EN THÉORIE


Alfred Marshall : l’équilibre du marché comme équilibre physique





Doc. 1

La « force active » du marché


Voir les réponses

Questions

1. Identifiez, dans ce texte de Marshall, les notions et mécanismes étudiés dans les dossiers 1 à 4.

2. À l’aide des passages en gras, montrez que Marshall s’inspire de la science physique.

Eras

    Évènements

    1. 1770 - :Première révolution industrielle |
    2. 1838 - :Antoine-Augustin Cournot | publie les <i data-reactroot="">Recherches sur les principes mathématiques de la théorie des richesses</i>
    3. 1874 - :Léon Walras | écrit <i data-reactroot="">Éléments d’économie politique pure</i>
    4. 1890 - :Alfred Marshall | écrit <i data-reactroot="">Principes d’économie politique</i>
    5. 1910 - :Seconde révolution industrielle |

    Donc, lorsque la quantité produite (dans une unité de temps) est telle que le prix de demande est plus élevé que le prix d’offre, les vendeurs reçoivent plus qu’il n’est suffisant pour qu’il vaille la peine d’apporter des marchandises au marché jusqu’à concurrence de cette quantité ; et alors se fait sentir une force active tendant à augmenter la quantité mise en vente. D’un autre côté, lorsque la quantité produite est telle que le prix de demande est moindre que le prix d’offre, […] se fait sentir également une force active qui tend à diminuer la quantité mise en vente. Lorsque le prix de demande est égal au prix d’offre, la quantité produite n’a tendance ni à être augmentée ni à être diminuée ; elle est en état d’équilibre.[…] Un semblable équilibre est un équilibre stable, c’est-à-dire que le prix, s’il s’en écarte tant soit peu, tend à y retourner, comme un pendule oscille autour de son point le plus bas. […] Lorsque l’offre et la demande sont dans une position d’équilibre stable, si quelque accident vient écarter le niveau de la production de sa position d’équilibre, immédiatement entreront en jeu des forces tendant à ramener ce niveau à cette position ; c’est ainsi que lorsqu’une pierre suspendue à une corde est écartée de sa position d’équilibre, la force de la pesanteur tendra à la ramener à cette position.

    Alfred Marshall, Principes d’économie politique, Livre V, chapitre 3, 1890, traduction française 1906.
    Les passages en gras sont le fait de l’éditeur.

    Alfred Marshall

    Qui est-ce ?

    Alfred Marshall (1842-1924) est un économiste britannique. Avec des auteurs comme Cournot, Walras, Pareto, Jevons, il est l’un des fondateurs du courant néoclassique en économie, qui s’inspire de la science physique (et en particulier de la mécanique) pour étudier les marchés de façon mathématisée. Chez ces auteurs, la notion d’équilibre est centrale. Marshall est connu pour avoir forgé ou enrichi de nombreux concepts phares de la science économique : l’utilité, la demande, le coût marginal, l’équilibre, le surplus, les externalités, etc.
    Connectez-vous pour ajouter des favoris

    Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

    Se connecter

    Livre du professeur

    Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

    Votre avis nous intéresse !
    Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

    Peu probable
    Très probable

    Cliquez sur le score que vous voulez donner.

    Dites-nous qui vous êtes !

    Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
    Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

    Nous envoyer un message




    Nous contacter?