce que ce poème a de surprenant ? Donnez au moins trois raisons. b) Quelle image ce haïku donne-t-il du poète ?



12
a) Que fait le poète ? b) Qu’y a-t-il dans son bol ? c) De quoi aimerait-il sans doute le remplir ?



13
Synthèse. Dans un haïku, le poète cherche souvent à surprendre le lecteur. Montrez-le en prenant trois exemples (autres que le premier haïku « Hiver »).

Voir les réponses