Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


Texte 5


Geneviève Fraisse, La Fabrique du féminisme (2012)





Jean-Auguste-Dominique Ingres, La Grande Odalisque, 1814, peinture à l’huile sur toile, 91 × 162 cm, musée du Louvre, Paris.
Jean-Auguste-Dominique Ingres, La Grande Odalisque, 1814, peinture à l’huile sur toile, 91 × 162 cm, musée du Louvre, Paris.
Voir les réponses

Entrer dans le texte

1
Au nom de qui Geneviève Fraisse écrit-elle ? Justifiez votre réponse en relevant des indices du texte.

Les femmes dans les livres d’Histoire

2
D’après ce texte, quelle différence y a-t-il entre les femmes des mythes et les femmes de l’Histoire ?


3
Que racontaient les livres d’Histoire au sujet des femmes, d’après G. Fraisse ?


Faire revivre l’histoire des femmes

4
GRAMMAIRE
En vous appuyant sur le temps des verbes, montrez que ce texte se compose de trois moments différents.


5
Comment comprenez-vous cette affirmation : « Les femmes se retrouvent souvent dans un paragraphe ou dans un chapitre ; or, nous, nous voulons un livre » ?


Vers le commentaire

6
Sur quels arguments l’auteure s’appuie-t-elle pour montrer la nécessité d’une relecture de l’Histoire ?


ORAL
Exposé Faites une recherche sur le groupe d’artistes des Guerrilla Girls et préparez avec l'enregisteur ci-dessous un compte-rendu à présenter à la classe dans lequel vous mettrez en évidence leur engagement.
Enregistreur audio
Voir les réponses

L'image

En quoi la démarche des Guerrilla Girls est-elle comparable à celle de Geneviève Fraisse ?

Ressource complémentaire

Sur le site L'Histoire par les femmes, découvrez des portraits de femmes méconnues ayant joué un rôle important dans l'Histoire.



Guerrilla Girls, Est-ce que les femmes doivent être nues pour entrer au Metropolitan Museum ?, 1989, affiche publicitaire.
Guerrilla Girls, Est-ce que les femmes doivent être nues pour entrer au Metropolitan Museum ?, 1989, affiche publicitaire.

Photographie Genevieve Fraisse
Geneviève Fraisse, La Fabrique du féminisme (2012)

Geneviève Fraisse est une philosophe, écrivaine et historienne de la pensée féminine contemporaine. La Fabrique du féminisme réunit des entretiens et des textes des années 1970 à nos jours. Dans cet extrait, elle explique l’importance fondamentale de relire l’Histoire en y intégrant les femmes.

Le mouvement des femmes a d’abord cru à sa naissance spontanée, irruption dans une histoire qui nous avait toujours ignorées. Les sorcières folles, les bourgeoises revendicatrices et les suffragettes1 excitées étaient nos seuls points de repère, préjugés sagement appris à l’école patriarcale.2 [...] Les amazones3 et les sorcières furent alors nos références parlées, amour du mythe plutôt que de l’histoire. Bourgeoises ou socialistes, les femmes de la Révolution et du XIXe siècle apparurent comme celles qui se battaient pour les femmes. C’est à la fin du XIXe siècle qu’apparaît le terme féminisme. [...]

Nous ne sommes plus seules, ni aujourd’hui, ni hier. L’histoire n’est plus seulement celle des hommes, la nôtre était occultée4 , il faut la faire revivre [...].

Redire l’Histoire pour mieux vivre celle qui se fait et se vit aujourd’hui, nos blocages, nos déplacements et nos pas en avant…

Histoire des luttes jusqu’ici enfouie et occultée, à côté ou contre l’histoire des hommes ? Histoire en mouvement, siècle après siècle, dialectique5 de l’oppression vers notre libération…

L’histoire des luttes n’est pas toute l’histoire. Dans les livres, on parle bien des femmes passées, non de leurs révoltes, mais de leur condition. Un peu comme si c’était les coulisses de la vie politique, à la rubrique quotidien ; histoire immobile dans ses changements, histoire de ce qu’on appelle les stéréotypes féminins, mère, épouse, gardienne du foyer ou éducatrice.

Les femmes se retrouvent souvent dans un paragraphe ou dans un chapitre ; or, nous, nous voulons un livre, non pour souligner notre rôle ou nos vies, mais parce que retrouver l’histoire des femmes, ce n’est pas compléter un savoir, mais le mettre en cause. On ne pourra plus raconter le mouvement ouvrier sans parler de son rapport aux ouvrières, raconter l’expansion de la médecine sans reconnaître que les hommes en ont chassé les femmes. On ne pourra plus oublier que la vie privée est politique et qu’il ne suffit pas de le dire.

Une histoire, des histoires, notre histoire :
– pour étirer notre existence en deçà de6 notre présent jusqu’aux grands-mères de nos grands-mères ;
– pour y puiser la confiance ;
– pour mieux vivre aujourd’hui de notre libération. Où sont nos contradictions, nos impasses et nos découvertes ?

Geneviève Fraisse, Le Catalogue des ressources, 1976, Édition librairie Alternative et Parallèles, dans La Fabrique du féminisme, 2012, Éditions Le passager clandestin.


1. Femmes luttant pour le droit de vote des femmes.
2. Traditionnellement gouvernée par les hommes.
3. Peuple de femmes guerrières dans la mythologie grecque.
4. Mise à l’écart, cachée.
5. Mouvement qui tend vers un dépassement (comme un plan dialectique).
6. Avant.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?