Histoire-Géographie-EMC 2de

Rejoignez la communauté !
Co-construisez les ressources dont vous avez besoin et partagez votre expertise pédagogique.
HISTOIRE
Histoire, périodisation, représentation du temps
Thème 1 : Le monde méditerranéen : empreinte de l’Antiquité et du Moyen Âge
Ch. 1
La Méditerranée antique : les empreintes grecques et romaines
Thème 2 : XVᵉ-XVIᵉ : un nouveau rapport au monde, un temps de mutation intellectuelle
Ch. 3
L’ouverture atlantique : les conséquences des « grandes découvertes »
Ch. 4
Renaissance, humanisme et réformes : les mutations de l’Europe
Thème 3 : L’État à l’époque moderne : France et Angleterre
Ch. 5
L’affirmation de l’État dans le royaume de France
Ch. 6
Le modèle britannique et son influence
Thème 4 : Dynamiques et ruptures dans les sociétés des XVIIᵉ et XVIIIᵉ siècles
Ch. 7
Les lumières et le développement des sciences
Ch. 8
Tensions, mutations et crispations de la société d'ordres
GÉOGRAPHIE
Thème 1 : Sociétés et environnements : des équilibres fragiles
Ch. 1
Les sociétés face aux risques
Ch. 2
Des ressources majeures sous pression
Ch. 3
Des milieux entre valorisation et protection
Thème 2 : Territoires, populations et développement : quels défis ?
Ch. 4
Les défis du nombre et du vieillissement
Ch. 5
Développement et inégalités
Ch. 6
Dynamiques démographiques, inégalités socio-économiques
Thème 3 : Des mobilités généralisées
Ch. 7
Les migrations internationales
Ch. 8
Les mobilités touristiques internationales
Ch. 9
Mobilités, transports et enjeux d’aménagement
Thème 4 : L’Afrique australe : un espace en profonde mutation
Ch. 10
L’Afrique australe : un espace en profonde mutation
EMC
Axe 1
Des libertés pour la liberté
Axe 2
Garantir les libertés, étendre les libertés : les libertés en débat
Axe 3
Droits, libertés et responsabilité
Livret AP
Biographies
Atlas
Chapitre 2
Cours 1

La diversité des sociétés méditerranéennes

13 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.
Quelles sont les caractéristiques des sociétés méditerranéennes ?
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

1
Des sociétés aux nombreux points communs

Des structures similaires. Les sociétés méditerranéennes se ressemblent. Les villes, parfois très peuplées, sont des pôles économiques majeurs, mais la population est majoritairement rurale. La population est encadrée par une aristocratie guerrière qui s'approprie l'essentiel du pouvoir politique (). L'accès au savoir est souvent réservé à une élite sociale et intellectuelle et les femmes en sont la plupart du temps exclues.

Un monde partagé. D'une rive à l'autre de la Méditerranée, les produits cultivés et consommés sont souvent les mêmes : à la triade méditerranéenne (blé, vin et huile d'olive) s'ajoutent les produits de la pêche.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

2
Deux chrétientés face à face : l'Occident et Byzance

Unité et division de l'Occident chrétien. L'Occident est politiquement morcelé : on y trouve un empire s'étendant sur l'Allemagne et l'Italie et de nombreux royaumes, comme ceux de France, de Castille ou encore d'Angleterre. Mais les élites de ces espaces utilisent encore le latin. Surtout, tous reconnaissent l'autorité religieuse du pape de Rome.

L'Empire byzantin. La partie orientale de l'Empire romain, où l'on parle grec, est demeurée un ensemble politique cohérent et riche, mené par un empereur qui prétend être le représentant de Dieu sur terre (). Les Byzantins ne reconnaissent pas l'autorité religieuse du pape de Rome, mais celle du patriarche de Constantinople.

Des relations très compliquées. Entre les deux chrétientés, les relations ne cessent de se tendre. À d'anciennes divergences religieuses s'ajoutent des rivalités politiques et économiques. Les Occidentaux imaginent les Byzantins comme fourbes et peu virils. En retour, les Byzantins voient les Occidentaux comme des sauvages irréfléchis et violents (). Cet éloignement progressif atteint son apogée lors de la .
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

3
L'Islam : une culture vivace, une mosaïque politique

Un espace politiquement divisé. Après la mort de Muhammad en 632, les musulmans conquièrent en quelques décennies les côtes est et sud de la Méditerranée, ainsi qu'une partie de la péninsule Ibérique. Au début du Xe siècle, l'empire se divise entre plusieurs califats rivaux : les Fatimides du Caire, les Omeyyades de Cordoue et les Abbassides de Bagdad. Profitant de ces divisions, de nombreux princes se déclarent indépendants.

La diversité des sociétés islamiques. Ces divisions politiques se superposent à des divisions ethniques – entre Arabes, Berbères, Persans et Turcs – et religieuses : depuis le VIIe siècle, l'islam s'est divisé entre sunnites, chiites et kharidjites. Très vite, le chiisme se divise à son tour en plusieurs branches rivales.

Juifs et chrétiens en terre d'Islam. Les sociétés orientales sont pluriconfessionnelles. Les musulmans ne deviennent majoritaires dans l'espace islamique qu'à partir des XIIe‑XIIIe siècles. Chrétiens et juifs peuvent conserver leur religion en échange de leur obéissance aux pouvoirs islamiques : ils ont le statut de dhimmis ().
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.


