Couverture

Enseignement scientifique 1re

Feuilleter la version papier

















Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus





Un autre regard sur le chapitre 14





Métier



Audioprothésiste : permettre aux gens d’entendre correctement

Interview de Nathalie P.

En quoi consiste le métier d’audioprothésiste ?

Un audioprothésiste est un spécialiste de l’audition capable de choisir, de paramétrer et de contrôler le fonctionnement des prothèses auditives. Il travaille avec les médecins ORL (oto-rhino-laryngologues) et assure le suivi régulier des personnes déficientes auditives.

Où travaille un audioprothésiste ?

Un audioprothésiste peut travailler dans un centre hospitalier ou un centre privé spécialisé de correction auditive. Après plusieurs années d’expérience professionnelle, il pourra également créer sa propre entreprise.

Quelles sont les qualités requises ?

Ce métier requiert des compétences techniques, de la précision, mais aussi des qualités relationnelles nécessaires au suivi des patients équipés. Il faut aussi aimer se tenir au courant des progrès techniques.

Ressource complémentaire

Cliquez ici pour retrouver une fiche métier et une vidéo de présentation du métier.


Prothèse auditive

Comment y accéder ?
bac à dominante scientifique, puis accès par concours aux formations préparant le diplôme d’État d’audioprothésiste (bac + 3).

Salaire indicatif en début de carrière :
1 500 euros en début de carrière, dans un centre hospitalier ou un centre privé.

Perspective



Schéma d’un implant cochléaire
Schéma d’un implant cochléaire.
1 : partie externe captant les sons et les transformant en signaux électriques. 2 et 3 : système de transmission du signal électrique vers la partie interne de l’oreille. 4 : électrodes émettant des impulsions électriques stimulant le nerf auditif.

L’implant cochléaire, une technologie médicale en pleine évolution

IlIIIlIIl L’implant cochléaire est un dispositif auditif implanté chirurgicalement, qui transforme les sons captés en signaux électriques délivrés directement au nerf auditif. Il s’adresse à des personnes présentant des surdités sévères à profondes, en leur offrant la possibilité d’entendre après une rééducation orthophonique. Mais du fait des limites de cette technologie, les meilleurs implants actuels ne permettent de distinguer qu’une vingtaine de fréquences sonores, au lieu des 3 500 fréquences perceptibles par l’oreille.

Une nouvelle piste est à l’étude actuellement : il s’agit de modifier génétiquement les neurones auditifs, afin de les rendre sensibles à la lumière. Cela permettrait de remplacer le signal électrique des électrodes par un signal lumineux transmis par des fibres optiques pouvant activer les neurones de la cochlée de manière beaucoup plus précise.

Ressource complémentaire

Cliquez ici pour visionner une vidéo présentant le fonctionnement de l’implant cochléaire.

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?