Un autre regard sur le chapitre 7





Métier


Ressource complémentaire

Cliquez ici pour pour retrouver plus d’informations sur ce métier.


Concepteur(trice) de produits de nutrition sportive : optimiser la nutrition des athlètes

Interview de Pierre G.

Quelles sont les spécificités de ce métier ?

Je conçois des produits de nutrition et d’hydratation pour les sportifs d’endurance (triathlons, ultratrails, etc.), à la fois légers, faciles à digérer et leur permettant un apport des nutriments nécessaires pour maintenir leur effort. Inventer des emballages légers et pratiques d'utilisation constitue aussi une des facettes du métier.

Quelles sont les qualités requises ?

Bien connaître les besoins nutritionnels des sportifs et suivre les avancées de la recherche en matière de nutrition et d’hydratation, afin de proposer des produits toujours mieux adaptés aux besoins et aux attentes des athlètes.

Quels sont les meilleurs moments dans ce métier ?

Le test des produits par les sportifs, qui permet d’avoir leur avis sur le goût, la texture et le gain de performance.


la nutrition des athlètes

Comment y accéder ?
Classes préparatoires BCPST ou licence puis une école d’ingénieur en agronomie/ agroalimentaire (bac + 5).

Salaire indicatif en début de carrière :
environ 3 000 € par mois.

Perspective



La chaleur dans l’histoire des sciences

IlIIIlIIl Aristote et ses successeurs de l’école péripatéticienne remarquent que le support : il sera donc décrit comme une « forme de mouvement ».

Au XVIIe siècle, Becher élabore une nouvelle théorie, celle du phlogistique. Elle explique la combustion de la matière par la libération d’un « élément-flamme », un fluide incolore, inodore et impondérable. Ce fluide, le phlogistique, serait un constituant des matières inflammables, libéré lorsque ces dernières brûlent.

Cependant, cette théorie va être abandonnée au XVIIIe‑siècle, suite aux travaux de Lavoisier et Laplace qui montrent le rôle du dioxygène dans la combustion, pour laisser place à la théorie du calorique : un « fluide subtil », qui s’écoulerait des corps chauds vers les corps plus froids. Par la suite, Lavoisier met au point un calorimètre permettant de mesurer la quantité de calorique échangée au cours d’une réaction chimique, et montre que la respiration est une réaction semblable à la combustion, à la différence qu’elle est plus lente et n’émet pas de lumière.

La chaleur sera finalement considérée comme une forme particulière d’énergie : l’énergie thermique. La thermodynamique, science qui étudie les transferts de chaleur, mènera à la conception des premiers moteurs à combustion, qui marqueront le début de la révolution industrielle à la fin du XVIIIe siècle.

Calorimètre à glace utilisé par Lavoisier et Laplace
Calorimètre à glace utilisé par Lavoisier et Laplace.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?