Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


DOSSIER 1



Comment se construisent les liens sociaux ?




Je fais le point

Le lien social désigne la relation entre un individu et « la société », c’est-à-dire l’appartenance à des groupes sociaux. Les liens sociaux sont ainsi des liens familiaux, amicaux, professionnels et de citoyenneté. La rupture de ces liens peut mener à l’exclusion.


Découvrir
Doc. 1

Une victoire qui crée du lien ?



Des supporters fêtent la victoire de la France à la Coupe du monde de football, le 13 juillet 2018.

Des supporters fêtent la victoire de la France à la Coupe du monde de football, le 13 juillet 2018.
Voir les réponses

Questions

1. Les supporters présents sur la photo se connaissaient-ils tous avant de se réunir ?

2. Comment un événement comme la victoire de la France à la Coupe du monde de football permet-il de créer du lien social ?

3. Pourquoi peut-on dire que certaines personnes sur cette image sont plus fortement liées entre elles que d’autres ?

Je m'auto-évalue

Pour les relations suivantes, indiquez à quelle(s) forme(s) de lien social (doc. 2) elles correspondent :

1. le lien entre un enfant et ses parents ;


2. le lien entre deux personnes en couple ;


3. le lien entre les membres d’une même nation ;


4. le lien entre les collègues d’une même entreprise ;


5. le lien entre les élèves d’une même classe.

Doc. 2

Quelles sont les formes du lien social ?


Voir les réponses

Questions

1. Quels sont les types de lien qui se forment surtout dans des groupes primaires ? Quels sont ceux qui se forment dans des groupes secondaires ?


2. Quel lien peut-on faire entre la « protection contractualisée » et le contrat de travail ?

Point notion

Groupe social

Ensemble de personnes liées entre elles par des relations sociales plus ou moins fortes, des caractéristiques communes ou des objectifs communs.

On parle de groupe primaire pour désigner un groupe social de petite taille, composé de personnes qui se connaissent et entretiennent des liens forts. Un groupe secondaire est un groupe de plus grande taille, où les relations directes entre les personnes sont plus rares.

Types de lien
Formes de protection
Formes de reconnaissance
Lien de filiation (entre parents et enfants) Compter sur la solidarité intergénérationnelle
Protection rapprochée
Compter pour ses parents et pour ses enfants
Reconnaissance affective
Lien de participation élective1 (entre conjoints, amis, proches choisis, etc.) Compter sur la solidarité de l’entre-soi électif
Protection rapprochée
Compter pour l’entre-soi électif
Reconnaissance affective ou par similitude
Lien de participation organique2 (entre acteurs de la vie professionnelle) Emploi stable
Protection contractualisée
Reconnaissance par le travail et l’estime sociale qui en découle
Lien de citoyenneté (entre membres d’une même communauté politique) Protection juridique (droits civils, politiques et sociaux) au titre du principe d’égalité Reconnaissance de l’individu souverain


1. Électif signifie choisi.
2. Lien entre les personnes qui exercent un emploi et participent à la production.
Serge Paugam, Le Lien social, PUF, 2018 (4e édition).

Doc. 4

Les sans-abri, en rupture de liens sociaux ?



  Les journées d’une personne sans abri sont souvent répétitives. Sans cesse, jour après jour, les mêmes démarches, presque les mêmes personnes vues pour simplement satisfaire les besoins fondamentaux liés à la précarité : manger, être hébergé, garder ses affaires, se laver, etc. […].

  L’insertion suppose l’engagement volontaire de deux personnes, le travailleur social et la personne en difficulté, autour d’un contrat qui implique des démarches à accomplir par la personne pour améliorer sa situation tant sur le plan social que professionnel. Une insertion réussie serait donc un retour dans la société après avoir retrouvé un logement et un travail. Par rapport à cet objectif, l’observation du terrain donne une image contrastée. […] Les situations varient en fonction des ruptures, parfois cumulées, qui ont occasionné la précarité extrême, comme la perte d’un emploi, d’un logement, l’addiction à l’alcool, l’absence de liens sociaux réguliers avec la famille et les amis, une enfance perturbée par des placements, etc.

Benoît Danneau, « Les personnes sans abri et le football : entre pratique sportive et accompagnement social », Informations sociales, février 2014.
Voir les réponses

Questions

1. Pourquoi l’affaiblissement des liens de filiation et de participation élective peut-il conduire les individus à de grandes difficultés d’intégration dans la société ?

2. Pourquoi peut-on dire que les sans-abri n’ont plus de lien de participation organique ?

Doc. 3

Des formes de lien qui s'imbriquent ?



  Chaque groupe étant le reflet de normes particulières qui le distinguent des autres groupes (valeurs, comportements, etc.), le passage d’un groupe à un autre suppose de la part de l’individu une capacité certaine à l’adaptabilité. Or, c’est justement l’un des gains sociaux de la mobilité internationale qui est apparu à la suite de notre étude […].

  Notre étude a mis au jour l’envie de faire des rencontres, d’aller vers les autres, qui découle des périodes d’immersion. Ceci associé aux sentiments de plus grande confiance en soi et de communication plus aisée, également ressentis après la mobilité, se traduit par une plus grande propension à développer des liens de participation élective, mais également à s’adapter à la vie dans un groupe, en entreprise.

  En conclusion, les périodes de mobilité à l’étranger semblent propices à l’acquisition de plusieurs compétences en communication interculturelle qui servent de base à la construction du lien social, indispensable au vivre ensemble en société et au travailler ensemble en entreprise.

Cécilia Brassier-Rodrigues, « La mobilité internationale, un passeport pour vivre et travailler ensemble », Journal of international Mobility, janvier 2015.

Le programme Erasmus favorise la mobilité internationale des étudiants en Europe, dont il est question dans ce texte.
Le programme Erasmus favorise la mobilité internationale des étudiants en Europe, dont il est question dans ce texte.
Voir les réponses

Questions

1. Comment le fait de suivre des études à l’étranger renforce-t-il la capacité à créer du lien social ?

2. Pourquoi la facilité à développer des liens de participation élective peut-elle renforcer la capacité à créer des liens de participation organique ?
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?