Les sociétés méditerranéennes présentent plusieurs similitudes, mais les nombreuses divergences conduisent à des affrontements fréquents.

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Repères

Placeholder pour La quatrième croisade (1204)La quatrième croisade (1204)
Le zoom est accessible dans la version Premium.

La quatrième croisade (1204)

En 1204, une nouvelle croisade est prêchée pour reprendre Jérusalem. Les Vénitiens parviennent à réorienter la croisade vers Constantinople, ville rivale, et les croisés la conquièrent en 1204. Ils fondent alors l'Empire latin de Constantinople. Les Grecs finissent par reprendre Constantinople, mais l'événement éloigne durablement les deux chrétientés.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Vocabulaire

  • Chiisme : branche de l'islam apparue en 656. Les chiites reconnaissent l'autorité des membres de la famille de Muhammad.

  • Dhimmis : monothéistes non-musulmans vivant en terre d'Islam qui peuvent garder leur religion et sont protégés par le pouvoir, en échange de leur soumission, manifestée par le paiement d'un împot particulier (la jizya).

  • Kharidjisme : branche hétérodoxe de l'islam apparue en 658.

  • Pape : patriarche de Rome, plus haute autorité religieuse reconnue dans l'Europe occidentale.

  • Patriarche de Constantinople : plus haute autorité religieuse de l'Empire byzantin, il est nommé par l'empereur.

  • Sunnisme : courant majoritaire de l'islam.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Les documents du cours

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 1
Une société d'ordres

Placeholder pour Clerc, chevalier et paysan, minuscule historiée dans un manuscrit du Régime du corps d'Aldebrandin de Sienne, 1275, British Library, LondresClerc, chevalier et paysan, minuscule historiée dans un manuscrit du Régime du corps d'Aldebrandin de Sienne, 1275, British Library, Londres
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Clerc, chevalier et paysan, minuscule historiée dans un manuscrit du Régime du corps d'Aldebrandin de Sienne, 1275, British Library, Londres.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 2
Le caractère sacré de l'empereur byzantin

Placeholder pour Dieu couronne l'empereur Nicéphore III et Marie d'Alanie, enluminure d'un manuscrit des Homélies de Jean Chrysostome, 1079, BnF, ParisDieu couronne l'empereur Nicéphore III et Marie d'Alanie, enluminure d'un manuscrit des Homélies de Jean Chrysostome, 1079, BnF, Paris
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Dieu couronne l'empereur Nicéphore III et Marie d'Alanie, enluminure d'un manuscrit des Homélies de Jean Chrysostome, 1079, BnF, Paris.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 3
Les chevaliers occidentaux vus par une princesse byzantine

Discours de l'Athénien Alcibiade en faveur de l'expédition de Sicile (416-415 av. J.-C.).

Je préfère ne pas donner le nom de ces chefs : les mots ne me viennent plus, en partie parce que je suis incapable d'articuler ces sons barbares imprononçables […]. La race celte ne demande pas volontiers conseil ; ils ne font jamais usage de discipline militaire ni de l'art stratégique, mais quand il s'agit de combattre et de mener la guerre, la colère aboie dans leurs coeurs et ils sont irrésistibles, aussi bien les simples soldats que les chefs eux-même, car ils se précipitent au milieu des rangs ennemis avec un élan insurmontable.
Anne Comnène
Alexiade, 1148.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 4
Le statut des chrétiens et des juifs en terre d'Islam

Discours de l'Athénien Alcibiade en faveur de l'expédition de Sicile (416-415 av. J.-C.).

Nous [les chrétiens] ne construirons plus ni couvents ni églises. Nous ne réparerons point ceux de ces édifices qui tomberaient en ruine. Nous ne manifesterons pas publiquement notre culte et ne le prêcherons pas. Nous n'empêcherons aucun de nos parents d'embrasser l'islam, si telle est sa volonté.

Nous serons pleins de respect envers les musulmans. Nous nous lèverons de nos sièges lorsqu'ils voudront s'asseoir.

Nous ne monterons point sur des selles. Nous ne détiendrons aucune espèce d'arme et n'en porterons point sur nous. Nous nous tondrons le devant de la tête. Nous nous habillerons toujours de la même manière, en quelque endroit que nous soyons ; nous nous serrerons la taille avec une ceinture spéciale.

Telles sont les conditions auxquelles nous avons souscrit et en échange desquelles nous recevons la sauvegarde.
Anne Comnène
Alexiade, 1148.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Prolongement numérique

« Nos ancêtres Sarrasins » : les Occidentaux de l'époque médiévale connaissent mal la civilisation islamique et, souvent, ils en ont peur. Néanmoins, même si l'époque est marquée par de nombreux conflits extrêmement violents, des échanges et des interactions ont lieu. Les musulmans sont présents en Europe et laissent des traces, dans les textes, dans les paysages et dans les mémoires. Dans les navires échoués ou dans des tombes restées enfouies pendant des siècles, ce patrimoine attend souvent d'être mis en lumière.


Ce webdocumentaire interactif, qui s'appuie sur des découvertes archéologiques récentes, propose d'explorer ces traces.

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.